Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 13:04

 

Il est des naissances qui pimentent plus que d'autres une saison d'agnelage.

 

mars 12 087

 

 C'est le cas de l'arrivée de Milka ce matin. Fille de Heidi (et Willom).

 

mars 12 103

 

 Les choses s'annonçaient déjà hier midi. La mère avait perdu quelques glaires et je l'avais surveillée du coin de l'oeil jusqu'au soir sans que rien ne se déclenche malgré une gène manifeste. Je craignais une complication et m'attendais devoir affronter un problème au lever.

Déjà, je crus la brebis morte en la découvrant isolée et inerte. En fait fatiguée, elle releva la tête à mon approche. Elle était prise de contractions. Je fus étonné de ne pas découvrir d'agneau après si longtemps de mal-être. Le fait qu'elle grince des dents, signe de sa souffrance, ne fit qu'augmenter mon interrogation quant à l'issue de cette naissance. J'imaginais déjà un jeune mort dans la matrice ou une position anormale de cet agneau. 

 

mars 12 104

 

 Finalement le petit pointa son museau et ses antérieurs. Ok déjà pour la position. Etait-il vivant? La perception de la langue tirée au travers de la membrane et une couleur inattendue inquiétante me firent me décider à intervenir, pensant à un jeune mort et en état de décomposition. Surprise alors de le voir (enfin!) bouger les maxillaires. Le temps de faire passer la tête puisque j'étais à l'oeuvre et je laissai la suite s'opérer comme il se doit.

 

Je réalisai alors que je me trouvais face à un jeune brun comme je le compris de suite en réalisant qu'il était vivant.

Une agnelle brune (et apparemment de type maternel agouti gris) venait d'entrer chez les Lutins. Très vive et rapidement un vrai mouton, elle m'a créé bien des émotions durant presque 24h. 

 

Grosse surprise qui pimente donc cet agnelage 2012 et bouleverse les possibilités de résultats à venir dans l'agnelage d'autres femelles, puisque j'ignorais que le père Willom était porteur du gène brun caché, tout comme sa propre mère Ponette. Je savais simplement que cette dernière avait une chance sur deux d'avoir hérité ce gène de par son père ( arrière-grand-père de Milka donc).

Ce joli cadeau des lois de la génétique et de la grande loterie des probabilités m'offre de plus l'occasion de connaître le génotype complet de deux de mes animaux adultes.

 

mars 12 101

 

 Nerveuse la mère!! Au point de montrer son agacement en frappant et grattant le sol.

 

mars 12 102

 

 Je comprends!

Ma petite Gypse vient de me rejoindre et semble bien intéressée. Mais pour des raisons autres que les miennes.

 

mars 12 105

 

A bientôt 4 mois, cette petite Border collie voudrait-elle montrer un début de disposition à s'intéresser au troupeau?

Ou est-ce l'agneau qui l'intrigue?

Il est sans doute temps qu'elle prenne quelques centaines de grammes de plus pour ne plus avoir possibilité de passer entre les mailles du grillage...

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 19:19

Six

 

 

mars 12 061

 

Graal, né hier de Guanine (et Thalès). Encore dans le repos des premières 24h; il trottinera bien plus demain. Il possède une marque blanche entre les oreilles, comme cela arrive parfois de façon plus étendue encore sans que cela soit anormal.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 15:13

 

 

mars 12 047

 

Je sais que cela arrive mais je n'avais encore jamais eu l'occasion d'assister à ce comportement.

 

Après avoir mis bas, suite à l'expulsion du placenta, Io s'est mise à le consommer. Je n'ai pas pensé de suite à faire une photo pour apporter le document. Quand l'idée m'est apparue, le temps que j'aille chercher l'appareil, le dernier centimètre de la masse de chair disparaissait en gueule. Seuls quelques débris de paille collés au placenta attestaient de la "gourmandise".

Souvent rapporté pour diverses espèces de la faune sauvage, ce comportement aurait pour buts (ou comme conséquences) de faire disparaître les traces de la naissance vis à vis des prédateurs et d'apporter une ressource énergétique à la mère. Dans le cas d'un herbivore, celle-ci deviendrait carnivore d'exception en la circonstance.    

 

Le fait de ne pas retrouver le placenta n'est donc pas toujours à mettre sur le dos du chat du quartier ou de la fouine du coin. Ni même ne tient au fait qu'il est devenu introuvable dans l'épaisseur de la litière.

On se demande également parfois (donc à tort) s'il n'y a pas eu rétention de ce placenta... avec les risques pour la mère dont on surveille l'état de santé dans les semaines qui suivent.

 

L'hypothèse de la consommation doit venir également à l'esprit, bien qu'elle ne semble pas très fréquente puisque c'est la première fois que je constate la chose parmi les multiples naissances depuis seize ans d'élevage du Ouessant.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 15:10

 

 

mars 12 050

 

Né il y a trois jours, Euclide petit mâle fils de IO (et Ksar).

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 23:51

 

 

mars 12 039

 

 

Pour la première fois, j'ai décidé cette année de consacrer une petite parcelle à l'accueil des mères et leur progéniture.

Habituellement, tout ce petit monde entrait de suite dans la vie du troupeau, la société ovine que cela représente tout comme les événements induits.

La troupe étant manoeuvrée et déplacée deux fois par jour, la présence des jeunes agneaux a toujours compliqué un peu  (même beaucoup) les choses. En effet pas forcément très vaillants ni dégourdis, certains ont du mal à suivre le mouvement et surtout comprendre ce qui se passe et réagir en conséquence. De là les mères perdent aussi la tête, angoissées à ne plus voir leur petit. En suit un désordre et une panique que le meilleur des chiens ne pourrait gérer... sans parler de l'énervement du plus calme des bergers...

 

J'avais noté que généralement à partir d'une semaine je pouvais compter sur des agneaux réactifs, bien que certains se montraient "précoces" dès le premier jour. Pour me simplifier la vie et assurer calme et sérénité aux brebis allaitantes et leurs petits, désormais je ne les réintègrerai au troupeau que vers l'âge de deux semaines.

 

C'est ainsi depuis ce début d'agnelage et ne le regrette pas. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple?

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 23:26

 

Dans l'adulte, on lit l'enfant qu'il était. Et dans l'enfant on perçoit l'adulte qu'il sera.

 

J'entends, chez les moutons...(bien que...)

 

Quand je découvre un agneau et plus encore au moins 48h après, lorsque le corps a pris une allure un peu plus naturelle, dans mon souci de sélection et de résultats, j'envisage la brebis ou le bélier appelé à se construire. Souvent certains signes sont déjà là.

 

mars 12 045

 

 Comme je les aime. Tête bien ronde, pattes épaisses et pas trop hautes, dos frôlant l'horizontale, queue courte, oreilles dressées... Une agnelle qui me plait bien dans sa physionomie.

 

 

mars 12 042

 

Même appréciation pour cet agneau mâle.

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 14:20

 

 Une part des tendances comportementales de l'individu tient à l'hérédité.

 

Moutons naturellement confiants ou méfiants? Lors des accouplements, puis des naissances, il est intéressant de noter de quel parent l'agneau a hérité son caractère quand les géniteurs sont diamètralement opposés à ce niveau.

 

 

mars 12 040

 

Dior tient de la souche et lignée paternelles. Sa curiosité exprime  calme et  confiance que n'a pas sa mère.

D'autres agneaux sont par contre assez farouches malgré leur très jeune âge, signe que la génétique Lutin comme je la souhaite n'a pas encore oeuvré dans toutes les branches et rameaux de mon élevage.

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 14:13

 

 

mars 12 041

 

Il y a trois jours naissait Dior, issu de Brina (et Willom). Si cet agneau ne pouvait qu'être noir, la surprise était pour moi le sexe. Mâle ou femelle? C'est un garçon, alors que j'espèrais une agnelle de cette brebis que j'avais sans doute mise à reproduire pour la dernière fois.

 

 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 10:06

 

Avec ou sans agneau mais plus encore avec, certaines brebis manifestent un comportement défensif face à un danger, chien considéré comme prédateur potentiel par exemple. (Alors que d'autres prennent au plus vite leurs pattes à leur cou.)

 

On frappe alors du pied, redresse la tête...avance pour intimider...voire tente le coup "à la Zidane".

 

 

mars 12 031

 

 

Alerte! On trépigne et frappe de la patte avant.

 

 

 

mars 12 030

 

C'est un chat sans mauvaises intentions qui inquiète la mère.

 

 

 

mars 12 029

 

 

L'appareil a figé le bond en avant...

 

Le coup à la Zidane sera pour une autre fois. Le danger demeurant trop éloigné...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 13:09

 

Ce 18 mars frais et venteux est idéal pour les sportifs et sportives.

 

Quelques brebis aux chaleurs tardives (pas forcément fécondes une fois de plus) se voient courtisées par les béliers. Véritables locomotives sur quatre pattes, les wagons des gars s'y accrochent puisque ces dames ne sont plus consentantes. 

 

mars 12 034

 

 "Le train de ... va entrer en gare quai numéro...".

A noter que c'est le reste de "parfum" de la dame disposée les jours précédents qui crée encore la bousculade.

J'en connais qui auront mal aux mollets demain.

 

mars 12 035

 

 Un autre train, sur la même ligne, passe peu après avec d'autres acteurs... (Il n'a pas de retard)

 

 

mars 12 033

 

Gagné!

Il finit même par s'arrêter devant le quai où je me trouve.

 

Y aura-t-il quelques naissances tardives mi-août? Nous verrons.

 

 

Pour les personnes qui s'inquiètent toujours de l'entente entre mâles, il faut dire que possibilité de fuite des vaincus, hiérarchie et donc dominance font que les combats demeurent rares, brefs et sans gravité malgré le bruit des cornages qui impressionne.

 

Le mâle dominant s'impose plus en faisant barrage de son corps entre les autres prétendants et sa favorite. D'ailleurs bon nombre de béliers ne se lancent même pas dans la mêlée, préférant se remplir la panse. Ce qui fait que le dominant qui s'est approprié une femelle passe souvent une journée ou deux avec sa chérie sans être dérangé par les autres gars.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0