Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 11:16

  L’évidence est que la tondeuse électrique spéciale ovins représente l’outil idéal pour la tonte. Mieux vaut en plus prévoir des peignes pour laine difficile car le Ouessant possède une toison de type plutôt primitif.

Après toutes les remarques des articles précédents, il faudra bien se lancer le jour prévu.

 
Quand on se retrouve la première fois devant une boule de laine qui parfois cherche à sauter dans tous les sens, on se demande malgré tout comment faire avec cet outil. Quelle position adopter pour soi mais aussi pour son mouton ? Par où commencer ?…….et si tout cela se terminait pas par un drame.

 

Quand on lit les ouvrages et les différentes techniques de tonte, on s’aperçoit d’abord que les conseils donnés s’appliquent  à des animaux « classiques », c'est-à-dire gros et grands.

 Que d’une position debout pour soi, on finit par se retrouver à genoux pour être plus à la hauteur du Ouessant (surtout si on est grand soi-même) et que pour un travail de finition très précis (que ne fait pas forcément un tondeur professionnel,  et on le comprendra car la file d’attente est longue) c’est quasi inévitable .

Enfin que notre mouton semble minuscule sous les lames et que même il diminue au fur et à mesure qu’on l’épluche.

 

Si parfois on fait comme on peut, l’idéal est bien d’éplucher l’animal en ne faisant de sa toison qu’une seule pièce une fois tondue.

 

Je ne suis ni un  spécialiste ni un amateur forcément talentueux en ce domaine, mais je ne fais que présenter ici un peu d’expérience face  à un mouton de très petit gabarit qu’est le Ouessant, ainsi que quelques conseils pratiques que mes yeux et oreilles ont enregistrés auprès d’un professionnel de la tonte, lui

 

Il existe d’abord différentes techniques de contention du mouton. Autrefois les pattes liées et couché sur le côté, la tondeuse permet à présent de positionner l’animal sans liens de manière à ce qu’il se calme (normalement !).

 Pour cela on le place à ses pieds, contre ses jambes, pour commencer en le mettant sur son cul et en basculant sa tête vers une de ses épaules. On changera la tête de côté selon le stade de tonte et les besoins.

Je commence par dégager le ventre en veillant à ne pas blesser le sexe du bélier ou les mamelles chez la brebis. Je tonds l’intérieur de chaque cuisse en pratiquant un point de compression au niveau de l’aine de la main libre, afin de tendre le membre, et en allant bien du talon vers le ventre pour éviter l’accident sur le tendon d’Achille.

 

  Certains moutons très agités se calment et acceptent la tonte en position sur leurs pattes . Pourquoi ne pas saisir l'occasion , une fois le desous tondu, comme ici avec Loaren...

 

On pourra alors  pratiquer de même pour l’extérieur des cuisses et les membres supérieurs pour ensuite dégager un flanc jusqu’à la colonne  et un côté du cou. On effectuera alors les mêmes opérations pour  l’autre flanc et côté  du « client ». L’ensemble de la masse laineuse se trouvera ainsi libérée.

Les opérations de fignolage pourront avoir lieu sur les points ayant échappé aux lames et on n’oubliera pas la queue.

Durant l’ensemble de la tonte, les gestes doivent être précis (importance de connaître le physique ovin) et assurés ; les hésitations créent l’attente et l’énervement du mouton et amènent aux blessures. La tenue du mouton doit être ferme mais sans violence pour lui faire comprendre que ce n’est pas lui qui décide.

Un petit coup de désinfectant sur la petite coupure éventuelle ou les égratignures dues aux dents des lames et le tour est joué ; on peut alors libérer son Ouessant.

Avant cela on peut aussi profiter de l’occasion d’avoir l’animal en main pour faire une petite inspection générale : onglons, parasites externes, état de la dentition, vérifier la présence des boucles d’identification…..Si on a peu d’animaux, c’est  possible de remédier à un problème décelé et aussi de toiser au niveau du garrot sur un corps nu pour suivre la croissance ou encore peser, vermifuger,….Mais si le troupeau est conséquent mieux vaut prévoir un moment autre pour tout cela et se consacrer pleinement à la tonte.

 

Combien de temps par animal ? Selon la qualité du matériel, l’habileté de l’éleveur, la coopération (ou pas) du mouton, l’état de la laine….cela peut être quelques minutes mais aussi beaucoup plus 10, 15, 20,….minutes selon les problèmes rencontrés.

 

Quelques problèmes : coupe difficile à cause de peignes pas assez serrés (mais attention à l’excès de serrage qui crée une surchauffe de la machine mais aussi des lames qui sont alors encore plus un désagrément pour le mouton, dents du peigne encrassées par les fibres et leur graisse (prendre le temps de nettoyer pendant la tonte en brossant ses lames avec un détergent, gain ensuite de temps et efficacité) et bien essuyer, huiler régulièrement les lames en cours de tonte,…. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> bonjour<br /> j'ai plusieurs brebis a tondre .j'ai acheté une tondeuse a mouton.j'ai vu sur un site la maniére de les tenir mais il ne dise pas comment regler les peigne de la tondeuse.<br /> quelqu'un pourra t'il me renseigner<br /> merçi<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> veillez à ce que le contre-peigne(3 OU 4 dents) ne soit pas aligné au sommet des pointes du peigne.<br /> <br /> <br /> Le peigne doit pouvoir pénétrer la laine pour que seulement ensuite la coupe s'exécute.<br /> <br /> <br /> l'erreur est souvent faite. Me dire si un problème demeure. Bon courage.<br /> <br /> <br /> <br />
H
<br /> bonjour moi je voulais poser une petite question, car nous venons d'acheter une tondeuse a mouton et nous avons fais l'essai sa peut aller sauf que les 30 premiers moutons c'était impeccable la<br /> tondeuse coupait bien. mais après elle devienne encrassée pourtant nous changerons de nouveaux jeux des lames tant de fois. je voulais savoir de quoi s'agit il ce problème et quelle est la<br /> solution. j'attends votre réponse avec impatience. Merci d'avance<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> bonjour<br /> <br /> <br /> malheureusement déjà à trente moutons l'affûtage n'est plus ce qu'il était au premier.<br /> <br /> <br /> Ensuite, contre l'encrassage, il faut ,pendant la tonte d'un animal, ne pas hésiter à bien nettoyer les lames avec une brosse à dents trempée dans l'eau avec un produit vaisselle. Tout agglomérat<br /> de graisse empêche ensuite les dents de pénétrer la laine et tout devient laborieux. On gagne du temps en en perdant un peu avec le décrassage (sans démonter les lames mais en desserant et<br /> coupant le courant, puis essuyer et huiler avec huile fine) D'ailleurs on peut huiler un peu durant la tonte pour faciliter le mouvement du contre-peigne et de là la coupe. Vous verrez comme cela<br /> va mieux dès que les lames sont OK.<br /> <br /> <br /> C'est la seule solution à moins de redémarrer avec un jeu de lames bien aiguisées...qui de toute façon s'encrasseront à leur tour selon l'importance du suint et l'état de la toison.<br /> <br /> <br /> Bon courage. <br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> bonjour moi je voulais poser une petite question, car nous venons d'acheter une tondeuse a mouton et nous avons fais l'essai sa peut aller sauf que le premier mouton c'était impeccable la tondeuse<br /> coupait bien mais ensuite elle sais encrassée et donc je voulais savoir avec quoi on peut la nettoyer car vous marquer détergeant mais j'aimerais savoir de quel type et la marque ci vous pouvez me<br /> la donner et aussi avec quoi la regraisser par la suite. j'attends votre réponse avec impatience. cordialement<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> Tout au long de la tonte il faut vérifier en effet l'encrassement des lames. Elles deviennent viteinefficaces si elles se colmatent , plus énervement réciproque, temps perdu et...accident<br /> possible.<br /> <br /> <br /> Un peu de liquide vaisselle dans de l'eau, une vieille brosse à dents, un coup de chiffon, un peu d'huile fine (pour mécanique précision... mais j'ai vu des tondeurs utiliser de l'huile<br /> moteur!) pour lubrifier (le tout moteur arrêté en ayant un peu désserré) et c'est reparti (après serrage).<br /> <br /> <br /> C'est un peu tôt pour tondre, votre laine doit être difficile à couper car pas en mue.<br /> <br /> <br /> Bon courage.<br /> <br /> <br /> <br />
J
Le risque de couper le tendon de la patte est souvent a la fin de la tonte,au deuxiéme gigot,le droit en l'occurence,pour une technique "normale".En ce qui me concerne je tond les moutons d'ouessant comme étant un agneau classique,avec des peignes ordinaire mais j'essaierai un jour avec un peigne mohair.
D
<br /> J'ai parlé de ce risque pour avoir vécu la chose un jour. Fatigué, lassé, je n'ai pas respecté le principe de tondre en remontant du talon vers le haut de la cuisse (tout en faisant un point<br /> de compression à l'aine et ce qui pouvait arriver, arriva... La brebis qui subissait sa première tonte se débattit en donnant des coups de patte, un coup de talon sur les lames kit passer le tendon<br /> entre les dents et cela ne pardonna pas: grande plaie et tendon attaqué mais heureusement pas sectionné.... Il me fallut recoudre le tout....une brebis sur trois pattes.... un peu de rééducation du<br /> sabot pendant les semaines après cicatrisation....Depuis plusieurs années ele marche normalement avec une faiblesse quand elleest gestante...<br /> Depuis je veille à ne pas commettre la même erreur même avec le mouton le plus calme qui paraisse.<br /> <br /> <br />