Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

13 janvier 2019 7 13 /01 /janvier /2019 12:26
Perle, ma première Border Collie.

Perle, ma première Border Collie.

Le Border Collie est initialement d'abord un type de chien qui fut construit dans le cadre de la recherche d'aptitudes bergères le rendant très utile en élevage ovin (rechercher, regrouper, contenir et déplacer). Fait race depuis, ses aptitudes sont cependant multiples et il est performant dans bien d'autres activités, même si les sujets ayant hérité de l'instinct berger (de "chasse") s'épanouissent réellement plus encore au travail sur troupeau.

Tess, ma seconde.

Tess, ma seconde.

Cela fait vingt ans que le Border Collie fait partie de ma vie et je ne vois pas comment il pourrait en être autrement à présent, tant en élevage ovin déjà conséquent un chien est indispensable. De plus sur des Ouessant vifs de par nature, il est important d'avoir un chien réactif, ce qu'est le Border Collie.

Au delà de cet aspect pratique c'est un compagnon formidable, sous condition d'être disponible pour lui et de lui offrir activités au quotidien (sinon s'abstenir de toute acquisition…. comme il devrait en être pour tout chien d'ailleurs).

Il est tout de même important de rappeler que même si le chien a hérité d'un intérêt marqué pour le troupeau, il doit bénéficier d'un enseignement construit et conduit pour être utile dans son propre élevage. Tout cela demande du temps, du travail. Il est faux de croire qu'il saura d'instinct travailler. D'instinct (s'il l'a) oui il s'intéressera, mais en faire un équipier passe par la nécessité de lui apprendre nos attentes en situation et d'abord ordres et obéissance de base.

Guss, le troisième.

Guss, le troisième.

Aussi craquant soit un chiot, c'étaient là quelques rappels importants pour moi, ne souhaitant pas être à l'origine d'élans non suffisamment réfléchis vers le Border Collie qui aboutiraient à faire des chiens malheureux … et des maîtres tout autant. 

Gypse, la quatrième.

Gypse, la quatrième.

Border Collie

Mais, après ces rappels, des visiteurs s'interrogeant sur les colorations, cet article avait pour but de faire comprendre de façon simplifiée, par ce poster emprunté sur le net, les grandes lignes de la diversité de robes rencontrées chez le Border Collie.

Cette diversité est en réalité plus grande encore, d'autant que d'une part toutes les lignées ne sont pas de travail et que d'une autre, dans une perspective de chien utilitaire, les aptitudes priment sur l'aspect réel de l'animal, même si, étant devenu race, le Border Collie est entré dans un standard. 

Junior, le cinquième.

Junior, le cinquième.

Variété de colorations chez le Border "Lutin"...

Iza, la sixième.

Iza, la sixième.

Si on excepte les deux précédentes adoptions dues au hasard de la vie et réalisées par compassion pour les malheureux, ...

Blou, le septième (et dernier ?)

Blou, le septième (et dernier ?)

… la variété de robes chez mes chiens est voulue pour la faire entrer dans mon histoire et aussi afin que ces chiens de travail soient bien différents les uns des autres et comparables en rien pour leur allure, tout comme ils le sont déjà forcément pour leurs tempéraments et leurs aptitudes.  

Du côté du "concept chien" chez les Lutins, c'est la vie en meute mixte, humaine et canine réunies, permanente 24 heures sur 24, chacun pouvant cependant se reposer à sa guise quand il le souhaite sans avoir à s'occuper des autres membres . Ce fonctionnement est plus enrichissant pour tout le monde, humains et animaux, renforce les liens et la complicité tout comme la compréhension réciproque, donne aussi plus de plaisir  … et plus de travail c'est vrai, mais pour moi, si j'ai des chiens c'est pour les inclure à ma vie, sinon autant ne pas en avoir. Aussi donc ni chenil ni chaîne… mais de la présence et l'obligation de s'y consacrer tout en conservant le rôle et le statut de chef de meute (sans oublier d'être celui qui caresse, joue, promène, enseigne, félicite et propose, et non seulement celui qui ordonne ou interdit).

Il en fut d'ailleurs ainsi au cours des temps premiers d'une humanité devenant liée au chien et il en est ainsi aujourd'hui encore dans les dernières peuplades de chasseurs-cueilleurs, vivant encore proches de la nature et de leurs racines du début du domestique ... donc de leurs chiens, avant que n'arrive l'ère bien triste du chien relégué à sa chaîne et sa niche.

En lien ci-dessous, un site très riche pour découvrir le Border collie:

Partager cet article
Repost0

commentaires