Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

7 août 2019 3 07 /08 /août /2019 17:06

Il y a plus de dix ans à présent, je m'engageais dans le travail, "à la française", du Ouessant de forme Agouti grey.

Cette toison, essentiellement présente alors à l'étranger, avait cependant fait tache d'huile dans toute la France depuis bien longtemps, bien avant que je me penche sur cet allèle, bien avant qu'en 96 je me lance dans l'aventure du Ouessantin.

En mon troupeau, par sélection, ce sera finalement à partir de ce gène issu d'une seule femelle acquise, sorte d'Eve génétique nommée Cornelia, que toute l'histoire de l'Agouti grey chez les Lutins se construira .

Cornelia, en 2012, toujours de ce monde alors.

Cornelia, en 2012, toujours de ce monde alors.

Dans le même temps, quelques collègues éleveurs s'associeront à ce travail, faisant avancer la situation et les résultats dans cette sélection conservatoire.

Voilà bien là l'utilité de partager, pour construire mais aussi récolter.

Deux exemples (parmi d'autres) de belle avancée, avec deux animaux produits par ces fidèles.

Deux nuances de grey.

D'abord, en adulte, avec ce bélier Ouessant noir possédant le gène Agouti grey.

Deux nuances de grey.

Pour ne pas le dire parfait, la perfection, si elle existe, n'étant pas une et pouvant prendre des allures diverses, il n'en est pas moins sans aucun défaut.

Deux nuances de grey.

Sans aucun défaut et de plus dans une taille s'affichant dans le premier centimètre du bas du standard, sans parler de la rusticité et des aptitudes au rendez-vous.

Deux nuances de grey.

Un bélier Ouessant comme on n'en voit guère courir les prés, sans même songer à coloration.

Deux nuances de grey.

Ensuite, côté jeunesse, cet agneau de bientôt quatre mois affiche un mimétisme des plus étonnants dans le décor estival actuel chez les Lutins.

Deux nuances de grey.

Ce jeune Ouessant brun possède donc le gène Agouti grey …. et sans doute se trouve être homozygote pour l'allèle "faded".

Deux nuances de grey.

La coloration de la toison d'un mouton évolue avec la croissance et plus globalement l'âge mais aussi la saison.

Ainsi cet aspect n'est que provisoire et d'ailleurs nouveau en comparaison des mois passés. A l'avenir, il devrait s'éclaircir encore.

Bravo et merci à ces deux éleveurs qui ont une réelle notion de travail dans le sens du partage et aussi du retour ...

Deux nuances de grey.

Sinon, cette année chez les Lutins, le petit Salem est bien prometteur.

Depuis cette photo vieille de deux mois, cela s'est confirmé. Ce sera une autre histoire, une troisième nuance de grey ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
belles bêtes ! et que devient le petit qui avait perdu sa mère à sa naissance ? comment grandit-il votre "fils d'adoption" ?
Répondre
D
Frimas quant à lui se porte bien et est sevré depuis deux jours sans aucun souci, aimant toujours me rejoindre pour ma compagnie quand il me voit au pré.