Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 22:01

 

 

 

Ce printemps, accompagné d'une météo instable digne d'un mois de mars, me fit une belle farce et une belle frayeur la semaine dernière.

Alors que je commençais à tondre mon premier mouton, un ciel noir d'encre finit par s'imposer. L'arrivée de la masse nuageuse, tout en nous plongeant dans les ténèbres, fut accompagnée d'un coup d'un seul d'une bourrasque, aussi soudaine que brève, comme il en faudrait pour décorner un bélier (d'Ouessant). Dans le même temps, un claquement sec me fit penser qu'une fenêtre de la maison venait d'être explosée. Détournant la tête de l'animal coincé entre mes jambes, je découvris que deux belles branches venaient d'être arrachées du tilleul plus que centenaire. Dans leur chute, leur volume et leur poids avaient réduit la clôture en un amas de grillage désorganisé. Je réalisai de suite qu'à une dizaine de mètres près, le coin bergerie l'avait échappé belle...et le bonhomme et son mouton de même. Par chance également, la troupe des Ouessant n'était pas en ce lieu qu'elle affectionne en temps ordinaire. A peine mes pensées terminées, un déluge s'abattit comme pour tenter de nettoyer les dégâts...mais en vain. Le soleil ne tarda pas à revenir, comme si rien ne s'était passé. Le bélier que je tondais avait toujours ses cornes...et les autres aussi.

 

repertoire-10 6045

 

Cet événement sut profiter à quelques uns qui virent là une nouveauté pour se gratter.

 

 

 

repertoire-10 6039

 

 

De même l'importante masse de verdure toute nouvelle fut vite consommée, ne révélant plus que le squelette du branchage comme seule trace de ce moment d'émotions...et le travail de réparation à venir.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
bonsoir, nous aussi on a eu 2 violentes orages mais pas autant que la vôtre.. ça me fait réfléchir sur les trois tilleuls que j'ai devant la maison...avec leur branches tout près des fenêtres des<br /> chambres à coucher... ces arbres sont d'habitude très grand et surtout rares de nos jours à cause de la place qu'ils demandent . Je suis très contente de les avoir mais je n'avais pas encore pensé<br /> à leur "puissance"...
D
<br /> <br /> On ne pense pas toujours à ce que deviendra un arbre quand on le plante. En effet il est dommage de devoir sortir une tronçonneuse un jour parce qu'on n'avait pas mesuré son ampleur future ou une<br /> proximité dangereuse. Pour moi qui ne coupe pas les arbres, j'y vois souvent une triste opération, d'autant qu'un centenaire ou pluricentenaire est devenu, outre son aspect esthétique, un<br /> véritable monument historique qui veille sur les lieux déjà bien avant que nous ne venions au monde. Quand on songe qu'il suffit de deux minutes pour anéantir ce qui a mis deux siècles à se<br /> construire....sans commentaire...<br /> <br /> <br /> Si cela peut vous rassurer, mon tilleul qui a plus de 150 ans fait une vingtaine de mètres de haut et autant en largeur pour sa frondaison. Enraciné à moins d' une vingtaine de mètres<br /> de ma chambre, je l'entends gémir les nuits de tempête...et c'est bien ainsi. Je compte sur sa bonne santé pour tenir encore au moins autant que je tiendrai moi-même sur cette Terre. Et si<br /> malheureusement je devais mourir un jour dans ses bras de gisant, je me dis que ce ne sera pas pire que ce qui me guette en réalité par bien d'autres risques de la vie au<br /> quotidien. Que mon grand tilleul vive et me survive!<br /> <br /> <br /> <br />