Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 22:02

 

Taupinette, la taupe des chansons pour enfants, un plus dans la richesse de la biodiversité du milieu prairial?

 

 

La prairie est le lieu de prédilection de la taupe qui y construit son gîte et ses galeries, créant de par l'évacuation des terres creusées les fameuses taupinières. Les pâtures à moutons semblent plus favorables que d'autres (à vaches ou à chevaux) pour accueillir le petit mammifère. Sans doute de par la fumure apportée par les déjections qui de là alimentent les lombrics dont se nourrit la petite bête, mais aussi le faible poids de ce genre de bétail dont le piétinement dérange sans doute moins notre hôte invisible que les grands herbivores ne le font.

La taupinière est une aubaine pour les agneaux du Ouessant qui là encore trouvent sur ces édifices des aires dégagées et souvent sèches où ils peuvent se reposer. Par temps de pluie, ces placettes, bien que mouillées, sont préférées à l'herbe humide.




 

 

Personnellement je ne peste pas contre les taupes qui labourent le sol. Outre le plaisir qu'elles apportent aux agneaux, la terre fine et aérée de la sorte profite aux semis naturels de Dame Nature de bien des herbes dont profiteront ensuite les moutons. De temps en temps, un simple coup de pied ou de râteau permet de garder le sol plat si on le souhaite.
Je souris toujours d'un air un peu ironique quand parmi ceux qui pestent contre les taupes certains se font un malin plaisir (quand ils ne présentent pas cela comme un devoir) d'éliminer renards et autres carnivores. Laisser les prédateurs en paix est la toute première chose à faire pour qu'ils puissent faire leur "travail" et contribuer ainsi à la limitation de leurs proies potentielles dont la taupe fait partie.

Enfin, on peut aménager les zones un peu vastes de ses terrains en plantant ici et là quelques piquets-perchoirs dont sauront se servir les rapaces ( comme la buse) comme poste d'affût afin de guetter la taupe téméraire qui a quitté ses galeries ou celle étourdie lorsqu'elle vient s'affairer en surface pour évacuer la terre. Ceci peut s'avérer d'autant plus bienvenu si goupil n'a pas accès à la pâture.

Et puis, il y aura toujours un Ouessant pour s'en servir comme grattoir, comme le fait ici Ibex...

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires