Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 07:28

C'est le week-end, les pics de visites de la semaine sur le blog des Lutins risquent d'être atteints, d'autant par cette journée automnale maussade.

Aussi en voyant ma dernière photo de l'article précédent, je me demandais, qui, après des années de sensibilisation sur l'apparence des toisons, pourrait (et oserait) définir la coloration de chaque toison des animaux présents.

Soyons joueurs!

De gauche à droite au premier plan, puis pourquoi pas au second plan.

Il n'y a qu'en pratiquant que l'expérience peut s'acquérir.

C'est même l'occasion d'avoir réponse à sa propre curiosité sur ce sujet. 

L'erreur étant humaine, elle n'implique pas pour autant le ridicule... qui d'ailleurs ne tue pas.

Alors soyons joueurs! ... aux commentaires...

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
L'ensemble des brebis non blanches présentes sur cette photo sont noires à des degrés divers (noire plus ou moins brunissante, noire atteinte de canitie) à l'exception de la deuxième en partant de la droite qui semble être décolorée (FfFf). Désolé, mais, je ne peux me résoudre à utiliser le vocabulaire anglais que tu empruntes. Ce qui, d'ailleurs, pourrait prêter à confusion... car sur ton blog, au fil des années, l'appellation a grandement évolué: gris, gris Vaillant, noir dilué, noir décoloré, fade, faded... Aujourd'hui encore, que ce soit parmi les éleveurs avertis ou non, l'on rencontre une grande confusion. On pourrait également évoquer la couleur dite brune qui au fil du temps est passée du marron au brun, en passant par noisette, châtaigne, caramel, chocolat... à quand le "brown"?<br /> Idem, mais avec moins de variantes, pour l'agouti gris qui s'est appelé agouti tout court, agouti noir, puis agouti grey, pour devenir agouti gris... Un lecteur sur ton blog (et ce n'est pas un reproche mais un simple constat) a de quoi en perdre son latin... car, lorsqu'il remonte le fil du temps pour lire des articles qui datent de quelques années, rencontre une diversité d'appellations... Un peu comme les visiteurs de l'île d'Ouessant au 19ème siècle qui pour définir le noir utilisaient, selon la période de l'année, une palette de couleurs très large: noir, noir profond, noir intense, marron, brun, brunissant, fauve et j'en oublie certainement... Enfin, la photo demeure facilement source d'erreur, car selon la lumière, l'exposition... on ne voit pas toujours la même chose. D'ailleurs la variabilité de la teinte de la toison d'un animal noir décoloré est impressionnante et mieux vaut les voir pour de bon, afin d'en prendre la mesure. Je me suis un jour royalement trompé en croyant voir un mouton blanc au bronzé prononcé, alors qu'il s'agissait d'un brun décoloré!!! À ma décharge, l'animal se trouvait à l'intérieur et le néon éclairant l'étable m'a induit en erreur... Mais, l'erreur est humaine et comme tu nous l'a rappelé le ridicule ne tue pas!!!
D
désolé pour les fautes, je ne me suis pas relu assez tôt et ne peux plus revenir corriger mon texte….
D
Et de quatre (joueurs).<br /> On verra si le "néon " du flash peut avoir eu une influence.<br /> En effet la lumière peut induire en erreur et plus encore sur des clichés qui ne permettent pas de voir un animal en condition réelle, en étant pas forcément à sa proximité et en ne pouvant l'observer sous toutes les coutures. Ceci étant, il n'y a pas de piège réel ici, si cela peut rassurer d'autres joueurs hésitants.<br /> <br /> Je ne pense pas qu'il y a de quoi perdre son latin face aux colorations si on se donne le désir de découvrir, d'apprendre et d'avoir ce réflexe d'observation par la suite. C'est comme tout, à partir du moment où cela intéresse, on s'y penche. Personnellement les voitures ne m'intéressent pas et tout ce qui roule sur la route sont des voitures sans que j'en connaisse forcément la marque ni la version.<br /> <br /> Quant au langage, au vocabulaire, l'évolution sur ce blog comme dans le milieu est liée à une meilleure connaissance (dont je suis un élément moteur). Il faut bien comprendre qu'il y a 20 ans les éleveurs ne parlaient de leurs animaux qu'avec un vocabulaire imagé, blanc, noir, gris, noisette. Sans que tout cela ne corresponde à des réalités génétiques. Je ne parle même pas du flou comme tu dis quand derrière les mots "gris" ou "marron" se retrouvaient plus de deux colorations.<br /> C'est il y a une dizaine d'années (seulement!!) quand j'ai commencé à sensibiliser à cette diversité, ces nuances, que quelques collègues plus curieux s'y sont penchés avec moi. De mon côté j'avais étudié déjà ce qui existait autour de la génétique du Shetland et de l'Islandais, me disant que nos Ouessant en bons ovins devaient être également concernés par ces fonctionnements. Quelques nouveaux éleveurs m'ont emboîté le pas. J'ai fait découvrir cette génétique et certains sont devenus des passionnés.<br /> Pour le vocabulaire, sur ce sujet comme sur d'autres (y compris en dehors du mouton) j'ai l'habitude d'adapter mon vocabulaire et mes propos en fonction de l'interlocuteur ou du lecteur (déformation professionnelle? mais pas seulement, élémentaire dirons nous).<br /> <br /> Ainsi comme on t'a appris en français au départ que "quand il y en a plusieurs, on met un S", ensuite tu as eu droit à entendre le mot "pluriel", puis plus tard que certains noms prenaient un X, puis encore toutes les exceptions diverses, sans parler de la différenciation du verbe conjugué au pluriel selon les personnes … Bref il y a 20 ans, au Gemo, j'entendais parler de "gris" sac dans lequel se retrouvaient en fait divers types de toisons (ce gris étant même, il y a peu encore, pour un certain juge expert (sic) du "brun"). Etc...<br /> <br /> Mais Zorro est arrivé. Bip, bip... Aussi oui, de gris j'ai employé ensuite le terme "gris Vaillant" (nom de son découvreur) et "gris à canitie" pour différencier cette autre forme. Une première étape pour les esprits. Il a fallu faire comprendre que ces animaux étaient en fait des "noirs"....puis que seul le "grey" (Agouti grey) pouvait à la française être désigné "gris" (bien qu'il puisse s'exprimer sur la couleur brune), tout comme on dit "blanc" plutôt que "white".<br /> Bref pour finir, j'ai fait évolué le langage et l'écrit, sur ce blog ou à l'oral, parce qu'il est temps de devenir mature sur ces sujets et appeler un chat un chat. De façon quasi systématique si c'est possible, il est évident qu'il faut avoir un langage commun pour se comprendre, ce langage il existe en anglais pour cette génétique, autant l'employer même en le traduisant en français. Un "blanc" devrait être désormais un Agouti white tan (Agouti blanc bronzé); cela a le mérite dans le même temps de faire prendre conscience de la place de cette coloration dans les formes Agouti. Ainsi un "noir" est (pour le Ouessant) un Non agouti sur couleur de base noire, etc...<br /> Tout cela semble évident d'avoir langage commun et précis, d'autant que ce langage universel existe et qu'il n'y a pas à en créer un nième qui amènerait encore à la confusion.<br /> Alors oui nous sommes grands à présent et nous ne devrions plus employer le langage de nos six ans pour parler des colorations. Et pour le nouvel éleveur qui va baigner dès le départ dans cette approche ce sera vite naturel et bien plus facile que de sortir des mauvaises habitudes ancestrales ne reposant que sur l'impression. Je n'aurai pas ma statue sur Ouessant, mais j'ai bien conscience de mon influence sur la découverte de l'univers de l'ovin eponyme et l'évolution du regard qui lui est porté. Cela aura été ma part de travail à sa sauvegarde, sa connaissance et à la construction de nouveaux passionnés...<br /> <br />
L
Hum, bien que je sois joueuse, je ne m'avancerai pas car je crois que je n'ai pas tout retenu de tes leçons " Ouessant : couleurs et farces et attrapes "... En revanche, je vois très bien ce que vont devenir ces couleurs magnifiques sous mes doigts !
D
Farces et attrapes?<br /> Peut-être, peut-être pas….
S
Salut Dominique,<br /> Je propose au premier plan :<br /> Noire avec canitie, noire homozygote faded, et noire .<br /> Au second plan :<br /> Blanche et jeune de l'année homozygote faded<br /> Au troisième plan :<br /> Noire avec canitie, noire décoloré par les UV et deux blanches.
D
Merci Samuel<br /> c'est bien d'être joueur, une façon d'échanger un peu plus.<br /> Et de trois...On va attendre le Week-end prochain pour donner les réponses, en espérant que d'autres vont se lancer.
M
Merci pour le quizz !!! J'adore !! Je me lance donc de gauche à droite .<br /> Noire à canitie, noire faded, et noire .<br /> Au second plan blanche et noire dilué au soleil <br /> Au troisième noire à canitie, noire et les autres blanches.
D
Merci Mélanie, seconde courageuse... On va attendre que d'autres se lancent s'il y en a...
S
Peut etre : Noire, noire faded, agoutie gris, noire...<br /> Puis blanche, noire, noire, blanche, blanche<br /> <br /> (Lutin bien arrivés, merci !)
D
Sobriquet je t'ai reconnu.<br /> Merci d'être le premier courageux à se lancer...<br /> Les réponses d'en quelques jours.
L
Bonjour,<br /> <br /> Içi en Ardèche, il fait doux, clair avec un soleil qui pointe son museau de temps en temps....bref tout ce qui faut pour être dehors et pourtant......je suis sur ce site ovinesque ! Ben oui, je suis joueuse et ne résiste pas.......alors je dirai, de gauche à droite.....la 1ere, toison "pourette", la 2eme, toison farine de "comballe", la 3eme sans aucune hésitation toison "bouche rouge"....pour les autres.....toisons "sardonne"...."marsol"....et farine de "marsol" ou "marigoule". Vous l'aurez compris, je parle de la robe de nos chataignes dont les ouessants portent les couleurs à merveille.<br /> Vive les bouillies, la crème, les farines sans oublier celle grillées. Vive les ouessants et le berger qui devient primesautier !<br /> Bon week end.
D
Ici il pleut et j'apprécie forcément ...<br /> Les Châtaignes! Que de jolis noms qui iraient bien à mes Ouessant.<br /> Pas aussi célèbres que celles de l'Ardèche, celles de la Creuse que je mange grillées sont un petit cadeau saisonnier que j'apprécie... mais à ramasser avant que les moutons les avalent