Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

31 mars 2019 7 31 /03 /mars /2019 16:42

Hier matin, au lever du jour, par seulement trois degrés sous abri, je découvrais un Hyundai, agneau Non agouti en base noire (et homozygote faded), en pleine forme, suivant le troupeau avec sa mère.

Hauts et bas
Hauts et bas

Tucson, sa sauvageonne de mère, l'entraînant à distance du photographe, je n'aurai pas la possibilité, aujourd'hui, de mieux tirer le portrait de ce petit nouveau de plus de trente six heures alors. (Agneau disponible dans 3 mois au sevrage)

C'était côté "hauts".

Côté bas, je découvrais en fin de matinée une agnelle Agouti blanc bronzé (Agouti white tan) "morte", trempée et glacée.

Apercevant la mère plus loin commençant à évacuer le placenta, je conclus que sa fille devait avoir vu le jour dans les deux premiers heures après le lever du jour, après ma ronde d'inspection au lever. Elle n'avait pas trouvé mieux que de suivre le troupeau, pour finalement mettre bas à plus de cinq cents mètres du dortoir habituel d'un hectare où je contiens les Ouessant pour la nuit en cette période d'agnelage …. pour justement repérer facilement toute naissance et limiter ainsi les complications éventuelles.

Je compris de suite que Mercotte, la mère, ne s'était pas occupée de son agnelle. Elle n'avait pas été léchée, séchée, nettoyée. Etre mère, et une bonne mère surtout, n'est pas forcément inné chez une primipare. Mercotte fera mieux pour son second jeune certainement

Au moment de ramasser le petit cadavre, je m'aperçus avec stupeur qu'il ventilait encore légèrement à un rythme d'une lenteur déconcertante. En fait plutôt l'agonie au stade ultime.

Moment d'hésitation j'avoue pour l'aider à prendre le sens vers lequel elle s'était engagée, ou bien ... et puis l'esprit glissa rapidement sur le principe du "quand il y a de la vie, il y a de l'espoir" ...

Branle bas de combat alors dans l'urgence, comme en tout cas classique d'hypothermie. Sécher, réchauffer au plus vite.Merci à l'inventeur du sèche-cheveu! Tout de même trois heures de ce travail pour la sortir de sa situation critique, qu'elle ventile normalement et que sa température remonte.

La réssucitée, Vitale, enfin façon de parler.

La réssucitée, Vitale, enfin façon de parler.

Série de piqûres de glucose. Prise de colostrum reconstitué quand le réflexe de déglutir, même faible, est revenu.

Vitale retrouvera-t-elle sa vitalité et une vie normale possible?

Vitale retrouvera-t-elle sa vitalité et une vie normale possible?

Entre les soins à présent, repos et sommeil sur sa bouillotte.

En l'instant elle a cherché à se mettre sur ses pattes, mais les problèmes moteurs sont lourds. L'œil aussi en dit long sur les séquelles sans doute.

Mais bon, on verra. Le berger aura fait ce qu'il a pu, pour elle et pas pour lui (la corvée de trois mois de biberons s'en suivrait si vie normale lui était possible). Demain sera un autre jour….

(Pas de surprise. Trop de séquelles comme à ma première impression. Finalement Vitale est repartie sur le chemin vers lequel elle glissait au moment de ma trouvaille …) 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Suis je « bête »? J’ai pleuré pour Vitale.<br /> Toujours un grand merci pour votre partage!
D
C'est vrai que c'est toujours triste.<br /> Suis heureux de partager, heureux du retour en conséquence. Merci
J
Bonjour<br /> J ai vécu une histoire semblable ce dimanche. en fin de mâtiné ma dernière brebis qui doit mètre bas est a coté de la petite qu'elle a mis au monde sans le lécher. Après un temps d'observation je constate que la petite est peu dynamique, froide et ne cherche pas le restaurant..... dans un premier temps je décide de les placer à l'abrit dans la paille et les laisse se débrouiller. après 2 heures la situation reste inchangée pas de séchage et je trouve l'agnelle moins chaude, après séchage à la paille j'essaye a plusieurs reprise de lui présenter les mamelles mais rien n'y fait. <br /> Ayant lu l'article ci dessus souhaitant ne pas arriver à une même situation je récupère l'agnelle et utilise la méthode sèche cheveux, colostrum reconstitué, nuit dans la maison au chaud (en donnant le biberon). aujourd'hui l'agnelle semble sortie d'affaire. cette aventure m'incite à poser quelques questions. qu'en est il de la monté de lait pour la mère? faut il donner un traitement? Y a-t-il un moment ou dans une telle aventure il est possible d'essayer de confier à nouveau le petit à sa mère? <br /> Encore bravo pour toutes ces tranches de vie partagées avec une assiduité et une précision. c'est un trésor pour les petit éleveurs comme moi<br /> JJD
D
Bonjour<br /> Heureux d'être utile.<br /> Oui, quand l'agneau semble en forme, mieux vaut après l'avoir démarré et sauvé, le placer assez rapidement auprès de la mère dans un espace très étroit où la mère ne peut pas se dérober à l'instinct de téter de son jeune. Vous pouvez frictionner aussi le petit avec la laine de la mère pour redonner une odeur familière. Normalement le processus normal reprend son cours. Sinon si vraiment le petit n'a jamais tété sa mère, elle se tarit seule, la nature faisant les choses. Il suffit de jeter un oeil pour contrôler qu'aucune (rare) mamite dans la semaine qui suit n'apparaît. <br /> Bonne suite dans votre élevage.
M
j'ai eu du mal ce matin à supporter la vue de cette petite agnelle décédée, plus on avance en âge, moins on supporte la mort d'humains ou d'animaux ; de tout coeur recevez toute notre compassion car on devine que vous êtes un "bon père" pour vos "enfants", et que la perte d'une magnifique petite bête pareille vous fend le coeur. Moi j'ai pas supporté, j'ai été vite boire un café bien frappé pour me retaper. Humains ou bêtes : tous passent par cette épreuve mais ça fait très mal au coeur quand c'est une nouvelle vie qui était promise à bien des années, qui s'en va ainsi. Courage à vous, vous non plus vous n'êtes pas blasé, on sent que vous avez mal au coeur et il y a de quoi !
D
merci.<br /> sur les photos l'agnelle est bien vivante. Mais effectivement elle n'aura pas survécu durant la nuit. Il y a de temps en temps des problèmes avec le vivant, c'est malheureusement inévitable.
L
Bravo et merci, berger...
D
C'est fini depuis. C'est ainsi. Pas de regret à ne pas avoir essayé...