Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 22:01
L'idéal, tout autant pour les moutons que pour l'éleveur, est de disposer des surfaces nécessaires pour élever.
Pour le Ouessant, c'est un certain confort de vie assuré avec au moins une nourriture naturelle en abondance, sans parler du bonheur de pouvoir s'ébattre sur de l'espace..
Pour l'éleveur, ce sont des soucis de gestion et de soins en moins, donc une plus grande facilité d'élevage.

Herbe à volonté? Oui, mais si les sols et la météo le veulent et que la pression en animaux est en équilibre avec les ressources disponibles.
Selon les terrains, l'herbe sera plus ou moins abondante; sa qualité variera également selon le type de végétaux qui y croissent. Mais aussi, selon la générosité du ciel en pluie, certaines régions seront privilégiées alors qu'ailleurs la sècheresse pourra sévir.

Dans le meilleur des cas, il est important de pouvoir disposer de trois parcelles de productivité identiques (ou alors diviser son terrain en trois parcs) afin de réaliser une rotation cyclique en laissant succéssivement les animaux paître trois semaines sur chacune. Ce qui permet à chaque enclos de se reposer durant six semaines durant lesquelles l'herbe repousse.

Les bonnes années, la productivité pourra être supérieure à ce que peuvent engloutir ses Ouessant. C'est peut-être alors l'occasion de faire du foin sur une parcelle pour subvenir aux manques de l'hiver. Au contraire, les mauvaises années, il pourra être nécessaire d'apporter du foin à ses moutons en belle saison, l'herbe ne poussant pas. La météo décide de tout...

Il est bon de ne pas laisser ses animaux tondre l'herbe en dessous de 5 cm de hauteur (on entre alors dans une situation de surpâturage). De même on introduit ses Ouessant sur un parc avant que cette herbe ne dépasse une quinzaine de cm (gaspillage de par une végétation alors piétinée et couchée, et de là délaissée).

Attention à veiller également à ne passer ses moutons sur un parc plus riche en herbe, que lorsqu'ils ont le ventre déjà plein (pour éviter une boulimie dangereuse) et à ne les y laisser que peu de temps la première fois, pour ensuite augmenter jour après jour leur séjour avant de les y laisser pour trois semaines. Dans le cas contraire, les risques de désordres digestifs sont importants et ce d'autant plus si les animaux ne sont pas vaccinés contre les entérotoxémies (foudroyantes et mortelles). l 


Un autre pré des Lutins. Le niveau d'herbe indique qu'il faut songer à le faire pâturer...mais progressivement.

Partager cet article
Repost0

commentaires