Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 17:22

Nouvel élément dans la meute avec la jeune Iza.

Naufragée de la vie, rejetée par son propriétaire qui se désolait qu'elle ne manifeste pas d'intérêt évident face aux moutons à moins de cinq mois, je ne pouvais pas la laisser partir vers un avenir incertain, alors qu'elle sera assurément au paradis chez les Lutins.

Environ cinq mois.

Environ cinq mois.

Border collie tricolore en base noire.

Border collie tricolore en base noire.

Une meute de cinq Border à gérer, c'est du boulot, mais le sacrifice pour cette petite dernière est estompé par le plaisir de lui faire plaisir

Une meute de cinq Border à gérer, c'est du boulot, mais le sacrifice pour cette petite dernière est estompé par le plaisir de lui faire plaisir

La belle Iza ou l'Iza belle comme on voudra.

La belle Iza ou l'Iza belle comme on voudra.

Tout le malheur du Border collie est que considéré "chien outil" chez les professionnels de l'élevage, il se doit alors de satisfaire .... Sinon....

Chez les particuliers, il lui faut tomber chez des maîtres qui soient à la hauteur et puissent lui procurer présence, activités physiques et mentales.

Pour un Border collie, nous, les humains, sommes des handicapés physiques et des attardés mentaux tant l'animal est performant d'un point de vue physique comme mental. Face à cette race, avec cette race, il faut bien être conscient dès le départ qu'il faudra être particulièrement disponible, cohérant et performant soi-même dans ses propres attitudes, au risque de rendre un chien malheureux qui peut devenir alors un enfer par les troubles qu'il développera.

Quand je vois le nombre d'Iza et autres Border qui finissent chaque jour dans la multitude d'annonces des sites bien connus du net et ailleurs, je suis consterné. Quand les propriétaires de chiens arrêteront-ils de faire reproduire leurs animaux? Quand grandiront-ils et prendront-ils conscience qu'il y a plus de naissances que d'adoptants (acheteurs) sérieux et capables d'assumer un chien une quinzaine d'années et que ce n'est qu'alimenter la misère canine de faire naître alors que d'ailleurs les refuges sont saturés de miséreux... L'humanité n'est vraiment pas digne de cet animal domestique qu'elle a créé!!

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 22:18
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Il voit des Ouessant partout
Made in Lutins!

Made in Lutins!

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 22:12

Grande variabilité d'onglons chez les Ouessant blancs.

Et ce sans que le fait que le mouton soit blanc homozygote ou hétérozygote, ou encore de type riche ou pauvre en phaeomélanine (pigment "roux") sur le corps ou les extrémités, soit déterminant de façon évidente dans l'expression des barres du sabot.

Quelques exemples de cette diversité en photos...

Code barre
Code barre
Code barre
Code barre
Code barre
Code barre
Code barre
Code barre
Code barre

A noter que sur un même pied les deux onglons peuvent être d'aspect différents et que de là les quatre pieds (8 onglons) peuvent offrir une belle variété, allant du noir (sombre) total au blanc (clair) total, avec panachures de contrastes variés, ... et bien des combinaisons.

On pourrait supposer que chaque animal possède son propre code barre au niveau des sabots (ce qui permettrait de l'identifier également par ce moyen). Malheureusement, la technique n'est pas fiable (ou du moins seulement sur une période donnée) puisque l'aspect de coloration du sabot et son dessin évoluent durant la croissance du jeune, puis au cours de sa vie.

C'est pas le pied!

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 11:19

Comme dessiné à l'encre de Chine d'un geste souple, précis et aérien, un trait sombre peut orner une ou les deux cornes des béliers blancs.

Ce dessin suit d'ailleurs les stries de croissance de la corne.

Il ne faut pas voir en cela un défaut chez l'animal mais bien plus une richesse en la diversité chez les Ouessant blancs dans ce que les phénomènes héréditaires et naturels expriment.

Une strie seulement et uniquement sur la corne gauche de Georgeon.

Une strie seulement et uniquement sur la corne gauche de Georgeon.

Une à droite et même deux à gauche pour Hubot. Du plus bel effet!

Une à droite et même deux à gauche pour Hubot. Du plus bel effet!

On peut rapprocher ce phénomène de la strie à celles que l'on trouve en bandes souvent plus larges dans la corne des sabots chez les brebis comme chez les béliers pour les Ouessant blancs.

Que de richesses dans un Ouessant si on est attentif et animé du souci de la conservation des gènes et leur expression, et non de celui de la réduction dans un principe de créer des animaux toujours plus blancs que blanc....

Que de richesses dans un Ouessant si on est attentif et animé du souci de la conservation des gènes et leur expression, et non de celui de la réduction dans un principe de créer des animaux toujours plus blancs que blanc....

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 12:10
Les béliers qui ne se reproduiront pas cette saison (moins un qui vaque seul dans un coin du parc en marginal). Pour certains ce n'est pas leur tour, pour d'autres il leur faut encore grandir un an ou deux. Patience ce sera pour une autre fois...

Les béliers qui ne se reproduiront pas cette saison (moins un qui vaque seul dans un coin du parc en marginal). Pour certains ce n'est pas leur tour, pour d'autres il leur faut encore grandir un an ou deux. Patience ce sera pour une autre fois...

Les brebis qui ne reproduiront pas ou plus du tout car trop vieilles. Un repos bien mérité pour certaines.

Les brebis qui ne reproduiront pas ou plus du tout car trop vieilles. Un repos bien mérité pour certaines.

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 13:57

La météo avait retardé de quelques jours l'installation des autres groupes de reproduction de l'automne 2013.

C'est chose faite à présent.

Autres groupes

Un petit groupe orienté vers la conservation du patrimoine génétique d'un bélier vieillissant issu de deux souches pionnières de chez les Lutins qui me tiennent à cœur, tout en tenant compte des origines et particularités des brebis.

Autres groupes

Cet autre petit groupe est construit autour de l'objectif de tenter de connaître le génotype du bélier utilisé en fonction des agneaux obtenus avec ce type de brebis.

Autres groupes

Quatrième et dernier lot de reproduction, de même importance en nombre que les deux précédents. Celui-ci est construit autour de la qualité d'un bélier et de l'association de brebis en souches encore peu reproduites chez les Lutins.

Pendant un an la programmation de cette nouvelle saison d'accouplements a été faite et défaite des dizaines de fois dans l'esprit comme sur le papier, pour arriver enfin à ce qui semblait être le plus judicieux au berger en fonction de son cheptel, ses objectifs ... et ses espoirs.

Maintenant, on ne touche plus à rien. On laisse les gènes se mélanger, s'associer, dominer ou se cacher... On laisse ensuite mûrir jusqu'au printemps.... On attend patiemment de voir ce que les calculs et la nature auront donné à la sortie du "four"... et on rêve.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 17:47

C'est reparti. Le premier lot de reproductrices est constitué. Parées, vermifugées et toilettées, les heureuses peuvent se laisser séduire par un bélier noir si elles le souhaitent.

Semis nouveaux

Jusque fin décembre, fin des festivités, si le temps n'est pas trop froid, ce lot devrait trouver assez d'herbe sur cette parcelle et le berger ne sera peut-être pas trop sollicité pour les corvées d'affouragement.

Semis nouveaux

En cas d'averse cette nuit, on saura où se réfugier.....

Voilà une nouvelle vie pour ce lot. Demain d'autres lots seront constitués.

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 18:01
Made in Lutinland

On ne peut être au four et au moulin, comprendre sur son blog et au pré ...

Dans une dizaine de jours, chaque parc devra être opérationnel pour recevoir les différents lots de reproducteurs de l'automne.

Soucieux des conditions de vie de mes moutons, je conçois qu'ils doivent pouvoir se mettre à l'abri en tout enclos.

Il me restait à établir des abris permanents sur certains prés.

Made in Lutinland

C'est chose faite. Sur les douze pâtures, dix disposent à présent de leur abri permanent. Le modèle Lutinland ,qui a fait ses preuves, pousse ici et là sur le domaine, comme les champignons.

Il s'agit d'abris et non de bergeries. Mouton de plein air, le Ouessant ne s'y réfugie que pour se protéger des intempéries (pluie, grêle, neige) ou se coucher au sec, et encore, s'il l'a décidé.

Selon le ciel des jours à venir, les abris pourraient bien se trouver inaugurés assez vite.

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 18:40

Le ciel ne sait pas s'il veut tomber ou se montrer clément avant la nuit.

Les filles sont donc également indécises.

Certaines semblent envisager le repos sur la paille au coin bergerie.

Certaines semblent envisager le repos sur la paille au coin bergerie.

D'autres sont plus optimistes et sont installées en extérieur.

D'autres sont plus optimistes et sont installées en extérieur.

La réalité de la nuit bouleversera sans doute les décisions des unes comme des autres et au matin je découvrirai ce petit monde ailleurs que là où je l'avais quitté.

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 10:16
Bê où t'êêê...?

Bê où t'êêê...?

Ah! T'es là ma fille! Hmm....

Ah! T'es là ma fille! Hmm....

Partager cet article
Repost0