Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 23:01
Par les quelques soirées ensoleillées de journées de redoux, après la vague de froid, le troupeau laisse exploser son énergie dans le jeu, comme happé par l'espoir de jours meilleurs qui renaît avec le lent mais certain rallongement du jour qu'apporte enfin l'hiver.

Ce ne sont que courses poursuites en sautant, ruant, rebondissant autour de la mare en une farandole qui entraîne jeunes et moins jeunes. Seules les deux plus vieilles brebis ignorent parfois cette agitation, préférant se remplir la panse de foin une fois encore avant la nuit.
Cette ronde donne le tournis, on s'arrête yeux exorbités, gueule ouverte haletante, tête dressée et puis sous l'impulsion de l'un ou l'autre, on n'y résiste pas et la frénésie reprend en un mouvement qui semble ne plus vouloir finir...

Dans ces instants forts, leur bonheur est contagieux et m'envahit à mon tour. Si j'ai un peu perdu l'habitude de courir et sauter (ils apprécient beaucoup, il faudra que je m'y remette), la magie est bien là et je songe une fois de plus à la chance du spectacle qui m'est offert et que j'aurais pu ne jamais connaître.
De nouveau, je remercie en moi-même, tout autant, les quelques particuliers qui avaient su conserver ce petit mouton d'Ouessant sur leurs propriétés durant le 20ème siècle alors qu'il disparaissait de l'île, que M. Abbé et ses amis qui ont eu l'heureuse initiative de le remettre sur le devant de la scène pour la "race" elle-même comme pour les générations futures. Un double et grand merci à eux par ce blog et cet article.
Dans les débuts de mon élevage, j'avais pu renconter une première fois M. Abbé au Salon de l'Agriculture et dialoguer au sujet de son protégé. Il m'avait expliqué qu'il avait découvert la race au Jardin des Plantes de Paris, était lui-même tombé sous le charme et s'était bien plus tard intéressé à retrouver l'animal. Quelques années après, devenu également passionné, je prenais le stylo pour lui manifester toute ma reconnaissance à avoir sauvé ce mouton primitif que je ne me lassais pas de contempler au quotidien. A ma plus grande grande surprise, quelques jours après, il me contactait par téléphone touché par ma lettre et heureux de pouvoir parler Ouessant un bon moment...Merci encore par ces quelques lignes.



Pour illustrer le bonheur du Ouessant, notre reporter est allé leur rendre visite, espèrant les surprendre dans ces instants. Mais la grisaille de la nuit tombante emplissait le ciel et les esprits n'étaient plus  à s'amuser.
 
décembre 09 047

Alors le berger a poussé le cri "spécial ralliement des Lutins" pour  faire venir la bande.


décembre 09 045

Le temps de faire l'appel et attendre les retardataires.....


décembre 09 041

...expliquer à la troupe ce qu'on attend d'elle et hop, tournez manège....


décembre 09 044


Dans un sens,....


décembre 09 038


...plus vite derrière...


décembre 09 035

...puis dans l'autre. Finalement, le troupeau  s'éclate un bon moment pour me faire plaisir.


décembre 09 050

Quand la brebis meneuse sur deux pattes que je suis finit par se fatiguer de sauter en exemple (à moins que ce ne soit par crainte de voir arriver l'ambulance alertée par les voisins...), les Lutins semblent bien déçus que cela soit déjà terminé.

"C'est pas grave Docteur, mais je confirme: le bonheur est bien dans le pré." 
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> On devine qui sont les plus gourmandes au foin qui reste dans leur pelage... Et ces couleurs... vraiment magnifiques...<br /> <br /> Eh oui, passionnant à observer, le petit Ouessant, curieux et facétieux ! C'est un vrai bonheur, comme vous le dites si bien.<br /> <br /> <br />