Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 20:02

avril 10 018

 

Tout le désespoir de Quenouille dans ses vociférations.

 

 Alors que certaines brebis ayant perdu leur agneau à la naissance ne manifestent que peu ou pas de désespoir lorsqu'elles n'ont pas eu le temps de le voir, ni le sentir ni le lècher, il n'en fut de même pour elle qui durant deux jours bêla et appela, ne s'éloignant que peu du lieu du drame.

 

Fin de gestation qui s'est mal terminée. Depuis une paire de jours j'avais remarqué que l'évènement se préparait. Pourtant,  finalement peu de contractions, et de plus, faibles et de courte durée. Durant la nuit toujours rien. Je devinai un gros problème. De mes doigts, je perçus que si les antérieurs du jeune se présentaientt bien, la tête était basculée en arrière interdisant toute expulsion. De plus l'agneau était mort, ayant trop souffert depuis sans doute longtemps. Ne pouvant introduire la main pour mettre le corps dans une meilleure position, il me fallut une bonne heure de manipulations pour réussir à sortir le petit cadavre.

 

Pour revenir à la voix du coeur, Quenouille  est donc restée ainsi durant 48h à pleurer son jeune, à dix mètres du lieu inaccessible où je l'ai délivrée de son problème . Je ne lui avais évidemment pas présenté l'agneau. De plus je ne l'avais amenée à cet endroit qu'en toute dernière minute. Mais le souvenir du lieu, mêlé aux odeurs de liquide amniotique tombé au sol que le vent devait apporter à ses naseaux, était trop puissant pour qu'elle daigne s'éloigner. 

Partager cet article
Repost0

commentaires