Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

1 mars 2021 1 01 /03 /mars /2021 11:36

En certains élevages, de rares naissances peuvent avoir lieu dès janvier, quand les béliers sont laissés avec les brebis durant l'été.

Néanmoins, c'est de mi-mars à à mi-mai que se déroule essentiellement l'agnelage chez le Ouessant.

Qui est fécondée, qui ne l'est pas?

Qui est fécondée, qui ne l'est pas?

Chez les Lutins, ces naissances calculées sont programmées justement sur avril et mai, ce qui correspond à la saison naturelle de mise-bas chez les ongulés sauvages, ce n'est pas pour rien. Il n'y a que des avantages à ce qu'il en soit ainsi. Chaque chose en son temps.

Certains éleveurs utilisent des tables de calcul pour définir l'arrivée de leurs naissances.

Pour moi, cela est certes joli, mais totalement inutile. En effet, il est impossible d'abord de connaître le jour et l'heure de la fécondation réelle d'une brebis. Ensuite, il existe une certaine variabilité de la durée de gestation, d'une brebis à l'autre, d'une gestation à une autre.

Chez les Lutins, je pratique le principe suivant bien plus proche de la réalité.

Si j'ai la chance d'observer un accouplement, ce qui n'est pas si fréquent, je note la brebis concernée et le jour de l'événement.

Ensuite, il n'y a plus qu'à considérer qu'il me faut être attentif à cette femelle dans la semaine qui précède la date anniversaire des cinq mois de durée de gestation (148j théoriques).

Dernière ligne droite pour l'agnelage fin mars chez les Lutins.

Dernière ligne droite pour l'agnelage fin mars chez les Lutins.

Ainsi, cette année, mon premier lot de reproduction fut constitué le 24 octobre. J'en conclus donc qu'au mieux, à l'approche du 20 mars, je risque de voir pointer un petit museau.

Autre exemple, j'ai surpris Sucrette, Hermeline et Farine, en festivités le 6 novembre. Je sais ainsi que pour ces brebis, il me faudra être attentif autour du 1er avril. Si rien n'est au rendez-vous en cette période pour ces brebis, je conclurai que 18 jours plus tard il me faudra être attentif à nouveau... En effet les cycles entre deux périodes de chaleurs sont de 18 jours. (Cela risque d'être le cas pour Farine dont j'ai noté autre accouplement le 25 novembre, indiquant, sauf farce, que celui du 6 fut stérile).

En attendant l'agnelage, il convient de bien y préparer les brebis, et plus encore pour leur allaitement qui va suivre.

Déjà jusque là, on peut poursuivre la distribution hivernale des céréales, puis durant l'allaitement si on n'a pas de prairie qui mérite véritablement ce nom.

Dans les semaines avant l'agnelage, on prend soin de vermifuger les futures mères (et le reste de la troupe d'ailleurs) qui doivent être en pleine forme pour ce qui les attend ensuite.

Il est bon également que les onglons soient parés (si besoin, car cette opération se fait également juste avant gestation pour assurer une marche confortable de la brebis lourde). Pas besoin de  retourner les femelles gestantes pour opérer. Le parage du Ouessant sur pattes se fait très bien et bien mieux que sur le cul. Il suffit de le maintenir le cou coincé entre nos mollets (ou cuisses, selon la taille des moutons et celle de l'opérateur). 

Rondes de laine mais aussi de par leur gestation. Du moins pour la moitié des femelles autorisées à reproduire cette saison.

Rondes de laine mais aussi de par leur gestation. Du moins pour la moitié des femelles autorisées à reproduire cette saison.

Ensuite, quelques jours après la naissance, quand la mère s'est bien vidée, il est bon de tailler la laine salie des cuisses et autour de la vulve, ainsi que la queue. C'est mieux pour elle, mais cela permet également de réduire les risques de myiase par la suite.

(Dans un autre domaine, chose à faire également pour un animal qui sortirait d'une période de diarrhées.)

Bon agnelage!

Ici encore trois semaines d'attente au moins.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Bonjour,
3 filles et un petit gars dans la bergerie. Tout s'est bien passé. Jeux, sauts, cabrioles et courses poursuite dans la prairie.
Combien de mamans pouponnent de votre côté ?
Bonne journée.
Aurélie.
Répondre
D
Bonjour, parfait si tout le petit monde va bien. Ici pas encore. heureusement! nuits à moins quatre degrés. j'espère que rien n'arrivera dans cette première moitié de semaine glaciale pour des naissances nocturnes. Ce serait fatal...
Bon week-end.
A
Bonjour,
Hier matin, surprise ! Une petite naissance dans la prairie. Tout s'est bien déroulé et la petite a passé sa première nuit dans la paille, à 3° avec sa mère... Et ce matin, la demoiselle prenait un bain de soleil avec Maman... Les premières tétées n'ont pas posé de problème. J'ai mis un petit coup de désinfectant bleu sur son cordon. La mère a bien expulsé sa délivrance... Je vais lui faire le maillot dans quelques jours, comme conseillé. Encore 3 naissance à venir... Bon agnelage à tous ceux qui ont la chance de le vivre et encore merci pour tous ces précieux conseils! Aurélie.
Répondre
D
Bonjour, ça y est c'est parti pour vous. Parfait si tout va bien. Pour info, le coup de désinfecter le cordon, c'est pour les élevages intensifs en bergerie, milieu où règnent promiscuité et microbes en masse, sinon ailleurs la nature fait très bien les choses sans souci. Bonne suite!
A
Bonsoir,
Je savais bien que j'oubliai des choses à préparer pour bien accueillir les petits. Je n'avais pas pensé à couper les onglons et je n'aurais pas osé, de peur de mal faire en période de gestation... et pour leur faire le maillot... maintenant que je l'ai lu, cela me semble évident mais je ne me serai pas précipitée pour la tondeuse :).
De mon côté, j'ai terminé la clôture d'une parcelle où l'herbe est abondante et la terre sèche. Je les ai transféré ce week-end et la troupe a pu festoyer... Le foin est prêt et à dispo, les céréales aussi, eau évidemment...
Je pense que maintenant, tout le monde trouve le temps long à attendre les petits museaux... Encore quelques jours (semaines?) d'attente pour voir la prairie se transformer en pouponnière !
Merci de cet article qui va me permettre d'apporter les bons soins à ma troupe.
Bonne soirée.
Aurélie
Répondre
D
Bonjour, il est bon de faire les onglons si besoin est et il n'est pas nécessaire d'attendre une gestation très avancée pour le faire. Ceci étant, en laissant l'animal sur pattes, cela ne pose aucun souci de tailler.
Il est possible aussi de vérifier l'état des mamelles pour avoir une idée de l'échéance. Elles gonflent dans le dernier mois.
Belle attente sereine d'ici là!
L
Nous sommes impatients de découvrir les nouveaux lutins. Ici, il n'y aura plus d'agneaux et je sais que leurs cavalcades vont me manquer...
Répondre
D
je comprends que cela te fasse un vide. Ici j'enchaîne agneaux d'automne et bientôt de printemps.
D
Bonjour Dominique,
Fort intéressant ce sujet, comme tous les autres d'ailleurs (peut-être qu'il me servira un jour
). J'aurais du clôturer mes ~3500 m² pour recevoir un couple, mais la réfection de ma petite ferme me prends tout mon temps.
Amicalement,
Denis
Répondre
D
Bonjour Denis, merci.
parmi toutes mes publications, je dois radoter sans doute. Mais bon, chaque jour, chaque année, la vie reprend ses cycles.
Bon courage dans la fermette! amicalement
M
Bonjour
Incroyable de voir une personne qui aime, et connaisse autant ses brebis! bravo
Répondre
D
Bonjour
Merci. Cela me semble bien normal de veiller sur ses animaux. Ce qui devrait être le cas partout, animaux de rente ou pas....