Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 17:47

C'est reparti. Le premier lot de reproductrices est constitué. Parées, vermifugées et toilettées, les heureuses peuvent se laisser séduire par un bélier noir si elles le souhaitent.

Semis nouveaux

Jusque fin décembre, fin des festivités, si le temps n'est pas trop froid, ce lot devrait trouver assez d'herbe sur cette parcelle et le berger ne sera peut-être pas trop sollicité pour les corvées d'affouragement.

Semis nouveaux

En cas d'averse cette nuit, on saura où se réfugier.....

Voilà une nouvelle vie pour ce lot. Demain d'autres lots seront constitués.

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 18:01
Made in Lutinland

On ne peut être au four et au moulin, comprendre sur son blog et au pré ...

Dans une dizaine de jours, chaque parc devra être opérationnel pour recevoir les différents lots de reproducteurs de l'automne.

Soucieux des conditions de vie de mes moutons, je conçois qu'ils doivent pouvoir se mettre à l'abri en tout enclos.

Il me restait à établir des abris permanents sur certains prés.

Made in Lutinland

C'est chose faite. Sur les douze pâtures, dix disposent à présent de leur abri permanent. Le modèle Lutinland ,qui a fait ses preuves, pousse ici et là sur le domaine, comme les champignons.

Il s'agit d'abris et non de bergeries. Mouton de plein air, le Ouessant ne s'y réfugie que pour se protéger des intempéries (pluie, grêle, neige) ou se coucher au sec, et encore, s'il l'a décidé.

Selon le ciel des jours à venir, les abris pourraient bien se trouver inaugurés assez vite.

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 18:40

Le ciel ne sait pas s'il veut tomber ou se montrer clément avant la nuit.

Les filles sont donc également indécises.

Certaines semblent envisager le repos sur la paille au coin bergerie.

Certaines semblent envisager le repos sur la paille au coin bergerie.

D'autres sont plus optimistes et sont installées en extérieur.

D'autres sont plus optimistes et sont installées en extérieur.

La réalité de la nuit bouleversera sans doute les décisions des unes comme des autres et au matin je découvrirai ce petit monde ailleurs que là où je l'avais quitté.

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 10:16
Bê où t'êêê...?

Bê où t'êêê...?

Ah! T'es là ma fille! Hmm....

Ah! T'es là ma fille! Hmm....

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 22:20

"J'ai toujours préféré aux voisins mes voisines ..."

Les voisines

Celles des Lutins étant également les miennes, je confirme: "J'ai toujours préféré aux voisins mes voisines ..."

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 11:38
Dodues

Revenues depuis quatre semaines sur les parcs d'hiver, les filles font du lard.

Dodues

Non seulement le regain d'automne est abondant grâce aux pluies des semaines passées.....

Dodues

.... mais les ventrées de pommes, poires, mirabelles, glands constituent un régime bien nourrissant.

Voilà des brebis en parfait état pour l'arrivée de l'hiver, car c'est bien avant que les réserves corporelles doivent se constituer.

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 11:51

Avoir des Ouessant demande un minimum de temps à leur consacrer et il importe de ne pas faillir aux visites quotidiennes et divers soins que leur détention impose.

Avoir un chien (des chiens) demande par contre un maximum de temps. Animal imprégné par l'Homme depuis la nuit des temps et se trouvant dans une sorte de coévolution sociale avec l'humain, le chien a besoin d'un maître très présent pour son équilibre affectif et il est important que ce dernier lui propose nombre d'activités pour nourrir ses besoins physiques et mentaux.

Aussi chaque matin, la journée commence en se souciant de la meute.

Instants de meute

Pas toujours réveillée avant moi, quand elle l'est, elle m'attend, attentive à lire chacun de mes gestes, espérant celui qui correspondra au signal plus précis du départ pour la première promenade au petit matin.

Instants de meute

Encore faudrait-il pour démarrer cette journée que je réunisse mes deux savates pour aller enfiler les bottes.

Le grand gamin de Junior, avec ses neuf mois, me joue encore ce tour régulièrement.

Instants de meute

Junior est un Border collie de type "Nap". Visuellement, c'est bien le morphe que je préfère en cette race parmi les nombreux profils morphologiques qu'on y trouve. Le type "Nap", du nom d'un des premiers ancêtres du Border, me séduit de par une construction qui a gardé, malgré la domestication, une allure de canidé sauvage.

Instants de meute

Gypse, la belle brune, est du même type d'ailleurs malgré une oreille qui casse de temps à autre.

Guss avec ses oreilles cassées n'en est pas moins un bon "pépère" Border.

Instants de meute

Tout comme la vieille Tess.

Instants de meute

La balade du matin, c'est un moment pour tisser dans la meute des rapports différents et pour le berger s'y inscrire. Sans parler du simple bonheur de courir.

Instants de meute

Après s'être vidé la vessie et les intestins, on se sent léger. Commencent alors poursuites et jeux auxquels Guss s'adonne également à sa façon, maladroitement, bien qu'il n'y voit pratiquement rien.

Instants de meute
Instants de meute

Le "je t'attrape" finit en un corps à corps, véritable cœur à cœur entre ces deux là.

La balade du matin évacue l'énergie accumulée après une nuit de repos. Le berger y renforce son rôle de dominant, au niveau du groupe comme de l'individu. On y travaille les attentes habituelles pour un chien éduqué au mieux, exercices plus difficiles au sein d'une meute que vis à vis d'un chien seul avec son maître.

C'est l'occasion d'apprendre au jeune Junior de ne pas pister les chevreuils. Chose travaillée également lors des cours particuliers.

Tous ces moments du plaisir de la balade doivent être aussi ceux du berger, sans nuire à la faune.

Comme toute chose a une fin, au bout d'une heure, le groupe, "vidé", rentre à la maison.

Dans la journée, viendra le cours de perfectionnement (et de pur plaisir) au travail sur troupeau pour Gypse la brunette ou plus simplement l' utilisation pratique de cette chienne pour divers mouvements des Lutins Ouessant. Il y aura aussi les séances des premiers contacts de Junior avec les moutons. Et puis, comme Guss le mal voyant et Tess la petite vieille sourde ne doivent pas être en reste, viendra au moins une autre balade pour la meute avant la nuit.

Voilà une vie de Border bien remplie, sans compter les voyages en voiture et autres sorties en ville pour en faire des chiens épanouis et à multiples facettes .

Avoir un chien nécessite, oblige d'être présent et disponible pour lui, un Border collie plus encore. Si on ne le peut pas, mieux vaut ne pas en avoir, pour le chien d'abord, pour celui qui faillit être maître ensuite....

Instants de meute

Ecrasé par une voiture?

Non! Fort heureusement!

C'est la façon pour Guss qui n'y voit pas, de montrer parfois son opposition au retour à la fin de balade. Malgré son handicap, en bon chien qui se respecte, il adore les sorties. Comme il ne peut lire le langage des gestes et que celui des mots n'est pas toujours agréable pour lui, il faut alors le rejoindre pour utiliser le langage du contact ... une caresse pour le faire suivre alors les talons et regagner sa maison au nez et aux sensations tactiles des coussinets.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 11:22
C'est là l'attitude des jeunes béliers de l'année qui saisissent toute occasion pour s'écarter du groupe des mâles adultes et vivre des moments entre ados. Ainsi les classes d'âge se dessinent nettement dans l'enclos des béliers regroupés jusqu'au printemps prochain.

C'est là l'attitude des jeunes béliers de l'année qui saisissent toute occasion pour s'écarter du groupe des mâles adultes et vivre des moments entre ados. Ainsi les classes d'âge se dessinent nettement dans l'enclos des béliers regroupés jusqu'au printemps prochain.

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 17:49

Environ six mois à présent pour les jeunes de l'année.

Parmi ces ados, chez les mâles, certains caressent davantage l'œil du berger que d'autres.

C'est le cas du jeune Oixant noir, sans doute le plus beau sujet jamais né chez les Lutins, en ce morphe décoloré.

C'est le cas du jeune Oixant noir, sans doute le plus beau sujet jamais né chez les Lutins, en ce morphe décoloré.

En version brune, le jeune Agnello De , bien que moins réussi que le précédent, est également une belle satisfaction pour l'avenir du troupeau

En version brune, le jeune Agnello De , bien que moins réussi que le précédent, est également une belle satisfaction pour l'avenir du troupeau

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 11:35
La cour des garçons.

Les garçons sont donc séparés des filles depuis début septembre et pour sept mois.

Dans trois semaines quelques uns auront le privilège de passer l'automne avec les brebis spécialement choisies pour chacun.

La cour des garçons.

Seul Hobbit, dans son allure de petit Grand Capricorne, demeure encore avec les filles pour l'instant à cause de sa très petite taille.

La cour des garçons étant aussi celle des grands, je préfère le chouchouter encore un peu et lui éviter les bousculades au sein du groupe des mâles.

Partager cet article
Repost0