Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

21 décembre 2017 4 21 /12 /décembre /2017 16:46

J'ai grandi avec l'arrivée puis l'expansion naturelles de la tourterelle dite "turque" en France (originaire bien avant d'Asie). Difficile pour les personnes des dernières générations d'imaginer que cet oiseau aujourd'hui commun partout dans les villes et villages n'existait pas dans le paysage français il y a soixante ans (Cela porte d'ailleurs toujours à sourire lorsqu'on entend le chant de cet oiseau dans les bandes sons de certains films dont l'histoire se déroule avant les années 60).

Il existe de nombreux autres exemples plus récents, plus ou moins spectaculaires, d'évolution de la répartition géographique de certaines espèces parmi l'avifaune (cigogne noire, grande aigrette, élanion blanc,..... )

Les raisons de ces évolutions sont diverses, liées à d'autres évolutions, climatiques, paysagères, alimentaires, génétiques... et révèlent la belle dynamique des espèces concernées pendant que d'autres s'effondrent ou disparaissent.

Alors qu'il nous est difficile de concevoir que les continents se déplacent, que les montagnes s'érodent et disparaissent, le vivant, le monde animal nous montre par ces exemples que même à l'échelle d'une vie humaine rien n'est stable et que tout est en perpétuelle évolution en ce bas monde. 

Chez les mammifères, les exemples sont moins nombreux. Déjà parce que les espèces y sont moins nombreuses que chez les oiseaux. Ensuite parce qu'il s'agit plus de retours d'espèces jusqu'à assez récemment fortement persécutées voire éradiquées ( loutre, phoques, loups....).

Aussi quand véritablement une nouvelle espèce de mammifère entre dans la liste des mammifères de l'hexagone, c'est un bel événement.

Le chacal doré est arrivé officiellement en France, prolongement de son expansion depuis l'est par l'Italie, l'Autriche, la Suisse.

En savoir plus ci-dessous.

 

Si je me réjouis de ce bel événement qui vient de façon toute naturelle enrichir la faune française, je m'inquiète également de l'accueil qui pourrait être réservé à ces animaux pionniers qui foulent désormais le sol de notre territoire.

J'entends déjà certains esprits primaires, de ceux avec qui il est totalement inutile de vouloir tenter discuter, crier à l'introduction du chacal doré, voire de parler de produit d'hybridation (sic!) du renard avec le loup, conséquence (resic!) du retour (jugé introduction par ces mêmes esprits) de ce dernier depuis vingt-cinq ans. J'entends déjà réclamer de pouvoir faire la peau à "la Bêêête" parce que carnivore et de là considérer que le même sort doit lui être réservé que pour les autres prédateurs, de la belette au loup...

Tendez bien l'oreille, bientôt nous devrions entendre ce refrain, bien avant que vous ou moi ayons pu voir la queue d'un chacal doré.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
j'ai lu la même nouvelle de la venue du chacal doré, ; bienvenue à lui !
nous avons connu par ici les tourterelles à collier noir dites tourterelles de Turquie mais elles ont mystérieusement disparu, idem les papillons mais on est en train de les faire revenir en ayant planté des bugglia dit "arbre aux papillons". Qui se souvient des hannetons ? je n'ai plus vu aucun hanneton depuis bien cinquante années.
en ce moment, le chant du merle au petit jour, revient alors qu'on est seulement en décembre, en plein hiver. Ce chant mélodieux annonce en général le Printemps, la saison des amours et là, maintenant, chaque matin j'entends ce beau chant joyeux du merle. Bizarre non ?
BONNES FETES POUR VOUS TOUS et je vous remercie encore pour la fraîcheur de votre blog.au plus près de l'Essentiel.
Répondre
D
merci pour votre émerveillement partagé.
je ne voyais plus de gros hannetons non plus depuis 50 ans, jusqu'à ce que je m'installe sur le Limousin, mais là-aussi je le vois suivre le chemin de la disparition.
les prairies pâturées de nos moutons (voire surpâturées) n'offrent aucun intérêt pour les papillons faute de fleurs pour les nourrir. on pense souvent à aménager bandes fleuries ou arbres à fleurs pour aider ces insectes, mais les espèces sont nombreuses et on pense moins à préserver plantes et arbustes pour les chenilles. Chaque espèce ayant ses spécificités pour permettre aux paillons de d'abord exister par cette première phase de leur vie.
J'ai également entendu le merle il y a deux jours dans ma campagne profonde. A cette époque c'est généralement en ville à la faveur du microclimat et des lampadaires qu'on l'entend.La douceur du moment et la fin des jours déclinants doit expliquer la chose, en dehors du fait qu'il y a toujours des originaux (chez les êtres à plumes également).
joyeuses fêtes également!
L
Oufffff....je viens de récupérer mon ordi après presque 2 mois et je lis les nouvelles des ouessants à la suite....pfffff...j'adOOre la diversité de vos articles. Je suis moins interressées par les mesures des ouessants pour la protection de l'espèce mais je respecte ! Nous avons des ouessants récupérés à droite et à gauche mais pas que, des brebis de réforme ou des béliers dits agressifs et qui se revélent tout doux chez nous.
Merci infiniment pour le temps que vous prenez à nous informer.
Joyeuses fêtes à tous, les poilus et les laineux !,
Répondre
D
merci, joyeuses fêtes également.
c'est vous qui êtes dans le juste, souvent je pense que ma vie aurait été plus utile à ouvrir mes prairies à toute la misère ovine que l'on peut rencontrer, plutôt qu'à la consacrer à cet artifice du domestique.
pour aller plus loin, souvent je pense également qu'il m'aurait été plus judicieux et utile d'acquérir des terres pour les remettre totalement à disposition du vivant naturel ( la nature) pour compenser le massacre généralisé que j'observe partout.
mais bon dans le même temps je reconnais et assume ma vibration pour le ouessant et le plaisir de son élevage orchestré.
ces autres orientations plus judicieuses seront celles d'une autre vie peut-être (s'il doit y avoir????). Vieillir offre l'intérêt de pouvoir s'améliorer encore, c'est le constat que l'on peut faire quand on regarde derrière soi....
C
Merci, toujours intéressant de prendre vos messages dans ma boite mail.
Répondre
D
bonjour
en effet, nous regardons souvent le monde depuis notre nombril et avec notre cerveau prisonnier du mimétisme culturel, mais dès qu'on prend un peu de "hauteur" pour observer, découvrir ce qui nous entoure et comprendre, on s'aperçoit que la réalité du monde, celui de la nature, va bien au-delà de ce que l'on croit savoir... et les arbres, la forêt, considérés d'abord comme exploitables comme un carré de poireaux sont bien n'échappent à certains schémas et sont bien autre chose que ce à quoi on voudrait les réduire.
merci je devrais trouver à partir de votre titre.
L
Bonjour, vous parlez de remettre les terres au "naturel", cela m'a fait penser au MERVEILLEUX documentaire que nous venons de voir sur les relations qu'ont les arbres entre eux et ce qu'en disent les scientifiques. "l'intelligence des arbres" de Julia Dordel et Guido Tolke.
A voir absolument.....je ne regarde plus du tout la forêt de la même manière.
Belle soirée
D
merci. du loup au mouton, du renard au Ouessant, un jour du chacal au Ouessant? nous sommes tous concernés par une démarche de cohabitation et de nécessité de mesurer ses responsabilités pour éviter ou du moins limiter la prédation toujours possible....