Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 15:53

Voilà le cœur de l'été. La situation impose plus d'attention et de travail que cet hiver concernant le troupeau.

41 à l'ombre encore à 18h et déjà des semaines de sécheresse.

Inévitable

L'état des pâtures nécessite de complémenter les Lutins. Depuis ce 14 juillet, la distribution quotidienne d'une ration de céréales est incontournable.

Inévitable

Les râteliers débordent de foin nouveau depuis quarante-huit heures, mais cela ne saurait suffire à reconstruire d'ici l'hiver les animaux les plus diminués.

Inévitable

Les bousculades, ici plutôt inhabituelles aux auges, montrent à quel point la situation est plus grave encore qu'en période hivernale.

Inévitable

Les brebis suitées et les moutons les plus vieux ont besoin plus que les autres d'un régime amélioré.

Inévitable

Les béliers encore bien remplis profitent tout de même de la distribution, comme tout le troupeau d'ailleurs. Ce n'est pas un mal pour eux, surtout s'ils doivent être de la partie pour la reproduction dans quelques mois.

Inévitable

Une fois la ration en céréales, sèche mais énergétique, engloutie, les convives passent se désaltérer.

Ce sont 120l qui chaque jour sont aspirés... pour dire les besoins à s'hydrater.

Inévitable

Les agneaux sont encore en forme, s'activant plus dans leurs occupations habituelles que ressentant le besoin d'engloutir les céréales.

Inévitable

Après ce buffet, repus, quelques béliers se congratulent laissant échapper propos comme quoi il valait mieux être Lutins qu'être, comme d'autres trop nombreux Ouessant, nés sous une mauvaise étoile, délaissés voire en détresse, suite à l'inattention, la négligence ou l'ignorance de leurs éleveurs qui imaginent à tort qu'un mouton (d'autant s'il est dit rustique) n'a pas besoin de boire, se contente de peu en alimentation et se débrouillera bien ainsi (c'est oublier que l'animal domestique quel qu'il soit est toujours un prisonnier sur une surface réduite aux ressources limitées, qu'à l'état libre les ovins se déplaceraient sur des centaines d'hectares si nécessaire, parcourant des kilomètres pour trouver de quoi subsister ou simplement équilibrer leur alimentation).

Inévitable

Repues également, les brebis choisissent de s'installer à l'ombre pour une sieste, afin de ruminer puis digérer.

Bon! Ce n'est pas tout, tout cela c'était au petit matin.

Maintenant, en soirée, il me faut comme chaque jour aller couper des branchages dans les haies, pour donner un peu de verdure à la troupe.

C'est pour dire que la situation est plus que critique en mon secteur, comme en bien des endroits de l'hexagone.

Etre attentifs à nos Ouessant (et ceux qu'on rencontrerait ici et là en difficulté,... sans faire l'autruche) s'impose donc plus que jamais, tout comme nous le ferions en période de grands froids.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Champi pour la photo 5.
D
champi
M
Vigilance oui ... Comme pour tous les autres "oubliés" des prés ras, sans eau ni ombre ...<br /> Honte à ces humains exploitants, lâches et égoïstes !! <br /> Tristement,<br /> Manalia
D
il est vrai que c'est plus encore dans les moments difficiles que l'on peut noter le niveau d'attention des éleveurs/possesseurs d'animaux (tous confondus) pour leurs pensionnaires (exploités ou simplement détenus par loisir)
D
Quel abnégation et quel courage ! On voit bien que c'est la passion de votre vie.....Bonne continuité et que tout aille bien pour les lutins et leur berger !!!!
D
merci<br /> quand on choisit d'avoir des animaux on s'y consacre ou en a pas....
C
Le mélange de céréales et la quantité que vous donnez actuellement à vos moutons sont-ils les mêmes qu'en hiver? 2 mères et un mâle (Jasper) ont du mal à retrouver une bonne forme. Je pensais leur apporter un peu de maïs, mais cela est peut-être trop riche pour nos ouessant. <br /> Les mères sont à part dans le verger où elles ont pratiqué une taille en règle sur pommiers, pruniers, cerisiers et poiriers! Il y a encore une naissance à venir, puis je les mêlerai aux autres. Sur 4 saillies, pères gris et blanc, 4 mères noires, le résultat est:3 agneaux noirs...moi qui voulais de la couleur et aurais préféré des femelles...<br /> Pour info, malgré toute l'attention que je porte à mes animaux, une jeune brebis d'1 an, fille de Caramel est morte du coup de chaleur au début du mois. Vous faites bien de rappeler l'importance de notre responsabilité d'éleveur.
D
oui je donne comme en hiver, puisque qu'actuellement je n'ai plus d'herbe contrairement à l'hiver, même si en contre partie en cette saison hivernale les corps doivent de plus lutter contre le froid.<br /> le maïs est plus énergétique que l'orge mais les gros grains sont durs sous la dent, à moins d'opter pour les brisures. de plus le maïs est plus onéreux que l'orge et l'avoine que je distribue en mélange à égalité de volume (ces dernières céréales apporte plus de fibres aussi pour la digestion)<br /> vous avez raison de souligner indirectement le souci de l'ombre en période de grosses chaleurs....<br /> côté couleurs de vos naissances, pas de chance (comme pour le sexe) d'autant que mathématiquement il est "facile" d'obtenir du blanc. pour le "gris", je ne sais si vous en connaissez le fonctionnement. Si non, vous pouvez me contacter pour prévoir vos accouplements.<br /> Bon courage!
D
Bonjour,<br /> Magnifique mouton et un super bon berger qui aime ses compagnon ,moi je suis Belge et j'ai des roux des Ardenne ,j'aimerai savoir se que vous donnez comme céréale a vos mouton pour l'hivers ;je donnais des granulés et du foin ,mais pour le roux les granules ne sont recommandé alors je ne sais pas quoi leur donné
D
je donne un mélange orge/avoine (à poids égal pour chaque céréale)que je trouve idéal: présence de fibres, avoine moins énergétique que l'orge mais en compenserait l'agressivité sur les intestins... prix abordable. Il est vrai qu'avec le pouvoir un peu constipant de l'avoine, je n'ai plus jamais de souci de diarrhées comme cela pouvait arriver avec l'orge uniquement en ration.<br /> maintenant vous savez qu'il faut donner céréales progressivement en quantité sur une semaine pour habituer le système digestif (de plus pas de grain nouvellement moissonné). Chez moi 100/150 g maxi pour un Ouessant d'environ 13/15kg quand il est bonne santé. Ne pas vouloir donner trop à des animaux bien amaigris en croyant bien faire, risque de les rendre malades ou les faire mourir... Mais tout cela vous savez j'imagine; je disais pour informer tout lecteur...<br /> Pour vos "gros et grands" Ardennes, ne voyez pas trop en quantité, allez-y progressivement et observez, le trop pouvant être pire que le pas assez!
E
Bon courage aux lutins et à leur berger
D
merci; c'est toujours un plaisir de s'occuper de ses animaux, même si par ailleurs on aimerait que la situation soit autre