Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 22:01
Voici mi-mai et cela nous démange de tailler dans toute cette laine pour retrouver enfin un animal avec ses formes et sa véritable silhouette.
Pourtant, il n'est pas forcément bienvenu de s'y mettre dès à présent pour plusieurs raisons.
D'abord parce que les caprices de la météo risquent, selon sa région, de faire vivre à l'animal un choc et une épreuve en se retrouvant nu sous un ciel non clément, avec parfois des conséquences sur sa santé malgré sa rusticité. Le temps de ces dernières semaines en est un bon exemple.
 Ensuite, il y a de fortes chances pour que l'on s'engage dans des difficultés pratiques supplémentaires du fait d'une laine pas encore "mûre" ( c'est à dire qui n'arrive pas aux prémices de la mue naturelle de la toison.). Fin juin, début juillet est une meilleure période. D'ailleurs courant juin, on va remarquer que la toison tend à se détacher en particulier en commençant par le cou, zone plus soumise aux frottements dans les grillages et autres. C'est le début de la mue.
Enfin, plus les agneaux seront grands moins il y aura de stress à entendre les bêlements de désespoir des jeunes comme des mères venant d'être séparés. Et la brebis sera plus calme, moins sollicitée par les appels; ce qui limite une contention qui pourrait s'avérer devoir être trop physique.

Pourtant dès début avril et tout le printemps, on observe dans les parcs des animaux fraîchement tondus. Plusieurs explications sont possibles. L'éleveur qui remet ses animaux en pâture n'aura pas à les récupérer spécialement pour la tonte. S'il envisage des soins insecticides mieux vaut un animal tondu. Parfois simple habitude aussi de certains. Mais également, si l'on emploie un professionnel de la tonte, il lui faut étaler dans le temps ses interventions pour pouvoir satisfaire l'ensemble de sa clientèle et organiser son planning.

Si donc, on pratique soi-même et que l'on n'a aucune contrainte particulière mieux vaut attendre l'approche de l'été. Les moutons abordent ainsi les mois les plus chauds en "petite tenue.", la laine repoussant assez vite par la suite.

Toutefois, il n'est déplacé de tondre dès début juin (mais le travail sera moins facile) si par exemple on doit faire effectuer un transport à des animaux ou encore si leur pâture ne dispose que de peu d'ombre au moment des grosses chaleurs qui annoncent l'arrivée de l'été. 
 
Mi-mai et déjà des prémices de mue chez Cannelle des Lutins du M.  La toison se dégage de la tête et du cou. Tous les animaux ne sont pas égaux à ce niveau; certains plus précoces, d'autres plus tardifs. 

Bientôt nous retrouverons nos moutons qui avaient disparu sous 12 mois de pousse de laine. Loaren des Lutins du M.
Partager cet article
Repost0
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 22:02
Un antenais (bélier dans sa deuxième année)
Partager cet article
Repost0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 22:01
Ce serait pas loin d'être le cas si le mouton avait véritablement  un estomac. Les ovins ont plutôt les genoux dans la panse. Notre animal marche en fait sur ses doigts (deux) et les onglons correspondent à nos ongles.

Sur cette photo, cette brebis noire nous présente ses pieds dont les talons (haut perchés) frôlent les premières mèches de laine décolorée que l'on aperçoit.

Le talon en arrière, et donc le genou vers le haut du testicule, c'est à dire au niveau du ventre, les pieds du mouton (bordés de roux sur la photo) sont à la verticale.(Grichka des Lutins du M. à un an)
Partager cet article
Repost0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 22:02
Première semaine de mai, une nouvelle série d'agneaux se manifeste.

Prunelle des Lutins du M., née de Sonnaille. (3 jours)


Fromveur des Lutins du M., né de Ponette. (6 jours)


Heidi des Lutins du M., née de Cornelia. (6 jours)
Partager cet article
Repost0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 17:56

Vous êtes parfois jusqu'à 60 visiteurs dans une journée à parcourir le blog des Lutins. Cette fréquentation en hausse constante est la meilleure récompense à mes efforts aussi quotidiens que possible pour alimenter ces pages, en essayant une certaine diversité pour satisfaire le plus grand nombre. Certaines rubriques sont un peu délaissées, agnelage oblige...mais il reste toujours à dire pour plus tard.

Un merci particulier pour les 40 à 50 d'entre vous qui semblent être des fidèles.

Bonnes et nombreuses visites encore et n'hésitez pas les commentaires même si une réponse ne s'impose pas.

Partager cet article
Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 22:01
"Mieux vaut prévenir que guérir."
"Il ne restera que les yeux pour pleurer."
Nombreuses sont les formules qui expriment le trop tard. Pour avoir été pris plusieurs fois (ou plutôt mes moutons), je m'arrange à éviter les myiases toujours possibles avec le retour des beaux jours. Ce problème de mouches qui pondent sur la laine et ses salissures en particulier, avec très vite des asticots qui dévorent l'animal vivant , est très sournois. Le désagrément et la mort qui peut suivre par infection, peuvent être évités et limités par un souci de propreté de son cheptel, sans forcément se lancer dans les insecticides préventifs. Pour cela, dès le retour de températures clémentes, la tonte étant encore loin, je taille la laine autour des parties génitales, l'anus et les mamelles, ainsi que la queue pour éliminer les souillures de plusieurs mois et en particulier celles suite à la mise bas (sans oublier le pourtour du sexe pour le mâle). Ces parties retrouvent une aération normale que la pousse de la toison leur avait fait perdre et les animaux ne salissent plus la laine en faisant leurs besoins (urine en particulier).Cette précaution limite bien des problèmes
  
Même si cette femelle n'a pas encore agnelé, je lui ai prodigué ces soins. Une brebis peut par exemple refuser son jeune qui l'agace simplement parce qu'elle est déjà fortement agacée par tout un amas d'asticots qui la dévorent vivante... 
Partager cet article
Repost0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 22:02
Dans la dernière semaine d'avril, diverses naissances se succèdent.

Cardine des Lutins du M., née de Kapouille. (10 jours)

Lyo des Lutins du M., née de Cannelle. (10 jours)

Tintin des Lutins du M., né de Noisette. (11 jours)
Partager cet article
Repost0
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 22:01
Toujours dans la série du suivi de la croissance d'un jeune bélier, ces quelques clichés d'Elaphe qui vient de fêter, fin avril, son premier anniversaire.Comme pour tout Ouessant la croissance globale de cet individu va se poursuivre encore deux ans, époque à laquelle sa physionomie véritable sera atteinte.

Il me faut mesurer sa taille au garrot à cet âge charnière de un an, en sachant que la croissance va être moindre à l'avenir comparativement à cette première année. Le cornage quant à lui va encore grandir de façon conséquente dans les trois ans qui viennent.
Partager cet article
Repost0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 22:01
Simplement se reposer,...

..et dormir sont deux activités qui occupent une grande part de la journée de l'agneau. Et plus il est jeune plus ce repos est important.

En particulier après la naissance et les premières tétées pour se remettre de ces épreuves.


Tête sur l'épaule...

... ou façon "député à l'hémicycle" (chez une future grise)...

Quand le sommeil vous envahit, on ne gère plus sa fierté.
Partager cet article
Repost0
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 22:01
Puissant.
Partager cet article
Repost0