Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

4 mai 2019 6 04 /05 /mai /2019 13:26

Les campagnols sont de petits rongeurs qui selon les espèces fréquentent les bois, les champs et prairies voire les milieux aquatiques.

Certaines de ces espèces sont présentes sur certaines régions seulement et absentes d'autres, mais tout endroit de l'hexagone possède ses campagnols..

Comme le reste de la faune, ces animaux ne me dérangent pas, ni à titre personnel (au contraire étant toujours curieux de connaître ce que le vivant propose là où je vis), ni en tant qu'éleveur (bien conscient que l'activité contre nature d'élever des animaux domestiques interfère avec le vivant naturel légitime).

Terrestre et aquatique

Par contre, j'observe ..., et en fin d'hiver je notais la prolifération particulière des campagnols en certains secteurs de mes prairies qui par ailleurs ne se reconstituaient que lentement depuis novembre seulement, après quatre mois et demi de sécheresse.

Y a-t-il un lien entre ces phénomènes? 

Terrestre et aquatique

Les "mineurs" sont présents tout au long de l'année sur mes prés et sont chez eux, animant les lieux au même titre que les taupes, les grillons, les criquets ….

Mais là, tout semblait indiquer un pic particulièrement haut de ces phénomènes cycliques de variations des populations de ces rongeurs.

Terrestre et aquatique

Depuis l'intérieur des galeries, les bestioles dévorent les racines et tirent les parties aériennes, détruisant la végétation et asséchant la couche superficielle du sol. Comme on le voit, même la mousse ne résiste pas à la situation et l'herbe se raréfie.

Marquage terrotorial de renard par ses fientes, à proximité d'un trou de campagnol.

Marquage terrotorial de renard par ses fientes, à proximité d'un trou de campagnol.

Il y avait bien un renard qui venait faire son travail un temps, prélevant son repas en campagnols tout en limitant ainsi les rongeurs, mais il n'aura pas survécu à l'hiver, à cause sans doute de son statut de "bête à abattre" bien ancré dans les esprits de certains ruraux, pour qui un bon renard est un renard mort. Une aberration tant les services de l'animal pour l'agriculture sont nombreux.  

Sur ce sujet, l'Office National de la Faune Sauvage estime, après études, des densités moyennes de 0,5 à 1,5 renard au km2 en France, selon les secteurs (disons donc 1 au km2 globalement). Autant dire que les campagnols (les "miens" y compris) ont de beaux jours devant eux et peuvent creuser tranquilles tout en continuant à se multiplier, d'autant que dans le principe, après calculs, les capacités écologiques des milieux pourraient accueillir jusqu'à quatre fois plus de goupils si guerre systématique tout au long de l'année ne leur était menée.

Galeries de campagnols en rive.

Galeries de campagnols en rive.

D'autres espèces de campagnols, comme le campagnol amphibie, sont inféodées aux milieux humides et aquatiques, comme ici les rives du ruisseau des Lutins.

Possible cadavre de campagnol amphibie victime de prédation dans les joncs du ruisseau.

Possible cadavre de campagnol amphibie victime de prédation dans les joncs du ruisseau.

Terrestre et aquatique

En ces lieux, les rongeurs ne devraient pas trouver nombreux détracteurs. Ils y consomment plantes aquatiques et de rives, comme ici ces restes de joncs grignotés qui se sont amassés en surface d'eau.

Au sec ou à l'eau, "Le" campagnol ne me dérange pas. Par contre, je rêve d'un jour où tous ses prédateurs, dont tous les mammifères carnivores (y compris le bien commun renard) seront respectés, pour le bon ordre des choses, si ce n'est pour eux-mêmes.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
vos remarques sont justes et fondées ! le pire prédateur dévastateur de la Nature, c'est ..l'Homme et sa suffisance, il arrivera à se faire disparaitre de la surface de la Terre..
attention à vos "enfants", ce soir il y aura des gelées à travers le pays. (soupir, marre du froid).
salutations à tous vos animaux : avez vous des hérissons ? j'en ai dans mon jardin, le hérisson a été déclaré animal en voie de disparition, les gens ne s'en occupent pas, ne voient pas sa détresse quand il est malade, qu'il a froid ou faim mais ici il est au paradis chez nous : on lui partage des croquettes larges de format (pour éviter la suffocation) accompagnées d'eau fraiche, et de la nourriture humide pour chats, il se régale, grossit à vue d'oeil, la mère hérisson abandonne son petit à l'âge d'un mois, il doit vivre sa vie, certains ne savent pas se protéger à l'arrivée de l'hiver alors on met partout dans le jardin des tas de feuilles mortes, branchages, nids douillets et à l'abri du froid et de la pluie, l'animal entre en hibernation mais si on en voit un, en pleine journée, ça veut dire qu'il est malade ! Il ne sort que la nuit pour éviter la ponte des mouches entre ses piquants, le hérisson est souvent couvert de tiques, attention.. mais c'est un animal sauvage et heureux de le rester, la nuit on l'entend grogner comme un petit cochon, il laisse ses petites crottes sur son passage : faut jamais lui donner du lait, c'est un poison mortel pour lui.
oui vous avez raison aussi en ce qui concerne les petits rongeurs par chez vous, le beau renard à préserver.., les oiseaux, les papillons, on a planté l'arbre à papillons pour avoir la visite de ces beaux insectes ; en ce moment des tourterelles viennent nicher dans nos arbres tout contre notre maison on va pouvoir admirer les petits à leur naissance..
Tout nous est bonheur quand on laisse en paix la Nature, donc l'Homme tout autant.
Bonjour à toute votre Nature, la mienne ici m'enchante aussi.
ps : j'ose dire ? je laisse les araignées inoffensives vivre dans la maison, on n'a aucune mouche, aucune mite et le soir l'araignée de la cuisine descend dans l'évier pour boire alors j'ai prévu une coupelle d'eau fraiche pour elle, idem dans nos wc, une autre ne sort que le soir et disparait au moindre bruit, les araignées ont apprivoisé ma peur d'elles, désormais elles font partie de la famille, discrètes, intelligentes, agent de propreté naturel anti-vermine.
Répondre
D
Oui, il est bien plus agréable d'être entouré du vivant, même parfois un peu envahissant, plutôt que de vivre dans un monde vide, pauvre, stérile, mais encore faut-il avoir conscience de ce vide et ne pas être obsédé à se regarder seulement le nombril.
Comme vous dîtes, la nuit va être, est, froide. Il est minuit et une brebis se met à vouloir donner naissance...il faut donc veiller. D'autres peuvent ensuite cette mauvaise idée par ce temps m... Marre comme vous dîtes plus poliment!