Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 17:24

Le plus souvent, avec l'âge, les Ouessant dépérissent progressivement suite à leur difficulté à se nourrir correctement, ceci à cause de l'usure des molaires après des années à mastiquer et ruminer.

Outre l'aspect génétique qui peut prédisposer certains animaux plus que d'autres à ce handicap final, les conditions de vie du Ouessant et son milieu (végétation abrasive par exemple) jouent également un rôle dans ce déclin.

Il est possible de prolonger la vie des vieillards en les soutenant par apport de compléments très nutritifs, mais à dose raisonnable, tels que orge aplatie ou granulés d'engraissement pour ovin. Ceci étant le mouton a besoin de se remplir la panse avec herbe ou/et foin assez fin et de qualité, sans oublier le seau de minéraux pour ovins qu'il devrait de toute façon avoir au quotidien tout au long de sa vie.

Brina donc ...

Le cas Brina

Brina était une brebis extérieure à l'élevage des Lutins, acquise dans ses premières années. Ce printemps, elle avait eu 12 ans.

Cet été encore, elle se nourrissait sans souci de dents notable ( n'étant pas amenée à devoir recracher ses pelotes de rumination, ce que  fait un ovin aux dents usées). Par contre dans les mois précédents je découvris qu'elle était un peu à l'écart le plus souvent, comme perdue. Il s'avéra que cette brebis perdait la vue progressivement pour ces derniers mois devenir totalement aveugle.

Le plus étonnant dans tout cela, c'était son remarquable sens de l'orientation. Elle savait dans sa solitude où elle se trouvait, était capable de retrouver son chemin sur plusieurs hectares, revenir boire au soir. Elle avait fini par se cantonner sur des espaces réduits où l'herbe était encore tendre malgré la sécheresse et la canicule durant trois mois, fonds plus humides, secteurs d'ombre.

Cette vie et ce régime ne pouvaient cependant pas satisfaire tous ses besoins. Il aurait été possible de la prolonger en la plaçant dans un réduit pour qu'elle puisse se gaver d'apports. Mais quelle vie!

Il était plus raisonnable d'envisager l'aider à partir. Elle quitta ainsi la bande des Lutins peu avant l'automne. 

Pourquoi parler de Brina?  Simplement parce qu'en 24 ans d'élevage et ayant eu je ne sais combien de dizaines d' animaux âgés à gérer, c'est la toute première fois qu'un Ouessant était devenu aveugle chez les Lutins.

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Merci pour toutes ces nouvelles, même si elles sont parfois un peu tristes. Je vous redis ici quel bonheur c'est de retrouver les Lutins. J'ai pour l'instant trois ouessants : une femelle "noire" (4 ans) et deux mâles castrés "blancs" (6 ans 1/2 et 2 ans 1/2). Le plus jeune est le fils de la femelle. Est-ce une bonne chose que le petit soit resté avec sa mère (en ce moment, ils se donnent souvent des coups de tête) ? La mère cherche-t-elle un mâle et se trouve-t-elle déçue dans ses attentes ? Pardon pour ce long mail et à bientôt le plaisir de retrouver des nouvelles des Lutins.
Répondre
D
A cet âge là la mère ne considère plus son fils comme son petit. Du moins il n'y a plus de lien particulier. Peut-être les mâles sont-ils un peu turbulents et qu'il y a de l'agacement simplement!
A
Pôv' Louloute...c'est la vie, mais ça me fait toujours un p'ti truc....
Répondre
D
oui c'est toujours triste forcément
M
Vraiment chez vous, ils ont la belle vie! rien à voir avec certains éleveurs! super!
Mais 12 ans, c'est un bel age aussi!
Répondre
D
oui on peut dire qu'un Ouessant a la durée de vie d'un chien. La fourchette est large chez le chien...pour le Ouessant également, mais disons que 13/14 c'est déjà bien pour bien des cas