Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 22:01
Au nombre de deux par membre chez le mouton, ils correspondent à la partie cornée de la pointe des doigts sur lesquels l'animal se déplace.

Dans la nature, chez l'ancêtre sauvage (le mouflon), l'usure est assurée par le fait de devoir marcher beaucoup pour se nourrir ou courir souvent pour s'éloigner des prédateurs et leur échapper. De plus, ce mouflon étant lié aux terrains secs et caillouteux, ces derniers jouent le rôle de lime...

Pour le mouton, une vie domestique plutôt casanière sur des sols souples et plus humides ne permet pas qu'un équilibre s'installe entre la pousse et l'usure de la corne des onglons.

Aussi, il convient d'intervenir régulièrement pour tailler "les pieds" de ses Ouessant et ce pour plusieurs raisons.

D'abord un confort de marche puisque les excroissances importantes peuvent devenir un handicap pour les déplacements.
Ensuite pour des raisons sanitaires. Les bourrelets de corne emprisonnent terre, graviers voire fumiers ...et par là, humidité et bactéries qui avec les petites blessures risquent de déclencher diverses maladies du pied parfois difficiles à guérir.

Même si on donne au Ouessant une réputation de bien résister au piétin (une de ces maladies), mieux vaut prévenir que guérir en taillant régulièrement les onglons.
Et puis, il est tout à l'honneur de l'éleveur (et dans  son intérêt) d'avoir des animaux en bonne santé et correctement entretenus. Dans les cas extrêmes, voir les animaux devoir se mouvoir sur les poignets parce qu'ils souffrent (sans parler de la puanteur dégagée par la pourriture) est un bien triste spectacle qui ne devrait pas exister si on suit l'état de ses animaux de près...

Troll des Lutins du M. pour la démonstration qui suivra.
Partager cet article
Repost0

commentaires