Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 09:48

 

Une fois encore, devant les confusions que je peux déceler en rencontrant des éleveurs et leurs animaux, voici trois sujets à toisons assez proches visuellement, mais qui en fait sont bien différentes d'un point de vue génétique.

 

août 10 039

 

 Besk, Ouessant à toison noire avec forte canitie (blanchiment comme chez les personnes âgées).

 

août 10 042

 

 Heidi, sujet agouti gris assez foncé.

 

août 10 043

 

Sonnaille, brebis grise (ici un gris assez clair).

 

Attention donc lors d'un achat de bien savoir ce qui est acheté, même si le vendeur ne le sait pas lui-même. Ceci est important si on a des désirs particuliers d'élevage en acquérant des Ouessant.

 De plus, penser que les résultats lors de la reproduction pourraient ne pas être ceux que l'on souhaite. Se rappeler que l'agouti est dominant sur le noir et que ce dernier l'est sur le gris, d'un point de vue dominance et récessivité des gènes.

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans L'animal
commenter cet article
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 20:53

 

L'été est bien installé et aussi bien entamé. Les signes du changement sont là autour des Lutins, signes annonciateurs d'un automne qui approche et que la page du renouveau se tourne. 

 

 

août 10 033

 

 Mue chez les oiseaux, comme pour ce geai qui, sur la pâture, a perdu un des petits joyaux de plumes ornant son miroir de l'aile. Pendant ce temps, les bondrées apivores glissent en altitude pour rejoindre l'Afrique, tout comme les premières hirondelles les plus pressées. Mais seul le berger les remarque, les Ouessant ne décelant que les gobe-mouches qui font halte au pré et viennent attraper les insectes jusque sous leur "nez" avant de rejoindre un piquet, sans les contrarier pour autant... 

 

août 10 034

 

 L'herbe clairsemée laisse découvrir le cadavre d'un capricorne, dépouille déshydratée qu'on croirait un instant prête à s'animer...

 

août 10 035

 

 ...ou encore les restes de ces lucanes, modestes ou "géants" qui eux aussi n'ont vécu que le temps de procréer. L'été avance bien...

 

août 10 036

 

 Un été bien sec et bien chaud pour les régions qui, depuis des semaines, n'ont toujours pas reçu une averse digne de ce nom et suffisante pour faire reverdir les sols. La pâture de nuit des Lutins, si verte en temps habituel, n'est plus qu'une paillasse où seules les fougères semblent tenir le coup (et encore les signes de déclin sont là pour certaines)..

 

août 10 038

 

 Heureusement pour mes Ouessant, quelques parcelles au nord, assez ombragées et laissées libres leur apportent la verdure quotidienne qu'ils apprécient. 

 

août 10 047

 

 Tout comme sur la prairie semée et fauchée, véritable oasis, le regain abondant est un régal. Mais cette herbe n'apporte pas pout autant l'hydratation nécessaire et il faut souvent remplir les seaux d'eau. 

 

août 10 052

 

Quand le ventre est rempli, on cherche l'ombre et on s'y installe pour ruminer.

 

A quand un bon arrosage tombé du ciel?

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Elevage
commenter cet article
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 19:52

 

L'après-midi du jour d'arrivée de l'âne Gribouille au troupeau est consacré à l'apprentissage de la vie avec les moutons. Ceci aussi bien pour les Ouessant un peu effrayés encore que pour familiariser le nouveau pensionnaire par une approche conduite. 

 

 

gribouille 08 10 067 mod

 

 Pour cela, Gribouille est tenu pour progressivement être amené vers les Lutins moins paniqués ainsi. Les chiens et chats de berger ne veulent rien manquer de la séance.

 

gribouille 08 10 064

 

 Finalement libéré, Gribouille ne s'élance pas sur les Ouessant qu'il a tendance à assimiler à des jouets.

 

gribouille 08 10 065

 

 Accompagner les chiennes qui veillent sur le troupeau lui est même agréable. 

 

gribouille 08 10 066

 

 Le chat de berger est de la partie.

 

gribouille 08 10 070

 

 Au lendemain soir, après une nouvelle journée passée cette fois souvent seul avec les moutons, Gribouille est mieux toléré..

 

gribouille 08 10 071

 

 La curiosité l'emporte même sur la crainte pour certaines brebis...mais il ne faut pas exagérer...

 

gribouille 08 10 073

 

 La témérité est facile quand on a le dos tourné.

 

gribouille 08 10 075

 

La liliputienne du troupeau en profite également puisque le géant ne la voit pas.

 

Et aujourd'hui, après une troisième journée ensemble, les progrès réciproques sont notables. Il faut laisser le temps oeuvrer.

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Ethologie
commenter cet article
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 09:36

 

  Surprise!

 

gribouille 08 10 003

 

  Il est arrivé et découvre son nouveau monde.

 

gribouille 08 10 005 mod

 

   Une petite hésitation vite dépassée par le désir de s'ébattre.

 

  gribouille 08 10 008 mod

 

  L'introduction d'un âne dans l'univers des Lutins impliquait qu'il soit de petite taille bien que devant des Ouessant  on reste un géant. Une curieuse semble le penser.

 

gribouille 08 10 015 mod

 

  Une petite caresse pour montrer qu'il ne faut pas s'inquiéter et que tout ira bien.

 

gribouille 08 10 016

 

  Faire connaissance avec absolument tout le monde.

 

gribouille 08 10 028

 

  Y compris les louves bien intimidées.

 

gribouille 08 10 017

 

  De leur côté les Lutins observent de loin bien intrigués par cette intrusion.

 

gribouille 08 10 020 mod

 

  Une première approche sans être libéré. Les Ouessant viennent accueillir le nouveau.

 

gribouille 08 10 031

 

  Mais dès que cela bouge, tout le troupeau se recule.

 

gribouille 08 10 032

 

  "Eh! Les copains! Je ne suis que l'âne Gribouille!"

 

gribouille 08 10 029

 

  Finalement mieux vaut s'occuper de soi et d'abord sa vessie.

 

gribouille 08 10 044

 

  Comme tout âne qui se respecte, on se remplit le ventre des refus que les moutons ne consomment pas. Mais pas de cette fougère qui a vécu.

 

gribouille 08 10 048

 

  Après un voyage, rien ne vaut un petit bain de poussière.

 

gribouille 08 10 057

 

  On se sent mieux.

 

gribouille 08 10 058

 

  Un peu empoussièré, certes!

 

gribouille 08 10 062

 

L'arrivée de ce nouveau pensionnaire valait bien un petit roman photo.

 

Outre le plaisir d'avoir ce nouveau compagnon, c'est une aide dans l'entretien des parcelles puisqu'il exercera une pression sur la végétation que les Ouessant ne consomment pas. C'est aussi une sorte de gardien dans le troupeau (et d'alarme bien sonore...).

 

Mais ce sera avant tout un plaisir de l'avoir, y compris pour les Lutins qui vont vite comprendre qu'il fait partie de la famille.

 

Tu verras, Gribouille, tu seras heureux.

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Autour des Lutins
commenter cet article
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 12:41

août 10 008

 

 

Les placettes, où les animaux ont uriné, voient leur végétation "brûlée". Ce pouvoir reste limité en période humide mais se révèle particulièrement décelable en période de sécheresse. Les plantes, ne recevant alors que cette humidité, ne résistent pas au traitement.

Ce phénomène prend toute son ampleur lorsqu'il y a concentration excessive de moutons sur une surface limitée. Cette dégradation s'ajoute au piétinement et surpâturage au risque d'aboutir à un sol nu en terre battue, comme d'ailleurs on l'observe à la basse-cour pour les volailles ne disposant pas de place suffisante.

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Elevage
commenter cet article
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 20:21

 

Ce n'est pas le temps qui est gris et maussade, au contraire le soleil brille. Mais le hasard veut qu'au sein du troupeau, pendant quelques minutes, certains des animaux à toison grise se soient  "réunis". C'est un plaisir pour moi de pouvoir contempler le résultat de plusieurs années d'effort afin de conserver et multiplier les sujets porteurs de ce gène récessif. Le plaisir est double quand je compte le nombre d'éleveurs qui, suite à l'impulsion donnée par ce blog, montrent un intérêt à cette sauvegarde. Et puis, il y a ceux qui possèdaient cette variante du Ouessant ancien et qui prennent à présent conscience du trésor qu'ils avaient  entre les mains;

 

juillet 10 090

 

 "Quand je frappe dans les mains, on tourne dans l'autre sens..."

 

juillet 10 091

 

Si cela continue, tous les "grisards" vont s'agglutiner...

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans L'animal
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 21:13

juillet 10 087

 

"J'ai dix ans...je sais qu'c'est pas vrai , mais j'ai dix ans...laissez-moi rêver que j'ai dix ans...si tu m'crois pas..."

 

Je ne te crois pas ma vieille Esmeralda puisque tu as dix ans et quelques mois. De toute façon, chez une brebis, c'est déjà bien vieux. Mais j'avoue que tu ne les fais plus tes dix ans passés,  maintenant sans plus d'agneau à allaiter; Après toute une vie à materner chaque année, je me réjouis de te voir ainsi rajeunie. Tu as repris du poil de la bête et je te retrouve presque comme aux premières années. La retraite a du bon et je te souhaite de la savourer ainsi ragaillardie, pendant bien longtemps encore.

 

Esmeralda, une brebis souche grise, qui a largement diffusé ses gènes dans le troupeau. Elle est restée bien belle, je trouve...mais j'en suis un peu "amoureux", j'avoue.

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans L'animal
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 21:04

juillet 10 085

 

Depuis une paire de semaines, chaque jour, je surprends Amadeus qui festoie d'orties; c'est le seul du troupeau à se comporter ainsi. Peut-être moins urticantes avec la sécheresse? Toujours est-il que tout y passe: feuilles basses comme d'extrémité.

Une année, une brebis s'adonnait à ces dégustations sur de l'ortie bien plus verte, tôt en saison.

 

Que ne ferait-on pas pour passer sur le blog des Lutins!

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Ethologie
commenter cet article
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 21:42

juillet 10 084

 

 

Durant la semaine qui suivit la perte de son agneau à la naissance, les mamelles d'Iroise étaient si gonflées et dures à cause de la montée de lait qui n'avait pas trouvé preneur, qu'elle s'occupait régulièrement à se lècher comme pour apaiser la zone irritée par le mal. Heureusement, maintenant tout rentre peu à peu dans l'ordre. De toute façon, j'avais un regard quotidien sur la situation pour intervenir en cas de début de mammite.

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Soins
commenter cet article
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 20:57

juillet 10 096

 

 

Iroise, brebis grise qui a perdu son jeune qu'elle n'arrivait à mettre au monde, avait subi une césarienne il y a plus de dix jours. Malgré ce temps ainsi que le fait qu'elle n'a pas connu son petit, elle suit comme son ombre Loaren qui a un nouveau né du jour. Au point qu'elle n'a pas voulu se joindre au troupeau ce matin, lors de son départ pour passer la journée sur d'autres prairies.

Ce soir encore, bien que toute la bande soit rentrée, rien n'y change. Elle veut être au plus près toléré.

 

Mal d'agneau quand tu nous tiens!...

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Ethologie
commenter cet article