Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

14 novembre 2020 6 14 /11 /novembre /2020 12:08

Voilà les propos d'un vieux paysan voisin arrivant vers la fin supposée de sa vie.

Il entendait faire entendre ainsi, que ses heures glorieuses étaient derrière lui et que toute chose n'avait qu'un temps.

Je repensais à lui et à ses propos dernièrement, en découvrant la nouvelle allure de mon bélier Hobbit.

La version "être" de Hobbit.

La version "être" de Hobbit.

Après avoir perdu sa corne gauche il y a quelques années, avant-hier, je le découvrais sans corne droite non plus dorénavant.

La version "avoir été" de Hobbit.

La version "avoir été" de Hobbit.

Une version ancien combattant pour le reste de sa vie.

Une version ancien combattant pour le reste de sa vie.

C'est la première fois qu'un de mes béliers se voit ainsi amputé de ses deux cornes.

Hobbit n'est pas spécialement un teigneux, mais avec le temps, les chocs répétés aux mêmes points de contact sur son cornage adulte ont eu raison de l'une, puis de la seconde de ses cornes.

On ne peut pas être et avoir été ...

A ses côtés, son fils Flocon, en pleine jeunesse, ignore encore son "être" futur. Un jour à son tour, il pourra se vanter d' "avoir été".

Eux, comme nous, nous en sommes tous là (sans allusion spécialement aux cornes....🙂)

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Il possède toujours une structure intéressante, et un patrimoine génétique qui ne l'est pas moins. Cela reste étonnant et rare tout de même.
Répondre
D
oui, comme quoi l'habit ne fait pas le moine... ni les cornes font le bélier comme je le dis toujours (ce qui est difficilement compris le plus souvent), pour insister sur le fait que tout le reste (extérieur comme intérieur) doit primer, avant le critère du cornage. Une des raisons d'ailleurs de mon hostilité aux concours de beauté qui finissent en fait par mettre en avant des sujets inutiles pour l'avenir du type ovin, soucis de rusticité, aptitudes et capacités étant occultés devant une simple image (sans compter l'aberration de faire un animal de ring un animal en démarche conservatoire et non de rente)
M
Et oui, comme nous, nos compagnons, vieillissent! mais là il laisse une belle descendence
Répondre
D
Oui il a eu le temps de se reproduire depuis sept ans... et l'absence de cornes ne l'empêchera pas de continuer s'il le faut ...
A
Bonjour,
Ce petit mouton, né le 01er avril je crois, fait de drôles de farces à son berger. A 7 ans, il devrait cependant avoir l'âge de raison...
Comment sa corne a pu "tomber"? Est-ce une fragilité due à son âge ? Cela fait mal au coeur de voir Hobbit sans ses cornes et c'est déroutant... J'espère qu'il ne souffre pas trop. Chez moi, il y a beaucoup de mouches avec ce temps clément. J'espère qu'il ne va pas être embêté avec sa plaie...
Bonne convalescence à lui.
Aurélie.
Répondre
D
Bonjour, simplement le choc de temps à autre qui finit par creuser régulièrement la corne et l'os (surtout quand le cornage n'est pas très épais)... jusqu'au jour où. La nature fait bien les choses, le sang coagule et croûte en surface, puis tout finit par se colmater. A lui à présent d'être sage et de prendre conscience qu'il n'est plus de hobbit d'antan. Je vais lui présenter un miroir pour qu'il se voit ...