Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

6 octobre 2020 2 06 /10 /octobre /2020 15:18

La reproduction est calculée chez les Lutins, tout autant en choisissant la période d'accouplement qu'en choisissant tel bélier pour telles brebis.

Type ovin primitif d'herbage le Ouessant a globalement conservé un cycle de reproduction naturel, avec une période d'accouplement centrée sur l'automne pour correspondre à un agnelage centré sur le printemps (après environ cinq mois de gestation pour les brebis).

Aussi depuis 24 ans, chez les Lutins, l'ensemble des béliers est séparé des brebis à partir de septembre et ne retrouve l'ensemble des brebis qu'au printemps. Initialement ces retrouvailles étaient orchestrées à la date symbolique du 21 mars, puis au fil du temps je les ai reculées au 21 avril pour plus de sécurité, dans le sens d'éviter au maximum fécondation de brebis à chaleurs tardives.

Tout allait plutôt bien puisque je notais seulement une ou deux naissances tardives d'automne tous les trois ou quatre ans. Naissances de père inconnu en conséquence.

En pratiquant de la sorte, à titre d'exemple, l'an dernier, il y eut ainsi une seule naissance tardive d'automne (même très tardive puisque correspondant au 23 octobre! un record chez les Lutins)

Mais cette année!!! Pour une raison qui m'échappe totalement, c'est au moins une dizaine de brebis qui devrait mettre bas cet automne, ce parmi la quarantaine de femelles privées normalement de reproduction pour cette année 2020.

Qu'est-ce qui fait que? Quel bouleversement pourrait expliquer ce phénomène inédit chez les Lutins?

Le bal des petits nouveaux tardifs fut ouvert en tout premier chez un collègue éleveur accueillant depuis l'été une brebis de la troupe des Lutins, fécondée donc avant son départ. (voir le lien ci-dessous)

Quelques jours après, les naissances s'enchaînaient chez les Lutins et à cette date, ce sont déjà six naissances qui égayent la grisaille du moment (3 agnelles et 3 agneaux, à découvrir bientôt)

Partager cet article
Repost0

commentaires