Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • Ouessant-mouton / les Lutins du M.
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 15:32

Promesse des Lutins du Montana, brebis noire au look jeune et moderne avec ses grandes mèches derrière la nuque et sa décoloration au genou droit (quelle coquette!)
Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Reproducteurs
commenter cet article
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 14:29
Ouessane (élevage Vaillant) , brebis "grise" en vieille laine, va mettre au monde Cendrillon "grise" également.


Je viens d'assister à un accouplement, puis-je prévoir ainsi la date de la future naissance?

Peut-être (5 mois environ) et sous certaines conditions.
Que la brebis accepte manifestement le bélier et que les deux animaux semblent ne pas se quitter. C'est que la femelle est en chaleur et que ce n'est pas une tentative du mâle, à la sauvette.  Et puis si le bélier n'est plus dans le troupeau la semaine suivante, vous n'aurez pas de doute sur la réussite et le moment de la mise bas, quand vous décèlerez la gestation dans 3 mois (état du ventre).
Mais  rien ne dit qu'aujourd'hui la brebis a bien été fécondée suite à l'observation de cet accouplement. 
Si le mâle reste plusieurs mois avec ses dames, elle peut être à nouveau en chaleur 18 jours plus tard sans que vous soyez là pour surprendre les ébats et vos prévisions seront faussées.

Le plus judicieux est de noter toutes les dates des accouplements observés, voir si 4 mois après la brebis est bien ronde et si les mamelles commencent à gonfler. A l'approche des cinq mois, les choses ont amplifié et en observant alors le comportement de la future mère on peut se douter des événements à venir ( Brebis qui s'isole, ou/et semble agitée,voire souffrir, ne supporte pas les autres,...). Mais certaines brebis ne manifestent rien et dans certains cas on découvre l'agneau après une demi-heure de notre absence au parc.

En fait, le raisonnement peut plus facilement se faire en sens inverse. C'est à dire: "L'agneau vient de naître. J'avais observé un accouplement chez cette brebis à telle date. Cela coïncide et fait une gestation de 145 jours (par exemple)."
Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Reproduction
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 20:15

Cannelle des Lutins du Montana, blanche hétérozygote, solide et fille de la précédente, belle comme maman.
Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Reproducteurs
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 20:08



Castille (élevage Vaillant), blanche hétérozygote, deuxième prix au concours de 2006, toujours magnifique à bientôt 9 ans grâce à un embonpoint dans sa jeunesse qui lui permet de garder vers ses vieux jours une ligne de jeune fille.
Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Reproducteurs
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 18:59
Premier cliché  que j'ai pu trouver sur le mouton d'Ouessant de type ancien, celui-ci balaie nombre d'idées reçues concernant le petit mouton noir.

Oblitérée en 1914, cette carte date  sans doute de quelques années avant concernant son tirage. Si vous connaissez une oblitération antérieure, merci de me la signaler.

Le choc fut pour moi de ne découvrir que quelques moutons noirs ou sombres (6 ou 7) dans un troupeau d'une centaine de bêtes majoritairement blanc et semble-t-il deux brebis de coloration intermédiaire complètement à droite avec la tête marquée de sombre...On remarquera les joues et le front en laine pour l'ensemble.

Ces animaux ne dépassent pas le genou des femmes qui recherchent leurs animaux d'après les entailles faites aux oreilles et qui les identifient.

Ce n'est pas une foire aux moutons comme mentionné, mais un rassemblement de fin d'hiver d'une partie du cheptel de l'île, afin de mettre à l'attache les animaux par deux sur la lande, à l'approche de la saison des cultures. Les bêtes ayant passé l'automne et l'hiver en totale liberté ont été rabattues comme chaque année (et encore de nos jours) dans des enclos pour que chaque famille les récupère.

Pourquoi tous ces blancs ?(lire les autres pages de ce blog) 
Comme rapporté, des animaux blancs et plus forts auraient été introduits en provenance des Monts d'Arrée entre 1904 et 1910 bien que cette couleur blanche existe déjà sur l'île à cette époque. Si c'est bien le cas, à combien de reprises et en quelle quantité? L'introduction de blancs en masse aurait-elle accéléré la régression des autres toisons et du noir en particulier du fait du caractère de dominance de cette couleur blanche sur toute autre d'un point de vue génétique? 

Une autre remarque importante concernant ce cliché sera présentée dans un futur article. 
Repost 0
Published by dominique morzynski - dans historique
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 17:41
Sur ce cliché de ma collection, que voir?                                                                                                                                         Cette fillette ouessantine de 6-8 ans (?) qui pose devant un décor peint  posé à l'extérieur donne un idée de la petitesse du mouton d'Ouessant de type ancien.

La brebis adulte tondue est solide, trapue avec des yeux assez proéminants caractéristiques de la "race". Ses oreilles entaillées permettaient à son propriétaire de l'identifier comme sienne parmi les autres animaux après des mois d'errance en toute liberté sur l'île, en automne et hiver . Ces marques, véritables codes d'identité, étaient enregistrées en mairie et différentes pour chaque foyer éleveur.

L'agnelle (normalement de cette brebis), jeune de l'année d'après sa laine et sa physionomie, est déjà bien grande et à 3 ans sera plus grande que sa mère. Preuve d'une certaine hétérogénéité dans le troupeau?

Ces deux moutons sont attachés non seulement pour la photo, mais aussi parce que c'est la période des cultures.Mères et jeunes sont liés ainsi à un piquet pour plusieurs mois.

Ce cliché a environ un siècle et montre des Ouessant blancs.
Je n'ai pas encore trouvé cette vue avec une oblitération. Si vous en trouviez une merci de me la communiquer. Ainsi, il serait possible de situer l'année de prise de vue avec l'oblitération la plus ancienne rencontrée.

Repost 0
Published by dominique morzynski - dans historique
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 17:12

Sonnaille des Lutins du Montana, agnelle "grise" en laine de 6 mois, petite et légère..espoir en 2009?
Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Reproducteurs
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 17:04

Iroise des Lutins du Montana,agnelle "grise" en toison de juvénile, un peu longue, éventuelle mère en 2009.
Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Reproducteurs
commenter cet article
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 19:29

Ponette des Lutins du Montana, agnelle "grise" encore en laine juvénile , prometteuse et mère au printemps?
Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Reproducteurs
commenter cet article
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 19:20

Désirée des Lutins du Montana, blanche hétérozygote, petite et bien taillée, onzième et dernière naissance d'une saison avec dix béliers nés avant elle...d'où son nom...Désirée.
Repost 0
Published by dominique morzynski - dans Reproducteurs
commenter cet article