Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

25 juin 2019 2 25 /06 /juin /2019 14:54

Pas celles pour un quelconque examen en cette période, mais dans le jeu du "Qui est qui?".

Comme chaque année à l'arrivée de l'été, en quelques minutes, la tonte a bouleversé l'image de chaque Ouessant, alors que l'œil ,au fil des mois, s'était habitué à les voir en laine.

Là, tout d'un coup, plus d'anorak sur le dos des Lutins qui ne se retrouvent même pas en petite tenue mais dans leur plus simple appareil.

L'heure des révisions

Aucune hésitation concernant les mâles, tant ils sont tous bien différents. Même, comme ici, en toute première tenue estivale.

L'heure des révisions

Du côté des brebis "blanches" (Agouti blanc bronzé), guère de difficultés non plus, le bronzage caractéristique des unes ou des autres aidant, et même sans cela, mes Lutines sont bien différentes dans leur morphotype.

L'heure des révisions

Sinon pour certaines, la couleur réduit l'éventail des possibilités.

L'heure des révisions

Ou encore le patron en la couleur est caractéristique.

L'heure des révisions

Du côté des brebis "noires", les "faded" sont assez peu nombreuses pour ne pas semer le trouble...

L'heure des révisions

… et l'allèle Agouti grey est peu représenté.

L'heure des révisions

Par contre pour les autres brebis noires, bien nombreuses, si on exclut les animaux à canitie et donc ayant déjà des années au compteur, la chose devient plus délicate pour certaines ayant allures proches.

Heureusement ce n'est qu'une question de quelques jours d'accoutumance du cerveau pour retrouver les petits détails déjà connus de l'animal à nu et s'imprégner de la première image  de chacune des antenaises dénudées.

Givrette, seule agnelle blanche de la saison, ne peut être confondue avec aucune des filles de sa génération.

Givrette, seule agnelle blanche de la saison, ne peut être confondue avec aucune des filles de sa génération.

A l'inverse, les jeunes du printemps, eux, disparaissent peu à peu sous leur toison. En les observant au quotidien, la reconnaissance se fait aisément. Là encore, les caractéristiques évidentes des mâles et certaines allures typiques de quelques agnelles permettent de réduire les erreurs.

L'heure des révisions

Toujours est-il, je suis sinon bien heureux pour mes animaux d'avoir pu tondre les tondre juste avant l'installation des grosses chaleurs de cette fin juin …. Quitte, une fois encore, à devoir un peu réviser devant la centaine de Lutins de tous âges du moment...

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Quel plaisir de retrouver ses Ouessants dans le plus simple appareil! Je ne me lasse pas de les observer et de les détailler du regard durant cette période. La structure réelle de chaque animal apparaît de nouveau, ainsi que l’élégance naturelle de ce petit ruminant. Et que dire du bonheur évident de chacun d'entre eux, débarrassé de ce manteau bien encombrant à cette période.
Répondre
D
Tout à fait d'accord. J'ai le sentiment (mais c'est aussi une réalité) de radoter chaque année concernant le plaisir de voir et savoir ses moutons sans cette monstruosité qu'est la laine. En fait je hais véritablement la laine (comme toute monstruosité qui éloigne trop les animaux domestiques de leur allure originelle), même si je reconnais que cette mutation imposée par les humains leur permet de vivre à des latitudes là où sans cela ils ne pourraient vivre... au final pour l'intérêt des humains il faut le dire. Observant hier un de mes agneaux mâles présentant très peu de toison et de plus limitée aux parties supérieures de l'animal, je me mettais à r^ver de l'implantation génétique en mon troupeau de cette forme de retour vers une allure très très très primitive de l'histoire de l'ovin.... De plus ce sont ces animaux qui ont ma faveur à la tonte, ayant perdu toute toison ventrale à l'approche de la mue, il ne reste plus qu'une ridicule cape à éliminer, rapidement et facilement.