Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 12:02

Les ragots ont toujours existé, il font partie intégrante du phénomène de l'humanité dès l'émergence de la capacité de langage. C'est une nourriture qui semble essentielle à la nature humaine. Personne n'y échappe; tout le monde en colporte. 

Le ragot se colporte par un processus incontrôlable et, si on n'en casse pas l'élan, il finit par devenir réalité pourtant sans fondement, dans les plus petits des esprits où il aurait chuté. 

Il n'y a pas si longtemps encore le phénomène était fécond au lavoir du village ou au bistrot du coin. Aujourd'hui on pense inévitablement au net et en particulier aux réseaux sociaux, les ragots pouvant toucher l'intime de chacun ou être de portée internationale, mais la technologie n'a pas pour autant le monopole en ce domaine et les ragots entre proches, à l'ancienne, de bouche à oreille, ont encore de beaux jours devant eux.  

"Et moi dans tout ça?"

"Et moi dans tout ça?"

Tout cela pour quoi?

Simplement parce que des ragots à mon sujet en tant qu'éleveur de Ouessant, il m'en arrive à ma connaissance de temps à autre. Le plus souvent, au pire ils agacent ou encore consternent, au mieux ils font sourire, d'autant quand j'en connais la source et que je considère alors que mieux vaut laisser couler. "ça ne vole pas haut" comme on dit ...

Cependant, parfois il est bon de réagir et de remettre les pendules à l'heure.

"Attendez! On y arrive"

"Attendez! On y arrive"

C'est ce que je souhaite faire par cet article, puisque, dernièrement, me sont arrivés aux oreilles propos suivants colportés sur la place nationale et internationale semble-t-il, ... "qu'il faut se méfier de mes Ouessant du fait que j'importe des animaux".

Importés les Lutins?

Importés les Lutins?

Que les choses soient claires. Non, je n'importe pas de Ouessant.

D'une part, je n'en ai aucunement nécessité ni même simple désir. Tout comme je n'exporte pas plus de Ouessant, même si on m'en demande aux quatre coins du monde, n'étant pas marchand d'animaux et ne souhaitant pas me plonger dans les tracasseries administratives nécessaires, je n'importe donc pas plus de Ouessant. Ce qui d'ailleurs ne me serait absolument d'aucune utilité, la substantifique moëlle du Ouessant se trouvant déjà dans mon élevage et chez une poignée d'éleveurs amis de l'hexagone.

Bêtise humaine donc, ignorance, jalousie? Peut-être un peu tout cela sans doute à l'origine, pour aboutir ensuite à de tels ragots.

Ma simplicité naturelle fait que je me mets rarement en avant (si ce n'est ici ma passion pour le Ouessant par ce blog), préférant demeurer le plus souvent silencieux, scotché sans voix même par les énormités que je vois ou entends ici et là en bien des situations depuis des décennies.

Mais pour une fois ne soyons pas humble et rappelons ce qui suit.  

Ni importés ni exportés les Lutins!

Ni importés ni exportés les Lutins!

Non, je n'importe pas de Ouessant. Par contre ...

Oui, depuis 25 ans, je m'attache à comprendre ce type ovin.

Oui, il y a 25 ans que j'élève cet animal.

Oui, il y a 25 ans, je commençais à compiler écrits sur cet ovin.

Oui, il y a 25 ans, je commençais à constituer une banque d'images du passé représentant ce mouton (ce que personne n'avait fait jusqu'alors) pour en cerner une image réelle non seulement fondée sur le "on dit" qui pose bien des soucis d'authenticité.

Oui, il y a 25 ans, je commençais à m'intéresser au paysage génétique des colorations touchant les animaux du Gemo (ce qui alors n'intéressait personne) et décidais de multiplier celles délaissées, conscient d'une richesse que certains voulaient détruire.

Oui, il y a 25 ans, je commençais à m'attacher à travailler en direction de la sauvegarde de cette composante ovine.

Oui, il y a 25 ans, je commençais un travail de sélection dans mon troupeau.

Oui, il y a 25 ans, je m'attachais à une composante en souches Ouessant avec origines et issues de la population continentale, relique éclatée, utilisée pour relancer ce type ovin (en 1976 seulement).

Oui, il y a 25 ans, je m'attachais à mener reproduction calculée pour un suivi précis des paternités (ce qui n'était que rarement pratiqué alors).

Oui, il y a 25 ans, je m'attachais à me constituer généalogie en branche maternelle comme paternelle pour chacun de mes Ouessant (ce qui n'était que rarement pratiqué alors).

Oui, il y a 18 ans, j'ai travaillé à un futur déménagement, faute de prairies pour mener à bien mes travaux d'étude et conservatoires sur le Ouessant et pouvoir prendre retraite anticipée le moment venu dans ces perspectives.

Oui, de 55 moutons en 2010, j'ai pu ainsi ensuite monter à une centaine, toujours en élevage conservatoire à titre de particulier... ce qui perdure.

Oui, il y a une douzaine d'années, j'ai entamé ce blog pour faire connaître le Ouessant, sa réalité, partager mon expérience... briser certaines erreurs d'alors le concernant.

Oui, j'oublie sans doute bien des points encore de mon vécu d'un quart de siècle avec le Ouessant pour le Ouessant, mais sur tous ces points confondus, il me faut reconnaître que je ne connais personne qui a autant servi et apporté à sa cause et qui connaît aussi bien cet animal.

Non, les chevilles vont très bien, merci. Quand je suis à mon ordi, j'enlève mes bottes... 

"Remonté le berger!"

"Remonté le berger!"

Ce n'est pas fini ... Profitons en pour aller plus loin encore.

Non, je ne possède pas de Ouessant "pure race" du fait que personne au monde n'en possède par ailleurs.

Non, je ne possède pas de moutons d'Ouessant "pure race", du fait que le Ouessant n'est pas une race mais un type ovin.

Non, je ne possède pas de moutons d'Ouessant "pure race", du fait que ce dernier n'a jamais été élevé sur Ouessant pour en faire une race.

Non, je ne possède pas de moutons d'Ouessant "pure race", du fait que la population Ouessant insulaire du type ovin ancien supposé nous intéresser a disparu de son île, il y a plus de 120 ans (comme nous l'indiquent les documents photographiques les plus anciens).

Non, je ne possède pas de moutons d'Ouessant "pure race", du fait que tous les Ouessant actuels sont issus en fait de noyaux d'ovins simplement de type Ouessant, continentaux depuis des dizaines et des dizaines de générations, avec leur propre histoire.

Non, je ne possède pas plus de Ouessant dits originels, bien que je possède des animaux de même sang que les Ouessant de ceux qui anoblissent leurs moutons par ce qualificatif, mes animaux se retrouvant qualifiés par ce terme à l'occasion quand ils intègrent leurs élevages. (Si quelqu'un sait ce qu'est un Ouessant originel, je suis intéressé qu'il vienne nous l'expliquer sur ce blog, cela intéressera tout le monde également).

Oui, par contre, je possède bien, depuis toujours, des animaux issus des premières souches dites Ouessant continental retrouvées et utilisées depuis plus de 45 ans en suivis et sélections en milieu associatif. A ce titre, je peux garantir comme tels tous mes Ouessant et même affirmer que le travail des plus pointus que je mène depuis 25 ans me permet de produire animaux bien plus intéressants dans ce sens que bien des Ouessant décorés ou anoblis ailleurs par manque de rigueur.    

"Nous en valions bien la peine!"

"Nous en valions bien la peine!"

Messieurs (Mesdames?) les colporteurs de ragots, venez vous informer directement auprès du principal intéressé plutôt que raconter n'importe quoi. Il vous accueillera, vous expliquera bien des choses et vous pourrez apprendre et échanger. L'ignorance glisse vite dans la malveillance pour tomber dans la diffamation.

Je me doute bien que vous n'aurez pas le courage de le faire, mais sinon il serait profitable pour tous et pour le Ouessant en premier, que vous veniez commenter, prendre la parole sur ce blog pour expliquer vos propos, vos idées, vos connaissances, argumenter, partager et aussi apprendre sur le Ouessant de type ancien et ses descendants de l'élevage des Lutins. Ce serait tellement constructif. Ce blog est là pour cela et je suis personne ouverte au dialogue n'ayant rien à cacher...

Ceci étant, j'espère que les pendules, qui auraient eu besoin d'être remises à l'heure, le sont désormais.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Bonsoir,
et importer d'où ?..........
Ils viennent tous de Bretagne à l'origine, alors importer des expatriés (ou leur descendance), ça s'appelle rapatrier, non ?
Alors si on change le mot dans la phrase, ça fait : "méfiez vous des moutons de DM, il rapatrie les ouessants qu'il achète".
Vous n'importez pas, vous ne rapatriez pas, et ces gens parlent de choses qu'ils ne connaissent pas.
Franchement, ça ne méritait pas une explication aussi complète.

La lecture en était quand même instructive, comme toujours, merci pour votre reprise d'activité sur ce blog.
Répondre
D
Bonjour,
Oui, leurs ancêtres tous bretons forcément. Cependant même avant la relance du Ouessant continental en France, fin des années 70, il y avait également des Ouessant continentaux dans les pays limitrophes du nord de la France. Ce type ovin avait essaimé depuis fort longtemps, sans doute suite aux exportations régulières (combien de milliers?) depuis l'île d'Ouessant vers le continent. Un certain nombre devait échapper à la casserole... Merci pour votre commentaire.
Merci pour votre commentaire
L
Bonjour,
nous sommes nombreux a apprécier votre dévouement au mouton d'Ouessant.
Sur le forum mouton-ouessant hélas fermé, je n'ai jamais lu que du bien sur vous et vos Lutins.
Pour avoir chercher des articles sur ce petit mouton au début des années 80, je peux témoigner que les publications sur le sujet ne couraient alors pas les rues et j'imagine combien vous avez du travailler pour rassembler autant d'informations sur leur histoire.
Répondre
D
Bonjour, merci à vous. Effectivement, les nouveaux éleveurs ne réalisent pas la somme des étapes du passé pour aboutir aux animaux d'aujourd'hui et la façon dont il est plus cerné, bien qu'il reste bien des points obscurs sur le Ouessant.
M
Bonsoir Dominique.
En grande fan du travail et du berger !!
J'apprécie le coup de gueule mais comme toujours m'interroge... Pourquoi serai ce mal d' importer des bêtes? Si leurs génétique est intéressante !!!?

Comme certains te l'on dit, beaucoup me parle de toi sur les réseaux sociaux et toujours avec beaucoup de gentillesse et d'admiration.
Pour moi les Lutins seront toujours en haut du panier en matière de Ouessant et te connaissent bientôt en caprins !!
Et le plaisir de nos week-end en creuse accueillis au petit matin par le berger avec le café c'est un réel bonheur.
Au point que mon cher et tendre m'a dit le mois dernier "pourquoi tu ne vois pas avec Dominique pour ton bouc ?" (et oui lui qui ne voulait pas de chèvre, il les aimes tes biquettes)

Alors dit toi bien que ragots il y a c'est sur mais très peu son mauvais alors laisse le vent s'en occuper,préfère leur nos écrits . (même si beaucoup de fautes il y a..)
Répondre
D
Rassure-toi, je ne me prends pas la tête avec ce genre de chose. Je sais depuis longtemps que dans la population humaine, il y a des catégories qui malheureusement ne sont pas en voie d'extinction.
Merci à toi pour ce message sympathique. Les écrits sont effectivement bien plus intéressants, même ceux qui pourraient bousculer, car ils amèneraient à échanges sans doute intéressants...
L
Dis-toi que c'et la rançon du succès ! Même si je sais que les honneurs ne t'intéressent pas et que tu es juste heureux d'apporter ta pierre à un édifice bien brinquebalant qui sans toi, perdrait le plus actif et le plus sérieux de ses étais, pour rester dans la métaphore, les pierres jetées dans ton jardin par des ignorants serviront à monter un mur pour protéger ton travail ( dont certains feraient bien de s'inspirer au lieu de critiquer ! ) et ton merveilleux troupeau..
Répondre
D
merci Lucine, c'est joliment dit. J'adore la pierre, j'ajoute donc à mes murets...
C
Le berger a raison d'être remonté!... et ça fait du bien de pousser un coup de gueule. Au moins les choses sont dites et clairement expliquées.
Contexte étonnant, c'est souvent à l'attaqué de se justifier, les ragoteurs étant bien planqués derrière leur petitesse et leur jalousie.
En tout cas, dites-vous que nous sommes bien plus nombreux, que ceux-là, à colporter des louanges sur ce que vous faites depuis des années et que malgré ce petit goût amer que peut laisser ce genre de mesquinerie beaucoup de vos lecteurs et de vos visiteurs sont là pour vous soutenir.
Répondre
D
Merci Christine.
Oui ça fait toujours du bien, la goutte faisant parfois déborder le vase.
Ceci étant, j'aimerais tellement confrontation affichée tant je sais que je pourrais ramener à raison et tant j'aurais de choses à porter à connaissance sur la situation du Ouessant.
L
Bonsoir,
merci pour cette mise au point, j'y trouve encore des infos......j'aime vous lire. Je comprends bien votre besoin d'être honnête et juste dans vos propos mais je crains que les médisants ne soient même pas lecteur de votre blog !
Continuez de nous éclairer par votre amour et passion des ovins mais aussi des animaux et de la nature. Merciiiiiii.
Répondre
D
merci. oui sans doute mais les ragots dans un autre sens auront le mérite de peut-être arriver aux oreilles des concernés. merci pour votre intérêt pour les Lutins et cie.
S
Ca se langue comme ils disent dans le Berry ! Vous avez raison de réagir, mais votre blog est une référence et moi qui n'ai que des caprins et qui papote sur les réseaux sociaux, il n'est pas rare que certains aient aussi des Ouessants....étant curieuse comme une chèvre...je demande toujours si ces personnes connaissent ce blog et tous répondent : Dominique ? vous êtes connu comme le loup blanc ! Et tous ceux qui connaissent ce blog ou ont eu le plaisir de vous rencontrer parlent aussi dans votre dos ...ils ne tarissent pas d'éloges tant sur votre travail que sur le personnage. Soyez rassuré, le ragot n'entachera jamais ce que chacun a pu apprécier de votre travail... remarquable ! Alors si cela c'est produit sur les réseaux sociaux, c'est devenu une banalité...le principe de la plupart étant d'avoir un avis sur tout et surtout un avis, sans arguments de préférence...ce n'est plus du ragot, c'est de la connerie à l'état pur..."les yeux près du bonnet" pour reprendre une autre expression :). Bon merci quand même pour cette publication qui m'apprend encore plus de votre démarche et votre travail. Au plaisir Dominique. (la bande est en pleine forme, et en tenue de nounours !)
Répondre
D
merci Sylvie. Non je ne m'inquiète pas, mais bon parfois un petit mouvement d'humeur et quelques rappels de certains faits ne sont pas inutiles.
Ici aussi les caprins sont bien ronds. Au plaisir et de jolis moments avec vos protégés.
A
Bonsoir Dominique,
C'est ce qui s'appelle un passage à l'heure d'hiver. .
Il est bien triste de vous savoir en proie de la rumeur...
Votre travail et votre passion pour le Ouessant sont remarquables... ceux qui colportent ne connaissent pas l'essence de votre démarche et passent à côté de l'essentiel.
Je pense, comme beaucoup, que vous êtes un grand amoureux de ces petits moutons et c'est tout se qui compte... Grâce à votre blog, j'ai appris et je ne suis lancée dans l'adoption de mes petits moutons... vous avez su transmettre votre savoir à travers toutes ces lignes... que ceux qui colportent restent chez eux et nos moutons seront bien gardés...
Un petit clin d'oeil, pour se rappeler que rumeurs et bêtises s'autoalimentent...:
Au village, sans prétention
J'ai mauvaise réputation
Que je me démène ou que je reste coi
Je passe pour un je-ne-sais-quoi
Je ne fais pourtant de tort à personne
En suivant mon chemin de petit bonhomme...

Continuez à suivre votre chemin de petit bonhomme. Moi, je trouve qu'il est plutôt vachement bien !

Bonne soirée à vous.

Aurélie.
Répondre
D
Bonsoir Aurélie, merci. Cela ne me chagrine pas plus que cela mais il importe de mettre les points sur les i... et puis ça fait un bien fou. Suivez également votre chemin, celui qui vous anime et vous enrichit au quotidien...
F
Votre blog, vos connaissances et votre passions pour les ouessants, mon conduit a développé mon troupeau dans le meme esprit que le votre. Le jour ou vous avez cesse d ecrire sur ce blog vous avez fait des malheureux. Mais le jour ou vous avez repris : la on s est senti revivre. Comme toujours il y a des jaloux qui a default raconte des conneries. Je vous soutiens a 100 pour 100. Et surtout continuez pour ne pas nois rendre orphelins.
Répondre
D
merci Franck. Je ne suis pas plus contrarié que cela (j'en ai vu d'autres) mais je tenais à mettre les choses au point pour ceux qui seraient à l'origine de ces rumeurs... Bon élevage sinon!
P
Courage Dominique ! Bien faire et laisser dire... Même si je comprends que parfois la coupe est pleine et qu'il faut réagir !
J'admire beaucoup votre travail.
Bien cordialement
Répondre
D
Merci. Parfois il faut réagir ...