Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 23:01

Ma première brebis d'Ouessant, Houston, forcément doyenne du troupeau pendant 12 ans mais aussi brebis meneuse en son temps, est partie rejoindre (avec mon aide...), ce printemps, d'autres pâturages, célestes pourrait-on dire...

Sa présence et son regard captivant ne sont donc pas un hasard en avatar de mon blog.
Elle m'a jeté ce regard qui peut nous faire imaginer beaucoup de choses et que j'ai pu immortaliser, un petit matin d'avril 1997, au lever du soleil, après une nuit à moins quatre degrés, alors que la veille, dans mon inexpérience, je l'avais tondue deux mois trop tôt.

Merci Houston pour tout ce que tu as construit en moi et qui  m'anime encore chaque jour.
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> Merci pour ces mots qui me réconfortent ( un peu... )<br /> <br /> <br />
L
<br /> Je pleure ce soir ma plus vieille brebis, la " Grande Goulue ", que je me suis résignée à emmener chez le véto cet après-midi pour qu'il l'euthanasie, afin de lui donner une fin paisible. J'espère<br /> qu'elle a senti au moment de rejoindre le paradis des Ouessant, toute la tendresse que j'ai mis dans ma dernière caresse. Il me reste les souvenirs d'une relation sans concessions, sans attentes,<br /> et des bons moments passés avec cette amie drôle et tendre. Et la jolie petite agnelle qu'elle m'a fait le plaisir de m'offrir contre toute attente, cet été, et qui, ce soir, pleure sa mère.<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> C'est toujours triste de perdre un ami de quelque espèce qu'il soit. Le temps, aspirateur d'instants fait son oeuvre et ne nous laisse que les souvenirs de ceux qui sont restés sur le bord du<br /> chemin de notre propre vie.<br /> <br /> <br />  Mais tuer un animal est parfois la dernière attention qu'on puisse lui apporter et je pense qu'on en sort que grandi quand on a su prendre cette difficile décision pour le bien de cet ami à<br /> poils, à plumes et à ce que l'on voudra.<br /> <br /> <br /> Repenser aux diverses joies que la Grande Goulue a pu apporter est le meilleur bilan à faire face à sa disparition.<br /> <br /> <br /> Elever c'est devoir être régulièrement confronté à la mort et le vide qu'elle provoque...quand on ne mène pas un élevage de condamnés à mort par profit, mais de pur plaisir.<br /> <br /> <br /> <br />