Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 20:06

 

(suite du précédent article)

 

L'année suivante, je passais au concours du GEMO à Saint Rivoal avec un regard un peu moins naïf sur le Ouessant, d'autant qu'entre temps j'avais pu comprendre, à mon sens, que si un beau bélier de 49 cm était acceptable en concours pour satisfaire le visuel, ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux en reproduction pour s'assurer des descendances qui ne dépassent pas le standard taille.

Au matin de cette journée, je fus tout de suite attiré par les moutons présentés par Monsieur Edmond Vaillant et son fils Hervé. Je les avais vus l'année précédente, mais dans ce précédent concours en Bourgogne, découvrant les "vrais" Ouessant, je n'avais pu définir quels animaux appartenaient à qui. Toujours est-il que ces Ouessant de l'élevage Vaillant me séduisirent le plus du fait de leur très petite taille, ce qui à mes yeux demeure toujours le plus important. De plus, j'y trouvai une diversité de toisons avec trois morphes colorés, ce qui dans le cadre de la sauvegarde d'un type ovin représentait une richesse génétique supplémentaire. Je trouvais les cornages des béliers plutôt moyens mais ce n'était (et n'est toujours pas) pour moi le plus important.

Je pus convenir d'acheter une antenaise blanche de 38 cm qui d'ailleurs se trouva être primée l'après-midi durant le concours. Je suis d'ailleurs reconnaissant de l'honnêteté d'Edmond Vaillant qui ne cassa pas pour autant le marché conclu au matin.

 

 

Les Lutins du Montana 007   

Gwen (avec un seul N), élevage Vaillant, ici antenaise de 38 cm qui semble bien fragile dans un gabarit très léger de construction.

 

 

Les Lutins du Montana 008

 

Gwen à deux ans (40 cm définitifs), avec sa première naissance, sa petite Surprise.

 

 

Je pus également acheter à ce même concours, auprès des mêmes éleveurs, une autre antenaise, de couleur roussâtre cette fois, de 39 cm.

 

ouessane 006

Ce fut Ouessane, élevage Vaillant.

 

 

ouessane 004.

Une superbe toison qui pourtant n'avait guère de succès car regardée d'un sale oeil par les esprits formatés (sans connaissances particulières de la génétique ovine) à l'image du petit mouton noir. Pour moi une merveille et une richesse génétique inestimable dont l'acquisition me ravissait.

 

 

ouessane 002

 

 Mon émerveillement ne fut que plus grand, quand à la fin du printemps suivant, lors de la tonte, je découvris la réelle couleur grise de Ouessane que je n'avais pas examinée au plus près à l'achat. Cette brebis fit 41 cm à l'âge adulte. Dès lors j'ai eu pour objectif de conserver, multiplier et introduire ce gène dans presque chaque animal de mon troupeau pour l'intérêt patrimonial évident que cela représente.

Pour la petite histoire, Edmond Vaillant qui, avec ses petits animaux de ce morphe, rejoignit très tôt les pionniers du groupement faisant renaître le Ouessant, eut bien du mal à faire accepter, je devrais dire tolérer, ce type de toison de souche morbihannaise. Aujourd'hui encore, elle reste mise à l'écart. Ce qui est bien dommage ne serait-ce qu'à titre conservatoire. De plus ce morphe est bien plus légitime que le blanc (fruit de métissages) qui, lui, a pourtant été largement multiplié. Heureusement, par mon initiative et celle des personnes que je pus convaincre, en particulier par ce blog, ainsi que par les quelques éleveurs qui faisaient naître ce type Ouessant sans être conscients de ce qu'ils possèdaient, les Ouessant gris se rencontrent un peu plus chaque année. 

C'est vraiment une initiative dont je me permets d'être fier, car il faut savoir que la famille Vaillant faillit ne plus conserver ce type du fait qu'il ne se vendait pas par faute de ne pas être noir...(!!!) Au point que son troupeau ne comporta plus qu'un seul animal gris durant quelques années.

(A titre anecdotique, parfois les novices imaginent que ces animaux gris sont malades, comme j'ai pu l'entendre devant mes animaux. "Oh! Ben! Qu'est-ce qu'il a celui-là? Il est tout bizarre celui-là! Il est malade? ...") 

 

Un grand merci à Edmond, aujourd'hui disparu, et à Hervé, de la part de tous les éleveurs qui me rejoignent dans mes préoccupations, pour ce cadeau magnifique qu'ils ont su sauvegarder contre vents et marées pour le plaisir des éleveurs du futur et la richesse patrimoniale du Ouessant. En espèrant que leur persévérance n'aura pas été vaine et qu'un jour viendra où le Ouessant gris sera sur le devant de la scène avec les autres. 

 

Enfin un énorme merci à eux de ma part, car ce fut pour moi un bonheur immense d'introduire dans mon troupeau ces deux antenaises merveilleuses en taille et couleurs. Ce fut là que "les Lutins du M." purent commencer à vraiment exister...

 

Et ce n'est pas fini.  

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Ou peut on vous rencontrez? Sommes désireux d acquérir plusieurs moutons d ouessant pour grande propriété
D
bientôt je présenterai sans doute des animaux appelés à me quitter. peut-être l'occasion alors de me recontacter alors plus précisément?