Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

20 juin 2021 7 20 /06 /juin /2021 11:26

François De Beaulieu, historien et écrivain sur les thèmes de la Bretagne a déniché un document photographique ancien inconnu concernant l'île d'Ouessant et sur lequel on devine, plus que l'on voit, deux moutons, un sombre et un clair pouvant être assimilés à un "noir" et un "blanc" (photographie que je ne me permettrai pas de publier dans l'instant).

S'il existe d'autres clichés connus pris sur cette île révélant la présence de moutons, ils sont curieusement assez peu nombreux et moins encore à présenter les ovins dans de bonnes conditions en des plans rapprochés. Ce constat est d'ailleurs assez étonnant tant on présente la vie des Ouessantins intimement liée à celle de leurs moutons et que ces derniers pouvaient être des milliers (jusqu'à 10 000?) selon les époques.

Aussi cette nouvelle vue (non présentée en cet article), malgré seulement une paire de moutons dans le lointain, a tout son intérêt sur ce point, surtout qu'elle serait de 1873, témoignant ainsi d'une présence des toisons blanches sur l'île bien plus ancienne que la charnière 1900 où cette coloration semble prédominer alors (pour ceux qui connaissent, je ne ferai pas d'allusion à l'histoire du Mykonos et sa responsabilité rapportée sur l'arrivée d'animaux blancs et la disparition du Ouessant , ils devineront mon sourire ironique en cet instant d'écriture) .

 

La diversité, un élément important dans la sauvegarde du Ouessant de forme ancienne. C'est ainsi que se décline le mot conservation chez les Lutins.

La diversité, un élément important dans la sauvegarde du Ouessant de forme ancienne. C'est ainsi que se décline le mot conservation chez les Lutins.

Suite à découverte de cette vue, on peut donc affirmer qu'il y a donc 150 ans (au moins, car en 1861 un mouton blanc aurait été offert à la princesse Baciocchi visitant l'île ) divers allèles de coloration (au moins deux) se multipliaient (encore ou déjà?) sur Ouessant, malmenant ainsi l'image d'Epinal du petit mouton noir souvent colportée, même si une préférence pour cette coloration pouvait exister, et confirmant le statut de type ovin (plus que de race) du Ouessant de forme ancienne.

Conserver la richesse de la diversité historique du Ouessant, sans chercher à en créer, tout le travail de 25 ans de sauvegarde chez les Lutins.

Conserver la richesse de la diversité historique du Ouessant, sans chercher à en créer, tout le travail de 25 ans de sauvegarde chez les Lutins.

Suite à l'annonce de la découverte de François De Beaulieu, je n'ai pu qu'une fois de plus être envahi par la consternation en repensant à des pratiques que je dénonce depuis 25 ans et qui heureusement se raréfient, les ségrégations en accouplement des diverses formes colorées du Ouessant.

Par exemple, pratiquée ou colportée sous forme de conseil par des personnes chez qui on ne soupçonnerait pas telle attitude, la ségrégation en accouplement entre les Ouessant noirs et les Ouessant blancs (sans même parler des autres).... J'espère qu'un tel sectarisme, qui ne repose sur rien de scientifique pas plus qu'historique, ne sera demain 21 juin 2021 qu'un sombre souvenir d'une sauvegarde un temps maladroite faute de réflexion.

Les témoignages visuels sont là pour nous rappeler partie (bien que minuscule) de la réalité du Ouessant.

Un sectarisme en reproduction qui perdurerait aurait bien de quoi faire se retourner dans leur tombe nombre d'éleveuses et d'éleveurs des siècles passés sur Ouessant.

Ci-dessous, une vue que j'ai présentée bien des fois depuis longtemps, mais qui relaie parfaitement mon discours.

Agneau Non agouti noir et agnelle Agouti blanc bronzé. Se rappeler que le brassage des gènes a permis la construction de l'identité génotypique et phénotypique du Ouessant de forme ancienne sur son île.

Agneau Non agouti noir et agnelle Agouti blanc bronzé. Se rappeler que le brassage des gènes a permis la construction de l'identité génotypique et phénotypique du Ouessant de forme ancienne sur son île.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Bonsoir Dominique,
Si j'avais lu qu'il y a plusieurs dizaines d'année on déconseillait le brassage des animaux de couleurs différentes par peur de création d'animaux pie, je ne pensais pas que la ségrégation de reproduction selon les morphes colorés perdurait avec toute la connaissance que nous en avons aujourd'hui.
C'est bien désolant.
Tout comme ces éleveurs qui incriminent certains morphes présents dans les lignées originelles, également présents dans leurs propres troupeaux et qu'ils condamnent pourtant au bûcher...
Etrange âge de déraison...
Merci beaucoup pour ces apports historiques fort éclairants !
Répondre
D
bonjour Jo,
les constats des balbutiements du renouveau du Ouessant étaient en effet que l'animal devait être noir, point final. Puis la découverte de quelques blancs imposa peu à peu leur présence. Et encore ils étaient vus d'un mauvais oeil. Quand dans les accouplements orchestrés entre ces deux colorations apparaissaient à l'occasion un mouton blanc marqué d'une tache noire, il était considéré comme animal pie (ce qui en fait n'a rien à voir avec le gène pie mais avec un "souci" de pigmentation de certains moutons blancs donc porteurs de noir caché forcément, hétérozygotes). En rapport au standard, ségrégation blancs et noirs s'engagea (étrange au sein de la population d'un même mouton). Dans le même temps, il y avait ignorance totale de la vérité qu'affichait le Ouessant au travers des cartes postales anciennes et des documents, avec une présence réelle et abondante de la coloration blanche sur Ouessant au plus tard au 19è siècle. De même les moutons de souche noire faded d'un éleveur n'étaient pas considérés... Il a fallu que j'arrive vingt ans après les débuts d'une sauvegarde organisée pour bousculer tout cela, déjà à mon simple niveau. Non scientifique mais d'âme naturaliste, la raison de pratiques d'élevage sans ségrégations comme sur l'île, mêlée à mes découvertes historiques et ma curiosité, imposait le brassage...et la recherche de compréhension de la transmission et des résultats. Il a fallu que je crée ce blog en 2008, tentant timidement au début de bousculer les choses et informer, pour que ceux du milieu qui voulaient bien me lire se familiarisent avec les faded, acceptent que leurs blancs soient marqués de "rouge".... que leurs noirs évoluent vers la canitie (ces animaux étaient classés en autres couleurs avec les faded en concours!). Que de temps perdu, c'est bien désolant comme vous dîtes. Travaillant en satellite autour du milieu, il y a tout de même de belles avancées à présent, au moins chez les éleveurs ouverts à la réflexion. En effet comme je dis souvent, l'être humain est un être de mimétisme culturel avant d'être un être de réflexion, c'est vrai pour le Ouessant comme pour bien d'autres choses dans notre monde. Si vous saviez le traumatisme encore aujourd'hui des éleveurs en démarche de compétition avec leur mouton blanc qui naitrait avec une marque noire! conservant du tan! etc... Comme vous le faîtes remarquer, il y a eu grand nombre de moutons passés à la casserole par certains éleveurs qui trouvaient "sale gueule" à animaux pourtant des plus précieux, mais ne correspondant pas à la bible (standard), à la mode du moment en concours, aux représentations de son propre mental sur l'animal.
Je suis certain que cela perdure, le "on dit" étant difficile à bousculer.
Merci pour cette belle réflexion qui va tout à fait dans le sens de ce que j'essaie de faire comprendre.... nos Ouessant sont des reliques (certes avec aventures continentales) de la population ovine ancienne de Ouessant se présentant avec une certaine variabilité de morphes, y compris colorés.
Merci d'alimenter ce débat!
D
Bonjour,

De quelle année date la carte postale ci-dessus ? Quel est l'âge de l'agnelle environ, 3 mois peut-être ? On devine malgré un cliché noir et blanc que le tan était très marqué.
Merci.
Répondre
D
Bonjour, la carte fut envoyée en 1906 donc plus ancienne. Oui l'agnelle est de cet ordre en âge et effectivement est un sujet entièrement tan à la naissance. Bonnes questions!
L
C'est cette photo qui serait de 1873 ? ça m'étonnerait...
Répondre
D
non pas cette photo que j'ai souvent publiée.
la photo en question, je n'en ai pas la paternité, donc je ne me permettrait pas...
P
Ah si si si, moi je veux bien l'histoire du Mykonos !
Répondre
D
l'histoire du Mykonos, que j'ai déjà relatée quelque part en d'autres articles, est celle racontée dans le milieu du Ouessant quand j'ai commencé à élever pour expliquer d'une part l'apparition des toisons blanches sur Ouessant et dans le même temps la disparition de la forme petite et ancienne du mouton d'Ouessant.... il faut dire que les gens sur Ouessant avaient méconnaissance de leur propre histoire sinon celle de leurs moutons. Le Mykonos est donc ce bateau grec qui s'échoua dans la première moitié du 20ème (19.. j'ai oublié la date exacte), certains moutons de la cargaison dits blancs gagnant les rives d'Ouessant et se croisant au cheptel de l'île...