Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 22:01

Nous ne sommes pas tous égaux d'un point de vue santé et il en va de même pour les autres espèces.
Chez le mouton, Ouessant y compris, la vieillesse s'exprime souvent d'abord par la perte  progressive des incisives suivie de l'usure du reste de la dentition. Cela prend certains relativement tôt  (6-7 ans), d'autres quelques années plus tard. Toujours est-il qu'à sept ans certains Ouessant sont déjà des petits vieux alors que d'autres en exprimeront les signes qu'à dix ans et plus.
Herbivore ruminant, le mouton d'Ouessant passe une grande partie de sa vie à brouter et ruminer d'où une sollicitation particulièrement importante de la dentition. L'usure dépend également des conditions d'alimentation selon le type d'éléments à broyer.
Stockés dans la panse les aliments sont ensuite longuement mâchés par petits lots éructés lors de la rumination.
Le bol alimentaire qui ne peut être finement broyé finit par former une grosse pelote herbeuse que l'animal ne pourra pas avaler pour la diriger vers la réelle digestion qui devrait suivre. Le mouton n'a d'autre issue que de recracher cette boule d'aliments. Et il recommence après une autre éructation....sans plus de succès. Et ainsi de suite. Au final, le Ouessant ne s'est que peu ou pas réellement alimenté même si on le voit passer beaucoup de temps à brouter. Et pour cause...

 

 

Pourtant constituées d'herbe fraîche  qu'il est plus facile de broyer que le foin, ces pelotes n'ont pas pu être avalées pour être digérées. C'est un signe annonciateur de déclin. L'animal va dépérir peu à peu et finir sous-alimenté.
Que faire?
Vérifier que cela n'est pas la cause d'une blessure dans la bouche ou d'un abcès.
Compenser le problème par une alimentation à base de granulés qui sont constitués d'éléments fins qui sont faciles à mâcher, mais sans pour autant abandonner foin ou herbe nécessaires au "lestage" de la panse. Donner d'autes compléments en vitamines , minéraux et oligo-éléments.
Enfin, se résoudre, si on voit son Ouessant devenir l'ombre de lui-même, à considérer que les choses ont assez duré et qu'il vaut mieux arrêter là....... 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires