Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

9 février 2021 2 09 /02 /février /2021 17:17

Depuis fort longtemps, j'apprends ou je découvre à l'occasion que tel ou telle Ouessant des Lutins parti(e) fouler l'herbe d'autres prairies en d'autres élevages a été rebaptisé(e).

Les Lutins ne sont d'ailleurs pas les seuls à subir ce sort.

Si l'animal est appelé à vivre pour toujours sur une pelouse, comme animal de compagnie, sans espoir d'avoir un jour descendance, pourquoi pas... si cela satisfait un rêve du nouveau propriétaire ou amuse les enfants de la maison lorsqu'ils l'appellent au moment de la distribution de biscottes. Cela n'engendre aucun problème particulier.

Combien de Lutins rebaptisés sous d'autres cieux?

Combien de Lutins rebaptisés sous d'autres cieux?

Quand par contre le nouvel éleveur souhaite faire de la reproduction et même entrer dans les rangs des éleveurs attentifs qui constituent généalogies pour leurs animaux, je suis bien plus hostile à ce genre de pratique.

Certes un nom peut déplaire pour une raison ou une autre, mais cela n'a en aucun cas incidence quelconque.

Un nom n'est qu'une musique sur laquelle on va calquer image ou paysage émotionnel selon imaginaire, culture ou névrose de chacun. Qu'une personne décide de changer de prénom de façon usuelle ou auprès de l'état civil, c'est une démarche tout à fait acceptable, compréhensible si tel est son désir, et en cela aucun jugement extérieur ne serait le bienvenu.

Concernant nos Ouessant par contre, je n'ai jusqu'alors aucun témoignage de mouton qui aurait fini sur le divan du psy à cause du nom qu'il aurait reçu à la naissance, avant même d'ailleurs son matricule d'identification par la suite. Qu' il s'appelle Couscous ou encore Navarin, certes ce n'est pas forcément sympa et plutôt déplacé ... mais l'important pour un Ouessant, c'est d'abord de se retrouver entre les mains d'une personne qui sera attentive à la vie qu'elle lui offre et qui prodiguera tous les soins divers nécessaires.

"Bon comment je vais l'appeler?"

"Bon comment je vais l'appeler?"

Je n'ai jamais changé le nom d'un Ouessant acquis chez un collègue éleveur.

Aucune utilité et simple marque de respect pour la personne qui me l'a confié. 

Entourloupe des Burons pour la vie! même chez les Lutins.

Entourloupe des Burons pour la vie! même chez les Lutins.

Enfin pour l'aspect pratique et le sérieux des choses, changer le nom d'un animal n'aide en rien au suivi des Ouessant au sein de la population et pour la sélection tout autant que la sauvegarde à mener. 

Bref, changer le nom d'un Ouessant, c'est contribuer à semer le trouble et les erreurs dans les généalogies et l' histoire de cette population ovine, c'est alimenter la pagaille qui existe déjà ne serait-ce que par les étourderies de retranscriptions. Ces dernières ne sont pas rares comme je le constate régulièrement: fausses paternités ou maternités, fausses origines, faux génotypes de coloration ...

des branches entières de généalogie s'avérant fausses et amenant à construire sur du faux, l'intérêt d'une généalogie n'étant plus au rendez-vous.

Tout cela est bien dommage alors que les choses pourraient être si simples. Pourquoi les complexifier?

"Pardon Madame ou Mademoiselle, il me semble qu'on se connait. Rappelez-moi votre nom!"

"Pardon Madame ou Mademoiselle, il me semble qu'on se connait. Rappelez-moi votre nom!"

A nous de faire en sorte qu'une brebis y retrouve son agneau, qu'un bélier y retrouve une relation féconde d'un automne, l'éleveur-naisseur son animal, le nouvel éleveur un historique fiable de l'animal nouvellement acquis ... 

Le vrai nom et l'affixe de l'élevage naisseur, l'identité première d'un Ouessant, avant le numéro de boucle électronique qui ne permet en rien de mettre une image sur un animal dont on parle.

Le vrai nom et l'affixe de l'élevage naisseur, l'identité première d'un Ouessant, avant le numéro de boucle électronique qui ne permet en rien de mettre une image sur un animal dont on parle.

Qu'ensuite chez cerains éleveurs, il puisse y avoir volonté de malveillance ou falsification, là c'est absolument condamnable... et bien plus encore regrettable ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Bonjour,
Ah ! Les problèmes d'identité... Renier une identité, c'est renier une histoire, un père, une mère, un propriétaire, une mémoire... et dans le cas d'une démarche de sauvegarde.. une génétique.
Lorsque j'ai acheté le mâle, il m'a été présenté et il était nommé "Popof". S'il était né chez moi, je n'aurai pas pensé à ce nom... Mais finalement, cela lui va bien. Je n'ai pas eu idée de le rebaptiser... Cela aurait été comme un manque de respect pour ce nouvel arrivant au sein du foyer... et j'aurai eu l'impression de trahir Marine et Adrien, leurs anciens propriétaires: On né ce que l'ont est... pas besoin de charger à mon sens... et beaucoup plus pratique pour faire les fiches de suivi de nos animaux !
Les humains sont parfois un peu compliqué, tout de même :)
Bonne soirée à vous.
Aurélie.
Répondre
D
Bonjour,
oui tout à fait exact et très bonne conclusion, les humains sont souvent bien compliqués... ce à quoi je rajoute souvent que les Ouessant le sont bien moins que leurs éleveurs dans bien des cas. En effet, le nom d'un mouton n'a absolument aucune importance. Bonne journée
M
Bonjour, merci pour tout!
Je ne vois pas l'utilité de changer de nom, d'autant qu'ils sont habitués, et que cela permet aussi de suivre l'évolution des origines! mais bon! c'est ainsi!
Répondre
D
Bonjour,
Merci.
Oui malheureusement c'est assez fréquent et cela sème une belle pagaille bien inutile...