Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

28 mars 2019 4 28 /03 /mars /2019 19:23

Découverte surréaliste durant midi dans un pré.

Une heure après la découverte.

Une heure après la découverte.

J'ai d'abord hésité dans mes pensées furtives, entre un jeu de dominos renversé et une Danette qui avait littéralement explosé...

La surprise fut grande, d'abord car fécondée le 6 ou 7 novembre, j'attendais une mise bas plus tardive de cette biquette.

Ensuite, il m'a fallu un moment pour réaliser qu'il y avait bien trois larves gluantes qui rampaient dans les glaires sur un sol boueux, autour de maman Danette couchée.

Pas de surprise par contre quant au fait que les triplés soient noirs (et pie), comme maman et papa Orion. D'un point de vue génétique, il ne pouvait pas en être autrement.

Vu le volume précoce du ventre de Danette, face au mystère de ce qui s'y préparait, j'imaginais bien des jumeaux, mais des triplés… ! Pour premières naissances caprines chez les Lutins, Danette a fait fort. Heureusement que ce ne fut pas un cas très exceptionnel de quadruplés! (En effet, je souhaite au possible naissance unique chez mes chèvres, comme chez les Ouessant, afin de ne pas être très vite débordé en nombre, les caprins n'étant pas le but principal initial chez les Lutins. C'est pour cela que je prévois peu d'accouplements chaque année par la suite, les naissances doubles étant fréquentes chez la chèvre.)

N'en jetez plus!

Dans l'ordre d'apparition dans la vie, selon les signes de vitalité et de toilette, d'abord il y a Manta (1 000g), aisément reconnaissable à sa raie.  

N'en jetez plus!

Puis Orionne (1 050 g), même pyjama que papa.

N'en jetez plus!

Et enfin le seul gars, le minuscule Domino (700 g), de belle construction harmonieuse comme papa.

N'en jetez plus!

Je ne me fais pas de souci pour les deux gamines, solides et débrouillardes.

Le petit dernier, le gamin gracile, léger et moins vif bénéficiera de plus d'attention et de soins, déjà dans les premiers jours, le temps pour lui de bien démarrer.

Sinon ces petits jouets mécaniques ont bien été livrés avec des piles neuves comme il se doit, sursautant tout l'après-midi régulièrement en futurs cabris.

J'espère qu'ils n'auront pas le caractère bien trempé des parents, sinon cela promet!

Le chevreau, à poils, sèche vite comparé à l'agneau Ouessant à toison laineuse bouclée plus dense. Un avantage pour lui dans les premières heures, mais cette tenue légère présente un inconvénient ensuite face à une météo peu favorable.

Aussi, pour déjà cette première nuit durant laquelle les températures vont encore être basses approchant zéro, toute la famille sera mise à l'abri. Je n'oublie pas que le chevreau n'a pas la rusticité de l'agneau Ouessantin de type ancien.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Ils sont superbes !! Félicitations. Un bien joli début d'élevage. La pauvre avec trois petits elle va devenir....chèvre
D
merci<br /> oui mais ça a l'air de bien lui plaire...
G
Bonsoir, toutes mes félicitations aux parents (avec et sans cornes).
D
merci<br /> avec cornes (moi je ne fais que regarder ...)