Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

9 juin 2018 6 09 /06 /juin /2018 13:27

Trouver un mouton d'Ouessant est un parcours du combattant.

Trouver une chèvre miniature en est un autre.

Je cherche mais ne trouve point en une taille correspondant au standard taille du Ouessant pour une femelle.

A titre de remarque, malgré mon appel passé en ces colonnes, malgré les (jusqu'à) 335 personnes différentes visitant chaque jour le blog des Lutins, personne ne m'a encore contacté pour me mettre en relation avec un(une) éleveur(éleveuse) de sa connaissance pouvant répondre à mon attente.

Je poursuis donc ma quête, tout seul, comme un grand, depuis plusieurs mois.

Que d'anecdotes à pouvoir raconter suite à ces recherches et que de personnes étonnantes (dans le mauvais sens du terme) rencontrées.

J'ai sans doute déjà évoqué:

cette éleveuse se présentant comme une professionnelle mais en fait ne l'étant pas, ayant en réalité tout simplement déclaré son troupeau (comme il se doit), annonçant (de façon mensongère) des tailles minuscules mais ne mesurant pas ses animaux (tous plus horribles les uns que les autres et présentant les caractères d'un groupe très consanguin) …. sans parler des prix excessifs ne correspondant pas à la valeur des chèvres d'après leur profil ... 

ce couple de retraités qui m'avait fait faire cinq heures de route, se déclarant également en "pro" alors que là encore simplement avec troupeau déclaré (une fois encore, comme il se doit d'ailleurs), annonçant des chèvres à 41 cm alors qu'une des plus petites en faisait déjà 48, vendant les naissances sans se résoudre à séparer les fratries et sans se soucier pour autant de la formation ainsi de couples de frère et sœur ...

cet éleveur chez qui j'avais pris un animal pour découvrir à l'arrivée qu'il était couvert de poux, qui ne m'a jamais remercié pour l'information que je lui communiquai gentiment en retour (sans reproches) afin de lui être utile pour son élevage, dans son intérêt … (mais peut-être savait-il sa situation d'infestation) ...

et bien d'autres encore ...

 

Mais la palme d'or revient assurément au cas suivant:

Femelle vendue pour animal de 4 mois et demi, comme "toy" (c'est à dire comme morphotype ne dépassant pas 42 cm au garrot à l'âge de 3 ans) annoncée à 31 cm... pour découvrir qu'elle en fait 46... et qu'elle semble être née l'année précédente ...

Femelle vendue pour animal de 4 mois et demi, comme "toy" (c'est à dire comme morphotype ne dépassant pas 42 cm au garrot à l'âge de 3 ans) annoncée à 31 cm... pour découvrir qu'elle en fait 46... et qu'elle semble être née l'année précédente ...

C'est un peu long à raconter mais je vais essayer d'être bref sans trop rentrer dans les détails tant ils sont denses.

Evidemment depuis des mois je parcours le net de long en large et en travers, consultant les blogs, les sites, les annonces et les divers liens dérivant de tout cela.

J'avais noté annonces fréquentes évoquant vente sur le secteur de Limoges, annonces concernant des chèvres dites "toy" qui ne restaient pas en ligne très longtemps.

Je finis par envoyer mails à plusieurs reprises, recevant toujours en retour l'information que les animaux étaient déjà vendus. A une annonce suivante, je finis par téléphoner et un monsieur parlant plutôt bien, bien que se racontant beaucoup, m'expliqua une fois encore que justement il était sur trajet de livraison pour l'animal en question, d'ailleurs pas très loin de chez moi. Je lui expliquai ma quête et le fait que les animaux qu'il indiquait en annonces semblaient correspondre à ce que je recherchais… Ce qu'il confirma forcément, m'expliquant même que LUI "faisait du toy" alors que les professionnels chez qui j'avais réservé mes jeunes boucs ne m'apporteraient pas satisfaction, mais qu'il ne pouvait pas en dire du mal car ils étaient ses amis par ailleurs. 

Alors que je croyais avoir affaire avec un particulier qui sortait quelques naissances de sa troupe, il m'expliqua que non que c'était un professionnel, qu'il vendait surtout différentes volailles et donc en plus des chèvres miniatures, etc … et blablabla, que sa femme était vétérinaire…. son grand domaine….qu'il livrait souvent sur mon département... et j'en passe. Bref, tout à fait le genre de beau parleur qui vous endort, comme nous en connaissant tous au moins un de ce genre en ce type de profil psychologique, assez nombriliste sur son activité, étalant son Moi au-delà du sujet de mon appel (et au final qui vous embrouille, comme je le découvrirai plus tard).

J'ai encore envoyé mails et coups de téléphone à d'autres de ses annonces… et à chaque fois, même chute, plus de disponibilité en animaux...

Il me fait miroiter alors de futures naissances proches. Je pars sur cette idée, lui demande par contre de pouvoir le visiter pour découvrir son élevage, le type d'animaux, voir les parents de mes éventuelles acquisitions comme il se doit quand on achète sérieusement. Pour réponse alors: oui, qu' il me contactera la semaine suivante. Je le relance faute de retour. Finalement il annonce que ce sera la semaine de vacances des enfants car ce sera plus facile pour lui… "mais vous savez, on n'est pas une grosse structure…"... Bon, donc j'attends, encore et encore…mais aucun rappel. Me voilà qui retombe sur une annonce nouvelle lui correspondant. Ne comprenant plus, je retéléphone… Il noie le poisson, et au bout d'un moment comme par miracle, dans son discours, il sort de son chapeau proposition d' une chevrette noire de cinq mois, de 25 cm (!!??? je ne l'ai pas repris pensant qu'il avait voulu dire 35 cm).

Je propose de passer voir les animaux… Il se dit non disponible de suite. Il me demande un acompte. Sans doute bien hypnotisé depuis des semaines de contact, j'accepte, me résignant à devoir lui faire confiance, mais lui demande des clichés de l'animal et des parents dans l'attente de pouvoir passer… Il doit me les envoyer dans la journée (je les attends toujours).

Je souhaite passer chez lui récupérer ma réservation... il me propose livraison… (bien oui forcément à 50 ct du km et me trouvant à 1h30 de route de son supposé chez lui) … je refuse.

Le temps passant, je veux obtenir un rendez-vous. Pas de chance! Mail de sa supposée femme qui m'annonce que de la veille il serait hospitalisé pour appendicite! Elle me propose la semaine suivante. La semaine s'écoule, pas de nouvelles. Je m'en inquiète ... pas possible, convalescence.

Je finis par demander de mettre ma réservation à ma disposition même sans le rencontrer lui s'il est véritablement malade. Il est convenu que le beau-frère me recevra.

Je fais donc le voyage. Je suis reçu en une commune différente du lieu évoqué en annonces. Le dit beau-frère m'apporte une chèvre gigantesque qui assurément n'est pas une jeune "toy". Je n'ai pas ma toise mais je lui fais remarquer la chose. Il finit par convenir qu'elle fait facilement 45 cm. Suis dans l'embarras, lui aussi. J'ai versé un acompte; il est désemparé, m'explique que si il y a un souci que j'en parle avec l'intéressé qu'il présente comme arrangeant… Dans mon esprit comme ce dernier me disait souvent venir en mon département, j'envisage qu'il la reprenne ou l'échange.

 

Une fois à la maison avec ma toise, je confirme les 46 cm au garrot pour une jeune chèvre qui ne semble pas de l'année mais de la précédente (d'après déjà l'anneau de rupture de croissance en cornes), qui ne peut à aucun moment être même une dite "toy" adulte (3 ans et plus), cette catégorie ne devant pas dépasser 42 cm croissance terminée...

De plus, une seule paire de boucles d'identité sortant d'on ne sait où (au lieu de deux) et aucun document de vente, ni document sanitaire ni de circulation. De la part d'un dit professionnel qui se dit de plus être marié à une vétérinaire, c'est le comble, si c'est vrai, car celle-ci doit connaître la législation… (à moins d'un véritable trafic dans le milieu)

J'envisage donc de mettre tout cela au point avec l'intéressé dès mon retour. Tout à coup changement de refrain, le personnage me dit ne pas venir régulièrement par chez moi (?! tout le contraire du baratin initial), qu'il ne reprendra pas l'animal car d'ailleurs depuis la veille il cesse son activité dans les chèvres pour cause de santé, qu'il ne comprend pas car la semaine précédente sa chèvre mesurait 31 cm !!!! (et non 46)...

J'ai appris que les professionnels chez qui j'ai acquis mes boucs et qu'il disait être ses amis, en fait ne le connaissent pas, étant d'ailleurs eux-mêmes nouveaux sur ma région.

Bref je suis tombé sur un véritable escroc, sans doute aussi un bel ignorant concernant le domaine des chèvres, mais un charlot pas totalement idiot pour ce qui est d'arnaquer.

Depuis un mois après cette péripétie, je note que le personnage sévit toujours régulièrement  sur le net. Il continue toujours de vendre sans numéro de société professionnelle, passant annonces sur deux voire trois communes du secteur de Limoges, en changeant de pseudo à l'occasion.

Quant à la malheureuse chèvre bien sympathique qui n'y est pour rien dans tout cela, j'ai dû m'inquiéter de bien la placer, ne pouvant envisager d'introduire un animal sans identité réelle ni origines officielles comme l'exige la règlementation face à un élevage déclaré comme le mien… et ne correspondant pas d'abord au type de reproducteurs que je recherche.

Un véritable parcours du combattant! je confirme.

Toujours est-il qu'au festival de carnes que j'ai pu rencontrées, il n'y a aucune hésitation pour l'attribution de la palme d'or.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
ce mec là est un personnage douteux que vous devriez signaler soit à la répression des fraudes soit je ne sais où mais vous savez que partout dans le pays on vole du bétail, des animaux pour ensuite les revendre ? j'ai compris le topo avec les malheureux chats qui disparaissent dans un coin et qui sont sans doute revendus plus loin..Les fainéants qui ne veulent pas travailler trouvent tous les moyens pour se faire vite de l'argent. Ce mec qui raconte que sa femme est véto ? vérifiez si c'est vrai et si ça ne l'est pas, informez les vétos de votre département de ce mensonge car ce type peut faire pire, !<br /> Et... ne versez jamais d'acompte car il y a pas mal de gens sur internet qui pensent par exemple louer un appart ou une maison de vacances et se retrouvent sans rien, car on leur vend du vent ! des promesses en l'air ! et pourtant ils racontent avoir versé des acomptes. De nos jours les malhonnêtes exploitent la bonté, la crédulité, en représailles il ne faut pas hésiter à les signaler, ils auront la répression des fraudes au train !
D
Absolument, les marchands d'animaux ne manquent malheureusement pas, profitant en amont comme en aval des éleveurs, du moins les détenteurs et autres personnes intéressées par l'animal.<br /> Il est évident qu'il ne faut pas verser d'argent, acompte ou réservation. Je suis contre ce principe, partant du raisonnement qu'on doit payer seulement devant l'animal quand on l'achète réellement. Malheureusement, avec les commerciaux, la réservation est un classique qui garantit au vendeur de vendre, une façon de faire comprendre à l'acheteur que si il veut être servi le premier, il doit payer déjà pour cela.<br /> Cela ne concerne pas mon département mais je suis en piste de vérifications sur les agissements du personnage dans son activité lucrative ...
C
Ce qui m'agace le plus, c'est de savoir que des animaux passent dans les mains de ces gens là....<br /> GRRRRRR....
D
l'animal (sauvage ou domestique) est malheureusement considéré comme une marchandise pouvant rapporter et rentre dans des circuits légaux ... ou pas, pour accumuler du profit ... GRRR... je suis bien d'accord.