Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

9 juin 2019 7 09 /06 /juin /2019 22:30

Quand on est/naît bélier, on a le handicap d'être un mâle et pas forcément le bienvenu.

Il suffit d'un bélier pour saillir 30, 40, … brebis durant l'automne et l'hiver.

Il y a équilibre des sexes en naissances, au sens des probabilités et donc mathématiquement sur le nombre et dans le temps.

Autant dire que les éleveurs ne rêvent que rarement voir naître des mâles, sauf attente d'un sujet particulier.

Aussi il est bien souvent difficile de trouver une personne intéressée par l'acquisition d'un bélier, surtout quand cette dernière ne possède pas déjà des Ouessant.

Ainsi face à un bélier des Lutins ne trouvant pas preneur (pourtant bien plus que correct et avec un pedigree particulièrement intéressant), il me fallut concevoir donner une brebis avec ce mâle, pour acquéreur désirant un couple et donc reproduire.

A quand l'été ou ne serait-ce que le printemps ?

Pour rendre service en cette période, j'ai accepté de tondre les animaux en question, bien que côté météo rien ne permette d'envisager encore la chose.

A quand l'été ou ne serait-ce que le printemps ?

J'ai presque eu regret, voyant les animaux trembler comme des feuilles mortes une fois nus, malgré une journée plutôt ensoleillée.

Je n'ai pu que conseiller au nouveau propriétaire, vivant à 700 m d'altitude, de laisser son couple enfermé quelques jours, le temps que les Ouessant s'accommodent du contraste vestimentaire qu'impose la tonte. Un choc pour l'animal, il ne faut pas l'oublier.

A quand l'été ou ne serait-ce que le printemps ?

Par ailleurs, à l'occasion de ces tontes prématurées, comme chaque année, je suis pris d'émerveillement à retrouver le Ouessant dans toute sa splendeur, ayant un peu oublié leur réalité cachée sous une toison pas forcément esthétique, surtout après un an de pousse. 

Quant à moi et cette corvée annuelle de la tonte qui semble revenir bien trop vite (à moins que ce soit le bonhomme qui prend des années trop rapidement à son goût …), l'horizon météorologique semble ne guère laisser d'espoir de pouvoir envisager cette intervention en de bonnes conditions, pour un bon bout de temps.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
C'est vrai que la météo n'est pas encourageante, même au pays des Ouessant...
Répondre
D
j'ai aperçu en carte météo que c'était effectivement peut-être pire qu'ici sur la Creuse.
S
Bonjour,
Je suis votre blog depuis fort longtemps parce que j'apprécie votre travail, j'apprécie les ouessants et parce que je compte faire l'acquisition de mes premiers spécimen cette année.
Je lorgne d'ailleurs dans votre direction côté bélier.
Je suis également tondeur de moutons... et spécialisé en ouessants et cornus divers et variés, bref, tout ce que fuient les autres tondeurs.
Nous nous sommes croisés il y a fort longtemps via 'FERME' mais j'ai perdu vos coordonnées.
Je vous laisse mon numéro si vous avez quelques instants à m'accorder.
Cordialement.
Sébastien
06 56 88 85 09
Répondre
D
Bonjour
C'est possible mais je n'ai pas forcément souvenir car beaucoup de monde me contacte.
D'ailleurs vous pouvez me joindre en "contact" pour discussion privée si vous voulez parler mouton. Mais déjà pour vous dire que je n'ai pas de femelles dont je me sépare. A bientôt!