Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

11 décembre 2021 6 11 /12 /décembre /2021 12:47

Plus que seulement neuf béliers avant les futures naissances.

D'une part les générations se succèdent et disparaissent. D'autre part, il est bon pour moi de limiter les mâles pour éviter le surpâturage et surtout ne conserver que les animaux qui ont un possible rôle de reproducteurs chez les Lutins.

Les reclus

Ils sont six à patienter durant que trois d'entre eux sont toujours dans leur mission de géniteurs.

Les jeunes du printemps se construisent. Dior l'unicorne a pris la place de doyen à présent.

Les reclus

Flocon, toujours aussi photogénique, est à présent à quelques mois du passage à l'âge des trois ans dit d'adulte, de par une croissance considérée alors aboutie. Le seul mâle de sa génération.

Son tour viendra de transmettre ses gènes à l'automne prochain.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Bonjour Dominique, Flocon est vraiment magnifique, il me fait penser à Emissaire. Est-ce que l'idéal "caprin" de n'avoir que des boucs castrés et aussi vrai pour les moutons ? Est-ce que les béliers sont plus "sages" que les brebis ? Vraiment sublime vos moutons !.
D
Bonjour Sylvie, merci. Les béliers sont plus proches que les brebis toujours un peu plus dans l'inquiétude. De plus castrés jeunes, ils seront c'est vrai plus calmes que certains béliers castrés adultes qui conserveront toujours un peu de leurs anciennes habitudes. C'est de même pour les boucs, j'en ai un castré à un âge plus avancé que les autres qui copule avec les biquettes comme si de rien n'était... comme quoi c'est dans la tête que tout se passe pour lui, étant capable de déceler les chaleurs des dames (il est vrai qu'il a eu aussi expériences passées du plaisir de la chair)
B
Bonjour Dominique. Je trouve ce Flocon particulièrement beau, et plein de dignité. Vous mentionnez le surpâturage, ce qui m'amène à vous demander quel délai de retour sur une parcelle vous paraît le plus recommandable pour lutter au mieux contre le parasitisme, dans des conditions de pousse "normales". Je sais qu'il faut bien sûr tenir compte de la taille des parcelles... et de celle du troupeau (chez moi, 5000 m2 en 12 petites parcelles, pour 3 Ouessants, un cheptel considérable, donc ! ).<br /> Merci de votre avis et surtout merci pour vos publications, toujours passionnantes
D
Bonjour, merci pour lui, je lui transmettrai.<br /> Je ne saurez vous dire pour vos parcelles et un roulement car tout dépend des parasites considérés et du climat ainsi que la météo. Certains persistent des mois et même des années selon les conditions.<br /> Le mieux est de réaliser coproscopies à différentes périodes pour d'une part constater par quels soucis, même invisibles, peut être concernée la bande... et de traiter en conséquence. 5000m2 pour trois Ouessant c'est beaucoup, à moins que vous vous trouviez sur les cailloux et en secteur du midi ou autre peu arrosé.<br /> Chez moi, je ne fais pas de roulement mais limite la densité pour ne pas être sous 10cm d'herbe (d'ailleurs mes Ouessant ne vont jamais au foin ainsi)... et je vermifuge régulièrement, toujours à dose maxi pour couvrir le maximum de parasites potentiels, bien que je ne note pas de problème particulier.<br /> Je ne vous suis pas d'une grande aide, chaque situation étant particulière.<br /> Merci pour vos visites sur le blog et merci pour cet échange, le partage est la raison de ce blog des Lutins ...