Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 14:22

 

Avant d'apprécier d'autres morphologies, regardons la brebis Ouessant présentée en introduction.

Si on utilise ses yeux pour voir, c'est avec son cerveau qu'on regarde dans le sens d'observer et analyser. En effet devant cette situation le commun des mortels voit un mouton, point final. Mais au-delà de cette évidence, l'éleveur de moutons (d'Ouessant) voit bien d'autres choses. Cela demande donc un effort d'observation et  quelques éléments de base d'analyse. 

 

 

août 11 060

 

Voici quelques éléments que mon propre regard perçoit en cet animal, du moins d'après sa silhouette.

 

C'est une Ouessant qui, contrairement à d'autres, ne bascule pas vers l'avant lorsqu'elle se nourrit sur la pâture. Le garrot (niveau des épaules) se présente à la même hauteur que le niveau du bassin. Ce qui donne un mouton d'allure parallèle au sol. Pourtant, à bien y regarder, on s'aperçoit que la linéarité du dos n'est pas au rendez-vous puisque la brebis présente une colonne convexe dans sa moitié postérieure. En conséquence la dépression derrière le garrot s'en trouve fortement marquée.

Je suis tenté de dire, "heureusement" les bonnes proportions entre la longueur du cou, celle des pattes avant et des postérieures gomment cette cassure en donnant de l''harmonie. Il n'apparaît pas de déséquilibre dans les rapports de proportions entre les trois principaux segments composant le membre arrière.

La belle épaisseur du tronc s'équilibre avec la hauteur des pattes. Ces dernières sont fines sous la masse du corps sans donner d'impression de fragilité pour autant.

La poitrine et le ventre sont de même section, donnant à cette Ouessant de la rondeur accentuée par la courbe dorsale.

L'allure générale de la brebis est plutôt équilibrée, ne donnant ni l'impression d'un mouton tout en longueur ni celle d'un animal tronqué (trop court).

La queue s'arrêtant au creux derrière le genou, elle peut encore être considérée comme courte.

 

(Deux mois de repousse de la laine cachent l'épaisseur du cou.)

 

Voilà pour le profil de Clarice.

 

Comme dans bien d'autres domaines (peinture, oenologie, ...selon ses centres d'intérêt), l'éleveur passionné peut se délecter du spactacle de sa troupe ovine en l'analysant. Ce qui débouchera sur la décision des accouplements les plus judicieux.

 

Je n'oublierai pas dans le futur d'aborder le mouton de face et de derrière, sans oublier la tête...des dizaines d'articles en perspective.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires