Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

30 juillet 2018 1 30 /07 /juillet /2018 13:39

A voir seulement jusqu'au 28 août prochain ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
https://www.letelegramme.fr/france/paris-des-moutons-d-ouessant-entretiennent-les-abords-du-periph-30-09-2016-11237507.php<br /> <br /> et voici ceux qui broutent le long du périphérique parisien, des braves petits Ouessant, pas gâtés comme les vôtres mais ces pauvres petits doivent respirer les gaz d'échappement des bagnoles à cet endroit et font du bon boulot, pauvres petits ! les vôtres sont chouchoutés et ont de l'espace et du bon air. Félicitations !
D
merci.<br /> le dit "écopâturage" (sous entendu "écologique", ce mot étant employé à toutes les sauces, car non mécanique et n'utilisant pas d'énergie) a le vent en poupe; il en fleurit partout avec diverses espèces...le troupeau, l'animal étant "l'outil" utilisé pour façonner un lieu où règne le végétal. La population étant devenue essentiellement urbaine, cette note de pittoresque et de ruralité délocalisée plait bien.<br /> Il est vrai que tout cela est loin de mes préoccupations, le monde animal dans son ensemble, le Ouessant en particulier, ne m'intéressant pas pour ce qu'on peut en faire mais pour ce qu'il est, seulement pour la découverte et la compréhension du vivant...sans oublier la contemplation et le plaisir d'être bien entouré....
M
https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/deux-cent-cinquante-moutons-sont-arrives-en-foret-de-fontainebleau-1522690246<br /> <br /> voilà les moutons de par "chez nous" en 77.
M
sur la vidéo que vous nous indiquez, ces bergères sont adorables et sympathiques, le berger est plus impatient et n'a pas encore la douceur des deux bergères, et ses moutons ne le suivent pas comme ceux des deux bergères. Dites à vos moutons que je ne mange pas de viande d'aucun animal, je n'ai jamais pu en avaler le moindre morceau, dès mon enfance j'imaginais l'animal dont on me proposait la viande dans mon assiette et je n'en mangeais pas, 'mais encore aujourd'hui je ne peux pas en consommer et en plus je ne digère même pas. Dites à vos moutons que je tricote la laine. En ce moment je garde les longs poils de mes chats je vais essayer de filer leur poil, je sais que ça peut se faire. Ici en Seine et Marne je sais que des bergers se sont installés en forêt de Fontainebleau et qu'il y a maintenant des petits Ouessant qui sont engagés au bas des lignes de chemin de fer, du côté de dammarie les lys, j'avais lu l'info dans le journal local. D'autres, toujours des Ouessant, broutent le long des berges des autoroutes qui mènent jusque dans Paris. <br /> Récemment 'j'ai vu un reportage tv sur les vaches de l'Aubrac, leur intelligence, leur beauté et comment leurs propriétaires en parlent et les traitent avec bonté, douceur, comment ils emmènent leurs vaches en estive l'été, comment ils s'extasient sur l'instinct maternel de la vache de l'Aubrac, comment les petits veaux pleurent si séparés de leur mère : comment on peut manger leur viande ? je me le demande ! il suffit de voir leur regard...Il y a des protéines végétales et plus digestes, on n'a pas besoin de tuer les animaux pour les manger, vaut mieux les élever par passion et à la rigueur, prélever leur lait ou leur laine mais ne pas les manger, c'est mon point de vue.<br /> la vidéo que vous nous indiquez est belle, intéressante, complète.