Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 18:20

 

L'héritage de ses ancêtres est là en chaque mouton (comme pour nous). Ancêtres du côté maternel comme tout autant paternel. Ancêtres que l'on connait pour les avoir élevés, vus ou en avoir eu un témoignage au mieux photographique.

C'est ce à quoi je pensais aujourd'hui en observant mes béliers puisque depuis plusieurs jours c'est sur eux que je me penche par les derniers articles. 

 

 

mario JPEG

 

Voici Mario, élevage Delorme (photo Gilles Delorme). Je n'ai jamais eu en possession ce bélier, mais j'ai utilisé un de ses fils, Ocelot, dans mon troupeau, il y a quelques années.

 

En lisant mon bélier blanc Golas ci-dessous, j'y retrouvai des influences de son arrière-grand-père maternel, ce Mario.

Une tête ronde, mais le plus marquant une allure de cornage avec convergence légère, moins accentuée que chez son ancêtre. A noter que ce caractère est parfois réapparu chez certains jeunes de mon troupeau, de façon plus ou moins marquée. A noter qu' Ocelot  (fils de Mario et grand-père de Golas), le géniteur utilisé chez les Lutins, ne possèdait pas ce caractère de façon apparente.

 

Même les moutons n'échappent pas au "A qui y r'semble?" quand on se penche au -dessus de leur berceau. 

 

 

janv 11 103

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
<br /> Dominique, Livrez nous d'autres articles tel que celui ci ! C'est très interressant. Félicitations, Dominique<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Merci Dominique. C'est prévu et c'est en cours.<br /> <br /> <br /> Comme je dis aux nouveaux éleveurs qui passent par chez moi, prendre le maximum de photos de ses animaux à tous les stades de leur vie permet de comprendre et de garder traces de ses<br /> observations. Car on oublie vite, un animal change en quelques mois, encore plus en quelques années.Une fiche de vie par tête, en y notant aussi ses observations (régulières ou ponctuelles),<br /> remarques, hypothèses....(sans oublier la généalogie) permet de connaître chaque animal, les tendances des souches et lignées ou du sujet lui-même (tout autant pour le physique que le<br /> comportement), mais aussi son troupeau et ce que l'on découvre chaque été avec les petits nouveaux qui en sont issus. <br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Arrière-petit fils... Les filles ont du laisser leur empreinte aussi...<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Les filles aussi mais comme c'est un mâle, il est plus facile de le comparer aux parents de son sexe. Il y a aussi l'influence des béliers du côté paternel qui s'expriment comme je le montrerai<br /> sans doute.<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> C'est marrant, le petit-fils fait plus Ouessant que le grand-père. Même tête ronde, mais arcade sourcilière plus douce ? Je ne sais si c'est à cause de ça que j'ai cette impression...<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Museau moins épais pour le descendant du fait des autres influences des autres souches utilisées en croisement, traits plus osseux et mieux dessinés...si on aime.<br /> <br /> <br /> <br />