Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 20:43

 

Non, nature bien vivante. Cytosine des L. est tout simplement profondément endormie et s'abandonne totalement aux bras de la prairie.

Situation assez peu fréquente, le mouton ne dormant très souvent que "d'un oeil" par instinct, reste des époques durant lesquelles pour ses ancêtres, dormir revenait à prendre le risque de mourir surpris par un prédateur.

 

 

mai 11 014

 

 C'est arrivé également à une autre brebis ces derniers mois. Elle dormait repliée sur elle-même, dans cette position qui nous fait penser "Comme elle doit être bien!"

Le gag est que bien que vociférant pour appeler le troupeau et donner mes ordres aux chiennes auxquels s'ajoutaient les bêlements, elle dormait si profondément qu'elle resta dans sa position sans aucune réaction, au point que je dus m'approcher la croyant morte. Déconcertée, une de mes chiennes se demandait ce qu'elle devait faire dans cette situation inédite. Il me fallut  toucher doucement la brebis pour m'assurer qu'elle était toujours de notre monde...

Effarée, regard perdu, le temps de réaliser qu'elle était seule et que le reste de la troupe était déjà parti sur un autre parc , elle partit en flèche, tête dressée, comme si ses pattes avaient pris la décision alors que son cerveau était encore à se demander ce qui se passait...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 20:31

 

La nuit est là et les Ouessant se sont installés près de leurs appartements du parc de nuit sans s'y loger, préférant dormir à la belle étoile. Cela va bientôt faire 11 mois qu'il en est ainsi puisque les nuits avec pluie se comptent sur les doigts d'une main sur cette période. J'exagère un peu puisque j'allais oublier la neige de décembre. Toujours est-il que les conditions météo ont eu également des répercussions sur le travail pour le troupeau. En effet, peu de litière à rajouter et donc à évacuer ensuite puisque les Lutins campent en plein air presque systématiquement. Le beau temps aura au moins eu cet avantage... 

 

 

mai 11 033

 

La nuit est douce et déborde des choeurs des rainettes arboricoles qu'accompagnent à la flûte les crapauds accoucheurs, sans oublier les stridulations des centaines de grillons alentours qui construisent la mélodie de base. Les roulements des crapauds calamites dans le lointain semblent bien timides et le rossignol proche a du mal à se faire entendre. 

 

Mais! Les moutons sont-ils mélomanes?

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 19:57

 

Dans leur seconde semaine, avec leur gueule-outil, les agneaux explorent de plus en plus ce sur quoi ils marchent. Feuilles de l'automne, brindilles, herbes, tout y passe ou presque pour construire ses connaissances de futur mouton qui ne dépendra pas éternellement de sa mère.

En troisième semaine, le jeune est capable de consommer un peu de végétaux et surtout de les digérer. Ce qui l' amènera à s'intéresser également au bloc (ou seau) de minéraux. 

 

 

avril 11 126

 

 Intéressante également, la terre de fourmilière (quand elle ne sert pas également à jouer),

 

avril 11 139

 

ou encore celle des taupinières, seul ou à plusieurs, on les inspecte et avale quelques minuscules boulettes bien choisies, après grattage du sol à l'aide d'une patte suivi d'une longue analyse. Sans doute faut-il y voir un intérêt pour l'argile et autres éléments bienfaisants pour l'organisnme et le système digestif en particulier. Les crottes à base d'alimentation lactée qui deviennent grisâtres trahissent cette consommation. Comportement qui n'est pas unique dans le règne animal et qui touche certains oiseaux. 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 20:59

 

J'y faisais allusion il y a peu Attendre, toujours attendre.  et cet après-midi, je découvre que Dora est accompagnée d'une superbe (forcément) petite Zèbrine. Bien sèche, ainsi que le cordon.

 

 

zebrina 010

 

 Hier au soir, rien ne m'avait alerté et je pensais même devoir attendre encore pas mal de temps, les mamelles ne me semblant pas énormes et mon inexpérience en âne ne me permettant pas de conclure quoi que ce soit.

 

zebrina 004

 

 Un truc à savoir tout de même, à la palpation,  j'avais remarqué  les glandes mammaires qui s'étoffaient peu à peu depuis un mois, habitué tout de même à ces étapes chez les brebis.

 

zebrina 008

 

 Bien vive et alerte, la Zèbrine! Mon souhait a été réalisé. Une ânesse pour éviter la séparation avec la mère quand le jeune sera en âge de reproduire. Un animal d'une couleur autre que celles des deux adultes. Une jolie grise comme je pensais fort en voir venir dans la logique de la gènétique.

 

zebrina 026

 

Alerte? Bien que du repos fasse du bien durant une première journée de vie au plein air et sur quatre pattes.

 

zebrina 028

 

 On se laisse même aller à dormir debout.

 

zebrina 030

 

Bienvenue dans notre monde, Zèbrine.

 

 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 20:33

 

Jusqu'à 128 visiteurs différents sur une journée sur le blog des Lutins.

 

Mais les voisins les plus proches eux aussi, sans être connectés pour autant, sont régulièrement aux premières loges pour surprendre les instants de vie du troupeau. 

 

 

avril 11 070

 

 Les dames à plumes ne loupent rien et ne se privent pas de commenter entre elles sans grande discrétion.

 

avril 11 039

 

 Une autre future bête à cornes n'hésite pas à franchir les frontières, mais devient vite l'arroseur arrosé.

 

avril 11 169

 

 D'autres, de leur hauteur,

 

avril 11 170

 

 sans même avoir pris le temps de se raser,

 

avril 11 168

 

viennent observer le monde des Lutins par dessus leur haie et savent tout, bien avant qu'un article soit publié.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 20:43

 

Il y a plusieurs jours, le sol avait encore un peu d'humidité. Une vingtaine d'agneaux qui jouent ensemble à sauter, se poursuivre autour du vieux pommier, cela dérange les locataires du dessous.

 

avril 11 173

 

L'un d'eux préfère faire ses valises et prendre le risque de ramper à l'air libre, inquiété par tout ce piétinement d'animaux pourtant encore légers.

Ce n'est plus ces jours-ci que les lombrics réagiraient. Avec cette sècheresse, ils sont enfouis très profondément, là où ils peuvent trouver un peu plus d'humidité.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 20:16

 

 

Calme plat dans les naissances des Ouessant ces deux derniers jours, certains se font toujours attendre.

 

avril 11 119

 

Tout comme du côté des ânes, la sombre Dora fait patienter bien que les signes de l'évènement qui approche  soient présents. Mais combien de temps encore? Une semaine, deux, trois...?

Attendre, toujours attendre.

 

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 20:34

 

Les agnelles voudraient remonter le score vers une fin d'agnelage qu'elles n'arriveraient pas à égaliser avec les agneaux mâles.

 

 

mai 11 024

 

 

Ce matin est née Agnella  de Cannelle des L. et Buffon des L.

C'est une agnelle brune. Je savais que sa mère devait porter le gène brun dans mes calculs et j'en ai la confirmation par cette naissance tellement souhaitée. Chance!

Agnella possède à ce stade une toison très jolie d'un brun presque noir avec la tête noisette.

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 21:29

 

 Plus exactement une Lutine chez les Lutins.

Hier soir, vers 21h, j'aperçois un "asticot" dans l'herbe, près d'une brebis couchée qui ne bouge pas. D'où je suis la scène me semble déjà irréelle.

En m'approchant, je découvre Pelote des L. qui vient de donner la vie pour la première fois, à deux ans. Elle est un long moment, trop long moment avant de réagir et se mettre à nettoyer son jeune qui pleure beaucoup. Ce n'était que de la fatigue et finalement, elle se met à nettoyer à la perfection son rejeton.

Je suis plus que surpris par ce petit (qui est une petite) d'une taille minuscule. Cette agnelle semble si fragile que je l'installe avec sa mère, au sec pour la nuit, à cause de l'orage qui menace.

 

mai 11 013

 

 Ce matin, je suis rassuré de voir que tout va bien, d'autant qu'il a bien plu dans la nuit.

Et puis, je n'ai pas rêvé, Lutine est bien réelle. C'est une première pour moi de voir et d'avoir si petite agnelle. Je veux savoir exactement et pèse "la chose".

 

mai 11 016

 

720 g de vie construits par Pelote et Buffon!!!!

 

Maman est petite, tout comme ses ascendants dans les deux branches, mais tout de même...

 

J'ai hâte que Lutine ait 48h de plus pour la vivacité, l'agilité et la solidité qu'ont les agneaux dès lors. La crainte qu'il lui arrive quelque chose forcément. Ceci étant, je ne la mets pas sous cloche et la laisse vivre sa vie, tout en étant attentif. Evidemment des choses bizarres passent par la tête: "Et si un chat n'y voyait qu'un gros mulot", "Et si un adulte marchait dessus"....

J'ai soudain envie de vieillir.

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 22:01

 

 

 

avril 11 190

 

 Farfadet (dit Titi), élevé au biberon, a passé les deux semaines et se trouve en âge de consommer réellement quelques végétaux qu'il sera à même de digérer à présent. Je ne l'ai pas encore surpris à ruminer mais je m'imagine déjà sourire quand je vais le prendre sur le fait. C'est toujours troublant de découvrir une nouvelle étape franchie par l'agneau. Sur cette vue, il s'essaie à manger de la feuille morte.

Après trois quatre jours passés à l'avoir dorloté, progressivement j'ai envoyé Titi en stage dans le troupeau, pour ensuite l'y laisser totalement afin qu'il ne soit pas coupé des siens, puisse  se construise aussi en mouton et profite pleinement des jeux avec les copains . C'est le berger qui se déplace dans les parcs pour lui proposer le biberon à ses heures habituelles, mais si cela tarde, il n'est pas rare de le voir déambuler dans la cuisine en s'égosillant pour me rappeler à l'ordre, après être passé entre les mailles du grillage. Quand il a besoin de réconfort (on reste petit à deux semaines), il gratte de la patte le bas du pantalon pour être pris dans les bras, contact apaisant pour lui qui ne peut se blottir contre une mère. Sacré Titi! Premier grain de sable

 

avril 11 191

 

Quant à Boudu, jamais séparé de sa mère, il a su solliciter ses mamelles qui peu à peu se sont mises à produire le lait nécessaire puisqu'il ne vient plus au biberon que de temps à autre, passant parfois plusieurs jours à m'ignorer. C'est très bien ainsi! Hic du jour 

 

   

Partager cet article
Repost0