Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 13:04

 

 

 

mai 11 054

 

 Mais on ne s'en lasse pas...

 

Cela me donne surtout l'occasion de publier quelques nouvelles de la minuscule Lutine Un lutin chez les Lutins

 

mai 11 048

 

 En pleine forme heureusement,

 

mai 11 050

 

mais semble toujours aussi vulnérable avec à peine une allure de nouveau-né (de petite taille) à pourtant bientôt trois semaines.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Merci Dominique pour ces explications. Je n'avais pas constaté de difficultés particulières lors de l'allaitement de " Fine ", c'est la petite, que je surveillais du fait de l'âge de sa mère. Quand
celle-ci est morte, Fine était sevrée depuis longtemps et semblait " pousser " normalement.Ce n'est que quelques temps après que j'ai eu l'impression qu'elle " arrêtait de grandir ". Elle est
pourtant très jolie et enjouée, malgré ce petit problème...


Répondre
D


Lucine, si donc ta jeune brebis a à tes yeux normalement grandi durant l'allaitement c'est donc que celui-ci fut normal. Il te faut alors conclure que cette jeune a sa taille "normale" et non
forcément un problème, bien qu'elle puisse encore grandir et en particulier lors de sa première gestation si elle ne l'a pas fait avant Tu seras définitivement fixée dans une paire d'années.



L

Bonjour Dominique, c'est vrai qu'elle fait " bébé " ! Nous avons le même " problème " avec une agnelle née accidentellement le 31 juillet dernier, d'une vieille brebis que nous n'avions pas fait
reproduire, mais qu'un des mâles a pourtant couverte " hors saison ". J'ai d'ailleurs fait euthanasier cette brebis ( une de nos premières ) cet hiver, avec beaucoup de chagrin, mais elle était au
bout du rouleau.
Sa petite agnelle a maintenant dix mois, mais elle est restée vraiment petite, en tout cas, bien plus que les autres au même âge. Je me demande si nous pourrons la faire reproduire l'an prochain.
D'ailleurs, bien qu'elle soit théoriquement mature sexuellement, elle n'intéresse visiblement pas les béliers. Elle s'est trouvée une mère de substitution, une brebis qui n'a plus de jeune à
domicile, qu'elle suit partout.


Répondre
D


Bonsoir Lucine


Ce n'est pas véritablement le même problème. D'abord pour Lutine (j'ai failli écrire Lucine) il n'y a en fait pas de problème, la croissance est normale à ce jour, simple minuscule gabarit à
la naissance..., sa mère de deux ans faisant 36 ou 38 cm, là encore phénomène génétique dans sa lignée (mère 40 cm et grand-mère idem...père 41 cm et grand-père 43) qui trouve son explication,
conséquence du génotype.


 


Par contre en ce qui concerne la fille de ta vieille brebis, cela semble plus relever d'un mauvais démarrage par manque de lait ou suite à un lait médiocre (carences) de cette mère-grand. Il
est vrai qu'alors ces jeunes à morphologie déficiente (comparativement aux autres) n'atteignent leur maturité en reproduction qu'à deux ans, quand ce n'est pas trois. La nature semble bien
préparer les choses pour que la corpulence corresponde au domaine du possible pour être mère ou du moins on peut penser à un retard général. Dans ce cas le phénotype peut être trompeur car
différent du génotype réel. On pourrait dire d'une certaine façon, un faux petit avec des gènes de grand...qui peuvent alors parfoi expliquer les surprises de taille dans les descendants.