Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 20:33

 

Jusqu'à 128 visiteurs différents sur une journée sur le blog des Lutins.

 

Mais les voisins les plus proches eux aussi, sans être connectés pour autant, sont régulièrement aux premières loges pour surprendre les instants de vie du troupeau. 

 

 

avril 11 070

 

 Les dames à plumes ne loupent rien et ne se privent pas de commenter entre elles sans grande discrétion.

 

avril 11 039

 

 Une autre future bête à cornes n'hésite pas à franchir les frontières, mais devient vite l'arroseur arrosé.

 

avril 11 169

 

 D'autres, de leur hauteur,

 

avril 11 170

 

 sans même avoir pris le temps de se raser,

 

avril 11 168

 

viennent observer le monde des Lutins par dessus leur haie et savent tout, bien avant qu'un article soit publié.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 20:43

 

Il y a plusieurs jours, le sol avait encore un peu d'humidité. Une vingtaine d'agneaux qui jouent ensemble à sauter, se poursuivre autour du vieux pommier, cela dérange les locataires du dessous.

 

avril 11 173

 

L'un d'eux préfère faire ses valises et prendre le risque de ramper à l'air libre, inquiété par tout ce piétinement d'animaux pourtant encore légers.

Ce n'est plus ces jours-ci que les lombrics réagiraient. Avec cette sècheresse, ils sont enfouis très profondément, là où ils peuvent trouver un peu plus d'humidité.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 20:16

 

 

Calme plat dans les naissances des Ouessant ces deux derniers jours, certains se font toujours attendre.

 

avril 11 119

 

Tout comme du côté des ânes, la sombre Dora fait patienter bien que les signes de l'évènement qui approche  soient présents. Mais combien de temps encore? Une semaine, deux, trois...?

Attendre, toujours attendre.

 

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 20:34

 

Les agnelles voudraient remonter le score vers une fin d'agnelage qu'elles n'arriveraient pas à égaliser avec les agneaux mâles.

 

 

mai 11 024

 

 

Ce matin est née Agnella  de Cannelle des L. et Buffon des L.

C'est une agnelle brune. Je savais que sa mère devait porter le gène brun dans mes calculs et j'en ai la confirmation par cette naissance tellement souhaitée. Chance!

Agnella possède à ce stade une toison très jolie d'un brun presque noir avec la tête noisette.

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 21:29

 

 Plus exactement une Lutine chez les Lutins.

Hier soir, vers 21h, j'aperçois un "asticot" dans l'herbe, près d'une brebis couchée qui ne bouge pas. D'où je suis la scène me semble déjà irréelle.

En m'approchant, je découvre Pelote des L. qui vient de donner la vie pour la première fois, à deux ans. Elle est un long moment, trop long moment avant de réagir et se mettre à nettoyer son jeune qui pleure beaucoup. Ce n'était que de la fatigue et finalement, elle se met à nettoyer à la perfection son rejeton.

Je suis plus que surpris par ce petit (qui est une petite) d'une taille minuscule. Cette agnelle semble si fragile que je l'installe avec sa mère, au sec pour la nuit, à cause de l'orage qui menace.

 

mai 11 013

 

 Ce matin, je suis rassuré de voir que tout va bien, d'autant qu'il a bien plu dans la nuit.

Et puis, je n'ai pas rêvé, Lutine est bien réelle. C'est une première pour moi de voir et d'avoir si petite agnelle. Je veux savoir exactement et pèse "la chose".

 

mai 11 016

 

720 g de vie construits par Pelote et Buffon!!!!

 

Maman est petite, tout comme ses ascendants dans les deux branches, mais tout de même...

 

J'ai hâte que Lutine ait 48h de plus pour la vivacité, l'agilité et la solidité qu'ont les agneaux dès lors. La crainte qu'il lui arrive quelque chose forcément. Ceci étant, je ne la mets pas sous cloche et la laisse vivre sa vie, tout en étant attentif. Evidemment des choses bizarres passent par la tête: "Et si un chat n'y voyait qu'un gros mulot", "Et si un adulte marchait dessus"....

J'ai soudain envie de vieillir.

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 22:01

 

 

 

avril 11 190

 

 Farfadet (dit Titi), élevé au biberon, a passé les deux semaines et se trouve en âge de consommer réellement quelques végétaux qu'il sera à même de digérer à présent. Je ne l'ai pas encore surpris à ruminer mais je m'imagine déjà sourire quand je vais le prendre sur le fait. C'est toujours troublant de découvrir une nouvelle étape franchie par l'agneau. Sur cette vue, il s'essaie à manger de la feuille morte.

Après trois quatre jours passés à l'avoir dorloté, progressivement j'ai envoyé Titi en stage dans le troupeau, pour ensuite l'y laisser totalement afin qu'il ne soit pas coupé des siens, puisse  se construise aussi en mouton et profite pleinement des jeux avec les copains . C'est le berger qui se déplace dans les parcs pour lui proposer le biberon à ses heures habituelles, mais si cela tarde, il n'est pas rare de le voir déambuler dans la cuisine en s'égosillant pour me rappeler à l'ordre, après être passé entre les mailles du grillage. Quand il a besoin de réconfort (on reste petit à deux semaines), il gratte de la patte le bas du pantalon pour être pris dans les bras, contact apaisant pour lui qui ne peut se blottir contre une mère. Sacré Titi! Premier grain de sable

 

avril 11 191

 

Quant à Boudu, jamais séparé de sa mère, il a su solliciter ses mamelles qui peu à peu se sont mises à produire le lait nécessaire puisqu'il ne vient plus au biberon que de temps à autre, passant parfois plusieurs jours à m'ignorer. C'est très bien ainsi! Hic du jour 

 

   

Partager cet article
Repost0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 22:01

 

Ce dimanche soir, le troupeau a passé une heure (et une seule) sur un parc qui n'a pas encore été pâturé ce printemps. Une herbe donc grasse à souhait pour les papilles, et d'ailleurs un peu trop haute déjà avec ses quarante centimètres. Quinze à vingt seraient suffisants pour limiter le gaspillage qui s'opère par le piétinement.

 

mai 11 002

 

En choisissant cette heure de fin de fin d'après-midi, cela permet de casser un peu la gourmandise par des ventres normalement rassasiés par une journée d'activité alimentaire. Et puis il importe de limiter un peu la quantité de cette nouvelle herbe avalée pour éviter les désordres intestinaux qui pourraient s'en suivre. Aujourd'hui, les Lutins pourront profiter une heure de plus du nouveau lieu d'alimentation et ainsi de suite progressivement, pour finir par y passer des journées entières dès la fin de semaine.

 

mai 11 006

 

Mais là, pour l'instant, de retour au parc de nuit, pleins comme des outres mes Ouessant, signe qu'il ne fallait pas les laisser plus longtemps à leur gloutonnerie.

 

(Cette précaution est d'autant plus la bienvenue pour les Ouessant qui ne seraient pas vaccinés contre l'entérotoxémie...)

Partager cet article
Repost0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 19:48

 

Je ne lui avais pas encore donné de nom mais ce sera Louis, cela vient de me venir.

Né à 8 h ce matin de Désirée des L. et Buffon des L.

 

  mai 11 008

 

 

Louis, le quatorzième petit bélier de la saison, a bien choisi son moment pour entrer dans le monde des Lutins. Superbe journée chaude pour bien démarrer dans la vie, au point que douze heures plus tard, il fait de l'escalade sur le muret de pierres du jardin.

 

 

Partager cet article
Repost0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 20:34

 

 

Depuis quelques mois, plusieurs Lutins ont quitté le troupeau pour passer des jours heureux chez d'autres éleveurs. Ils laissent leur place à une partie de la génération montante.

Pourtant, chacun de par sa silhouette, son allure, sa personnalité, son histoire dans la bande, laisse un vide au sein du groupe, bien qu'ils restent bien présents dans la mémoire du berger, comme à chaque nouvelle séparation.

Et puis sous mon regard qui englobe la troupe, le compte n'est pas bon. Sans compter mes animaux, l'image qui s'imprime au cerveau m'indique qu'il en manque, sans que je me demande lesquels dans un premier temps. Il en est ainsi également quand une paire d'espiègles s'est attardée lors d'un déplacement du troupeau; je me dis: "Mais! Le compte n'est pasbon!"

C'est l'habitude, simplement l'habitude.

 

avril 11 109

 

Une partie du toupeau des Lutins amputé, dans une ambiance "scandinave".

 

 

Partager cet article
Repost0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 19:52

 

 

Dans cette série d'articles, je n'ai présenté que des brebis. Cela tient sans doute au fait que tout comme je considère ne pas possèder de bélier abouti, je n'ai pas souvenir d'en avoir vu un jusqu'alors. Difficile le berger?

Non! Mais, comme en quelque sorte il y a davantage de points de jugement dans le regard que l'on porte sur un bélier que sur une brebis, il est plus difficile d'être totalement satisfait.

Le fameux cornage, quand il est séduisant, peut nous faire voir un superbe bélier dans un animal qui ne l'est pas si on le prive de son trophée. Inversement, des cornes médiocres  ne rendent pas aussi séduisant l'animal pourtant bien fait de sa personne.

Enfin, le mâle étant habituellement chargé de féconder plusieurs femelles, on a tendance à mettre la barre haute puisqu'il va diffuser ses gènes dans une "multitude" d'agneaux.

 

 

mars 11 074

 

 

Un de mes béliers pour qui j'ai tout de même un faible. Besk des Lutins, ... mais sans cravate, seule chose que je regrette chez lui. Ce qui en fait un bélier-pont pour ses autres qualités (d'ailleurs prix d'honneur en 2006).

 

 

Partager cet article
Repost0