Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

26 juin 2021 6 26 /06 /juin /2021 12:43

L'automne dernier avait apporté une belle série de naissances tardives, en particulier en toisons dites "blanches".

Neuf mois après, les animaux ont forcément bien grandi et ils se retrouvent même tondus.

Sur l'ensemble, je n'avais conservé que les femelles, les mâles faisant des heureux ailleurs.

Au final, sur les quatre filles, j'ai sélectionné les deux brebis les plus intéressantes pour mon travail.

 

Oui blanc!

Il y a d'abord Savane qui, comme on le voit, a su conserver ses zones de bronzage, assez particulières la concernant.

Oui blanc!

En effet Savane présentait une coupure nette entre le bronzage en croupe et un blanc plus pur en thorax.

Oui blanc!

Photo souvenir de Savane à sa naissance pour se remémorer son aspect.

Oui blanc!

La seconde élue est Peluche (qui avait une toison dense dès la naissance).

Oui blanc!

Peluche révèle à la tonte sa belle tenue léopard qu'elle a conservée.

Oui blanc!

Peluche à la naissance pour se remémorer et comparer.

Oui blanc!

Pour rappel, ces deux brebis "blanches", comme tous les Ouessant dits blancs, sont plus exactement d'un point de vue génétique, de toison Agouti blanc bronzé (Agouti white tan, Awt).

Le Ouessant a la particularité d'offrir une grande variabilité de ces toisons, pouvant aller d'un blanc immaculé et pur, en passant par des blancs plus beiges ou encore panachés de tan voire quasi totalement bronzés, même à l'âge adulte.

Oui blanc!

La belle diversité d'expressions des toisons dites blanches chez le Ouessant, avec ou sans tan, est non seulement un réel plaisir pour les yeux, mais d'abord une formidable richesse patrimoniale d'un point de vue génétique pour le type ovin Ouessant de forme ancienne.

Oui blanc!

Savane et sa mère Pica, deux nuances de blanc (version avec et version presque sans pigment phéomélanique donnant cet aspect roussâtre qui faisait appeler ces animaux "rouges" par les anciens)

Oui blanc!

Toutes les naissances blanches de l'automne dernier, du moins celles conservées et que j'ai pu voir évoluer, sont bien de mon bélier dominant d'alors (d'abord par sa taille), Hubot. En effet, durant la croissance, certains caractères dans la construction, dont le crâne, n'ont fait que confirmer ce que je supposais déjà globalement concernant l'énigme de paternité (non calculée).

Hubot, bélier blanc (au magnifique tan persistant).

Hubot, bélier blanc (au magnifique tan persistant).

Hubot est comme je dis "un bélier de château", pour faire allusion à ces Ouessant issus des souches Ouessant continentaux les plus anciennes vivant sur les parcs des châteaux... et ayant permis avec d'autres souches la relance de ce type ovin dit Ouessant de forme ancienne qui malheureusement avait fini par disparaître sur son île d'origine.

Certes ces lignées n'ont pas subi de sélection particulière ces cinquante dernières années, affichant en particulier sur une taille un peu plus grande que dans le standard créé depuis, mais ils n'en sont pas moins précieux du point de vue de la "substantifique moëlle", du "sang" ou du "patrimoine génétique" comme on voudra.

Si le bel Hubot a rejoint à présent un éleveur averti amateur de ce type de souches qui saura lui offrir un bel avenir ainsi qu'à ses gènes, les Lutins en conserve les perles précieuses que sont Savane et Peluche. Ces dernières auront le droit de s'accoupler à l'automne prochain ou 2022, pour enrichir de nouvelles lignées de cette part "Ouessant de château" présentant en particulier une belle rusticité... et participer au brassage des gènes qui construit l'identité d'une population ovine et d'abord celle du troupeau.

Oui blanc!

Si donc un jour quelqu'un s'autorisait à vous faire remarquer que votre Ouessant n'est pas assez blanc(he), maintenant vous savez que vous pourrez vous autoriser à regarder cette personne droit dans les yeux avec un petit sourire en coin pour lui faire comprendre qu'il/elle aurait mieux fait de se taire pour ne pas dévoiler son ignorance, et lui expliquer gentiment mais avec masse de détails ci-dessus exposés, ce qu'est réellement une coloration dite blanche, la diversité rencontrée chez le Ouessant sur cet aspect, et même la renvoyer aux documents photographiques anciens révélant cette diversité existant de longue date dans ce type ovin... le principe du "je ne crois que ce que je vois" prévalant sur tout blabla.

Le Ouessant a tout à fait le droit de présenter zones de "bronzage" (tan), d'intensités, de formes et d'étendues variables, tout autant au stade juvénile qu'à l'âge adulte. Son histoire et sa réalité génétique veulent qu'il en soit ainsi ... 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Bonjour Dominique,
Peluche et Savanne était très mignonnes étant petites. Je suis contente qu'elles aient bien évolué et rentent avec vous. Sacré hublot qui a fait des siennes... Il nous a fait de magnifiques brebis. Nous allons pouvoir suivre leurs aventures et pouvoir découvrir leurs futurs petits...
Pour ma part, j'aimerai bien ajouter à mon troupeau une brebis blanche. Mais j'ai toujours des appréhension sur l'achat de Ouessants blancs... Je crains de ne pas reconnaitre un croisement avec un mouton d'une autre race. Or, si je connais la morphologie du Ouessant noir, le blanc devrait normalement lui ressembler... Je dois encore progresser !
Ravie que Savanne et Peluche demeurent chez les Lutins. Je les trouve parfaites avec leur bronzage toutes saisons. Je leur souhaite le meilleur!
Bon dimanche.
Aurélie
Répondre
D
Merci Inger. c'est toujours sympathique les commentaires depuis l'étranger. Je ne manquerai pas d'aller sur vos liens. bon élevage à vous!
I
Beste Dominique,
Ik volg uw pagina al een tijdje met interesse. Ik kom uit Nederland (dit is via Google translate vertaald). Ik hou zelf ook Ouessanten in verschillende kleuren. Het grootste deel daarvan is stamboek en ik vind het interessant om meer te leren over de kleuren.

Via deze link zijn mijn dieren te zien: https://myalbum.com/album/YKw9H2URgd64

Facebook: https://www.facebook.com/Ouessantschapenfokkerij

Met vriendelijke groeten,

Inger van der Laan
D
Bonjour Aurélie, merci.
oui elles sont bien jolies même si elles finiront dans un allure plus grande que les Lutins.
Pour acquérir un Ouessant blanc, il faut vous tourner vers une personne qui suit ses animaux et connait leurs origines sur un temps long. Bien évidemment il existe toujours des éleveurs filous ou un peu brouillons qui font qu'on ne peut jamais avoir certitude à 100% des plus belles généalogies présentées, cependant en ciblant animal blanc dans la moitié basse du standard, vous aurez peu de risques de vous faire rouler tant il est difficile et long de construire animaux dans cette qualité de taille basse.
Bon dimanche également!