Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 17:31
Confinement annuel

L'été fut sec, très sec. Et chaud, très chaud. Trois mois sans pluie avaient totalement dégradé les prairies.

Heureusement, avec l'arrivée de l'automne, 232 mm de pluie cumulés ont bien fait repartir l'herbe malgré des températures un peu basses ces dernières semaines.

Qui dit automne dit saison des accouplements pour les Ouessant.

Ainsi, depuis quelques jours, les Lutins se retrouvent limités dans leurs déplacements, et cela pour deux mois, confinés par lots.

Confinement annuel

Les plus à plaindre sont les béliers non reproducteurs, demeurés entre eux à l'isolement. D'autant que celui-ci risque désormais d'être définitif, après le surprenant agneau-boom du mois dernier, non désiré et donc non calculé. A l'avenir, il est fort probable que le rituel des retrouvailles de ces messieurs avec les brebis, à la belle saison, ne sera plus qu'un lointain souvenir dans l'histoire du troupeau des Lutins. Il m'importe d'éviter telle nouvelle mésaventure si "l'air du temps" voulait faire évoluer durablement les sens et les comportements des Lutins, comme ce fut le cas cette année.

 

Confinement annuel

Les agnelages tardifs ont en conséquence exclu quelques brebis (situation d'allaitement) des programmes de reproduction de cet automne.

Il a fallu ainsi remanier les lots prévus, selon les objectifs et les disponibilités.

Ici, un groupe de femelles avec un mâle Non agouti brun pour poursuivre le très long et fort compliqué travail autour de ce gène, démarré depuis 2003, tout en tentant de définir un morphotype et un génotype global précis chez les futurs jeunes.

Confinement annuel

Là, un autre avec un mâle Non agouti noir, homozygote pour l'allèle faded, avec pour unique but de consolider certaines lignées en nombre d'animaux.

Confinement annuel

Enfin, un troisième et dernier, avec un mâle Non agouti noir, afin de tenter fixer plusieurs allèles déterminant certaines colorations.

Confinement annuel

Aujourd'hui fut une belle journée de confinement pour les Lutins. Certaines toisons se marient merveilleusement bien avec l'ambiance automnale, comme ici la forme Non agouti noire homozygote pour l'allèle faded de décoloration.

Confinement annuel

Mais il ne faut pas oublier le groupe des autres brebis, vieilles ou simplement bénéficiant d'une année de repos côté reproduction, et cette année les neuf femelles allaitantes tardives, ainsi que leurs jeunes qui animent la bande.

Confinement annuel

Ce groupe est également animé par la présence des dynamiques biquettes femelles ...

Confinement annuel

... et j'allais les oublier, les demoiselles laineuses du printemps qui ne seront utilisées en reproduction que dans un an, leur croissance alors plus aboutie.

Confinement annuel

Pendant ce temps, mes frères primates bipèdes domestiques confinent également de leur côté depuis peu, eux pour cause de pandémie.

Aucun signe de vie. Aucun bruit de véhicule, aucune tronçonneuse, aucun coup de fusil, aucun cri. L'atmosphère serait presque magique si en levant les yeux, un sillon dans le ciel, suite au passage d'un avion d'altitude, ne venait me rappeler que je ne suis pas véritablement seul au monde, malgré cette impression de paix extérieure bien agréable qui enveloppe la campagne et donne l'illusion d'être transporté soudainement dans un passé très très lointain encore sans pollution sonore.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Bonjour,
Même sentiment de paix avec mon petit troupeau de 4 brebis et 1 mouton. Les instincts se sont réveillés, Popov fait la cour à ses belles... Les ventres vont s'arrondir et les comportements changer... pour bientôt découvrir, au printemps, au creux du pré, de nouvelles petites boules de poils, que l'on aura envie de protéger au premier regard... Je ne saurai plus savourer ces jours sans mes moutons... Et quelle liberté!
Vivement les prochains agnelages! Attente certaine de joies à venir...
Bonne soirée à vous.
Aurélie.
Répondre
D
Bonjour, l'avenir se construit maintenant. Cinq mois cela semble bien long mais dans le même temps c'est vite passé. Alors patience et plaisir avec vos protégés!