Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 22:01

Au delà du mouton en lui-même, l'élevage du Ouessant, activité d'extérieur, permet de faire des observations naturalistes parfois insolites, rares ou surprenantes.

L'histoire d'eau qui suit est assez insolite en soi et en est une preuve parmi d'autres.
 L'an dernier, courant juin, en m'approchant du seau  dont disposaient mes animaux, je fus surpris de découvrir  une eau assombrie et nauséabonde alors que je l'avais renouvelée deux jours avant. Je renversai donc le tout pour y mettre de l'eau claire, mais en jetant un coup d'oeil, je m'aperçus qu'au sol, parmi les feuilles et l'herbe, se retrouva une patte de taupe...Intrigué, je pris un peu de temps pour y voir de plus près et récoltai tout un petit "trésor": lambeaux de peau avec fourrure toujours de taupe, morceaux de pain désagrégés, derniers segments de queue d'une jeune couleuvre à collier d'un an et aussi, patte et morceau d'abdomen d'une femelle lézard des souches avec sa grappe d'oeufs (!!!).

Le mystère n'en était plus un. Je compris que les corneilles qui nichaient dans le grand frêne du parc voisin venaient humidifier, dans ce seau, la nourriture qu'elles destinaient à leurs jeunes. Les jours suivants, la récolte fut moins riche avec quelques morceaux de pain seulement.
La réussite de cette nidification fut d'ailleurs assez remarquable avec six jeunes à l'envol. Ce qui témoignait d'ne ponte plus conséquente car l'ordinaire, avec un succès total de l'élevage de la nichée. Cette dernière bien nourrie, la preuve en est.

Le seau, une source de decouvertes?

PS: Malgré, à mon grand regret, la mauvaise réputation dont jouissent les corneilles, les restes de photographe avec son appareil que l'on aperçoit au fond du seau ne sont pas un méfait de ces oiseaux. Inutile de leur mettre cela sur le dos, elles en supportent bien assez ainsi de la part des humains...

Partager cet article
Repost0

commentaires