Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 22:20

"J'ai toujours préféré aux voisins mes voisines ..."

Les voisines

Celles des Lutins étant également les miennes, je confirme: "J'ai toujours préféré aux voisins mes voisines ..."

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 11:38
Dodues

Revenues depuis quatre semaines sur les parcs d'hiver, les filles font du lard.

Dodues

Non seulement le regain d'automne est abondant grâce aux pluies des semaines passées.....

Dodues

.... mais les ventrées de pommes, poires, mirabelles, glands constituent un régime bien nourrissant.

Voilà des brebis en parfait état pour l'arrivée de l'hiver, car c'est bien avant que les réserves corporelles doivent se constituer.

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 11:51

Avoir des Ouessant demande un minimum de temps à leur consacrer et il importe de ne pas faillir aux visites quotidiennes et divers soins que leur détention impose.

Avoir un chien (des chiens) demande par contre un maximum de temps. Animal imprégné par l'Homme depuis la nuit des temps et se trouvant dans une sorte de coévolution sociale avec l'humain, le chien a besoin d'un maître très présent pour son équilibre affectif et il est important que ce dernier lui propose nombre d'activités pour nourrir ses besoins physiques et mentaux.

Aussi chaque matin, la journée commence en se souciant de la meute.

Instants de meute

Pas toujours réveillée avant moi, quand elle l'est, elle m'attend, attentive à lire chacun de mes gestes, espérant celui qui correspondra au signal plus précis du départ pour la première promenade au petit matin.

Instants de meute

Encore faudrait-il pour démarrer cette journée que je réunisse mes deux savates pour aller enfiler les bottes.

Le grand gamin de Junior, avec ses neuf mois, me joue encore ce tour régulièrement.

Instants de meute

Junior est un Border collie de type "Nap". Visuellement, c'est bien le morphe que je préfère en cette race parmi les nombreux profils morphologiques qu'on y trouve. Le type "Nap", du nom d'un des premiers ancêtres du Border, me séduit de par une construction qui a gardé, malgré la domestication, une allure de canidé sauvage.

Instants de meute

Gypse, la belle brune, est du même type d'ailleurs malgré une oreille qui casse de temps à autre.

Guss avec ses oreilles cassées n'en est pas moins un bon "pépère" Border.

Instants de meute

Tout comme la vieille Tess.

Instants de meute

La balade du matin, c'est un moment pour tisser dans la meute des rapports différents et pour le berger s'y inscrire. Sans parler du simple bonheur de courir.

Instants de meute

Après s'être vidé la vessie et les intestins, on se sent léger. Commencent alors poursuites et jeux auxquels Guss s'adonne également à sa façon, maladroitement, bien qu'il n'y voit pratiquement rien.

Instants de meute
Instants de meute

Le "je t'attrape" finit en un corps à corps, véritable cœur à cœur entre ces deux là.

La balade du matin évacue l'énergie accumulée après une nuit de repos. Le berger y renforce son rôle de dominant, au niveau du groupe comme de l'individu. On y travaille les attentes habituelles pour un chien éduqué au mieux, exercices plus difficiles au sein d'une meute que vis à vis d'un chien seul avec son maître.

C'est l'occasion d'apprendre au jeune Junior de ne pas pister les chevreuils. Chose travaillée également lors des cours particuliers.

Tous ces moments du plaisir de la balade doivent être aussi ceux du berger, sans nuire à la faune.

Comme toute chose a une fin, au bout d'une heure, le groupe, "vidé", rentre à la maison.

Dans la journée, viendra le cours de perfectionnement (et de pur plaisir) au travail sur troupeau pour Gypse la brunette ou plus simplement l' utilisation pratique de cette chienne pour divers mouvements des Lutins Ouessant. Il y aura aussi les séances des premiers contacts de Junior avec les moutons. Et puis, comme Guss le mal voyant et Tess la petite vieille sourde ne doivent pas être en reste, viendra au moins une autre balade pour la meute avant la nuit.

Voilà une vie de Border bien remplie, sans compter les voyages en voiture et autres sorties en ville pour en faire des chiens épanouis et à multiples facettes .

Avoir un chien nécessite, oblige d'être présent et disponible pour lui, un Border collie plus encore. Si on ne le peut pas, mieux vaut ne pas en avoir, pour le chien d'abord, pour celui qui faillit être maître ensuite....

Instants de meute

Ecrasé par une voiture?

Non! Fort heureusement!

C'est la façon pour Guss qui n'y voit pas, de montrer parfois son opposition au retour à la fin de balade. Malgré son handicap, en bon chien qui se respecte, il adore les sorties. Comme il ne peut lire le langage des gestes et que celui des mots n'est pas toujours agréable pour lui, il faut alors le rejoindre pour utiliser le langage du contact ... une caresse pour le faire suivre alors les talons et regagner sa maison au nez et aux sensations tactiles des coussinets.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 11:22
C'est là l'attitude des jeunes béliers de l'année qui saisissent toute occasion pour s'écarter du groupe des mâles adultes et vivre des moments entre ados. Ainsi les classes d'âge se dessinent nettement dans l'enclos des béliers regroupés jusqu'au printemps prochain.

C'est là l'attitude des jeunes béliers de l'année qui saisissent toute occasion pour s'écarter du groupe des mâles adultes et vivre des moments entre ados. Ainsi les classes d'âge se dessinent nettement dans l'enclos des béliers regroupés jusqu'au printemps prochain.

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 17:49

Environ six mois à présent pour les jeunes de l'année.

Parmi ces ados, chez les mâles, certains caressent davantage l'œil du berger que d'autres.

C'est le cas du jeune Oixant noir, sans doute le plus beau sujet jamais né chez les Lutins, en ce morphe décoloré.

C'est le cas du jeune Oixant noir, sans doute le plus beau sujet jamais né chez les Lutins, en ce morphe décoloré.

En version brune, le jeune Agnello De , bien que moins réussi que le précédent, est également une belle satisfaction pour l'avenir du troupeau

En version brune, le jeune Agnello De , bien que moins réussi que le précédent, est également une belle satisfaction pour l'avenir du troupeau

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 11:35
La cour des garçons.

Les garçons sont donc séparés des filles depuis début septembre et pour sept mois.

Dans trois semaines quelques uns auront le privilège de passer l'automne avec les brebis spécialement choisies pour chacun.

La cour des garçons.

Seul Hobbit, dans son allure de petit Grand Capricorne, demeure encore avec les filles pour l'instant à cause de sa très petite taille.

La cour des garçons étant aussi celle des grands, je préfère le chouchouter encore un peu et lui éviter les bousculades au sein du groupe des mâles.

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 10:00

"Le pedigree (origines), c'est ce que l'animal devrait être.

La conformation (morphologie), c'est ce qu'il semble être.

La performance (capacité au travail), c'est ce qu'il est." Voilà ce que dit un éleveur de renom à propos du chien en race Border collie.

Après réflexion, en appliquant ces propos au mouton d'Ouessant, si le pedigree précise les origines, si la conformation en fait un bel animal, c'est bien la performance, dans le sens de ce qu'il produit, qui révèle sa capacité à transmettre ses qualités observées.

Réflexion

Mélanine, une brebis noire avec de belles origines (pedigree), d'une belle conformation (prix d'honneur) mais d'une performance jusque là assez décevante du point de vue des jeunes qu'elle a produits, et ce quel que soit le bélier qui a pu lui être proposé.

Comme quoi pedigree et conformation ne font pas tout. Les plus beaux parents ne font pas forcément les plus beaux Ouessant.

Mais Mélanine n'a pas dit son dernier mot. Elle a encore de la carrière devant elle et peut-être que le printemps prochain contredira mes propos sur son manque de performance constaté jusqu'alors.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 20:42

Les jours déclinent et en conséquence approche une nouvelle saison d'accouplements. Pour éviter les plus précoces toujours possibles, les Lutins se voient séparés en deux groupes depuis le début du mois. L'un dans la cour des filles, l'autre dans la cour des garçons.

Une partie des locataires de la cour des filles, juste avant l'arrivée bienvenue de quelques jours de pluie.

Une partie des locataires de la cour des filles, juste avant l'arrivée bienvenue de quelques jours de pluie.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 17:47

"Les petits pieds poussent les grands": dit-on.

Il y a deux jours arrivait Ygrec, aujourd'hui s'en va Castille la doyenne.

La roue tourne

Ma belle blanche de Castille dans ses derniers jours, à 13 ans et 7 mois. Un bel âge tout de même.

Toute une histoire particulière vécue avec cette compagne laineuse voyageuse qui m'accompagna sur plus de 40 000 km durant "notre vie commune" pastorale. Sans doute un record pour un mouton et au moins un Ouessant.

Que de souvenirs ma Castille dans la construction de ce troupeau des Lutins!

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 12:48
Enfin! Au lever, je remarquai son attitude contrariée.

Enfin! Au lever, je remarquai son attitude contrariée.

Une paire d'heures après, Phaeo est prise des premières véritables contractions. D'ailleurs des glaires sont notées

Une paire d'heures après, Phaeo est prise des premières véritables contractions. D'ailleurs des glaires sont notées

C'est fait!

Pensées troublantes en cet instant d'un méandre du fleuve de la vie, alors que le premier vol de corbeaux freux migrateurs passe et que la campagne résonne des détonations qui ravissent les êtres.

Phaeo se trouve devoir donner naissance à quelques décimètres de ma louve Perle qui dort tranquillement sous terre depuis mai dernier....

Les choses deviennent sérieuses. La poche des "eaux" apparaît rapidement.

Les choses deviennent sérieuses. La poche des "eaux" apparaît rapidement.

Les sabots sont déjà visibles. Aux pieds je note que le jeune est noir. Mais surtout, je remarque la position anormale des sabots...

Les sabots sont déjà visibles. Aux pieds je note que le jeune est noir. Mais surtout, je remarque la position anormale des sabots...

C'est un siège! L'agneau semble se présenter par les pattes postérieures, à moins que, plus problématique encore, ce petit soir bien tête en avant mais sur le dos...

C'est un siège! L'agneau semble se présenter par les pattes postérieures, à moins que, plus problématique encore, ce petit soir bien tête en avant mais sur le dos...

La poche vient de percer et ce sont bien des sabots renversés qui se présentent. Je décide d'analyser la situation et vais chercher des gants.

La poche vient de percer et ce sont bien des sabots renversés qui se présentent. Je décide d'analyser la situation et vais chercher des gants.

C'est fait!

La brebis se couche, occupée dans de nouvelles contractions; c'est le moment de la capturer.

Je vérifie d'abord que ce sont bien des postérieurs. Je tente de déceler une tête pour m'assurer de ne pas être dans l'erreur. Difficile, jusqu'à ce que finalement je trouve les talons. En tirant un peu lors d'une contraction, l'agneau vient facilement. Pas de complication de position dans cette naissance pas classique pour autant!

Je décide de l'accoucher totalement.

C'est vite fait. J'en profite pour vérifier le sexe.... un bélier.

C'est vite fait. J'en profite pour vérifier le sexe.... un bélier.

Fatiguée, Phaeo s'occupe de son jeune en restant couchée.

Fatiguée, Phaeo s'occupe de son jeune en restant couchée.

Finalement elle se lève et osculte son jeune de la langue pour un grand nettoyage.

Finalement elle se lève et osculte son jeune de la langue pour un grand nettoyage.

L'agneau a grand besoin de cette attention qui l'aidera à sécher correctement.

L'agneau a grand besoin de cette attention qui l'aidera à sécher correctement.

Nettoyer c'est aussi consommer la membrane demeurée sur le petit.

Nettoyer c'est aussi consommer la membrane demeurée sur le petit.

Les choses s'enchaînent et au bout de quelques minutes ce jeune bélier réussit à se mettre sur ses pattes dès la première tentative. Bravo!

Les choses s'enchaînent et au bout de quelques minutes ce jeune bélier réussit à se mettre sur ses pattes dès la première tentative. Bravo!

Puis les premières tétées bien réelles assurent ses futures heures d'existence et même grande partie de sa vie, la prise du colostrum, premier lait, étant de la plus haute importance pour construire un agneau puis un mouton solides.

Puis les premières tétées bien réelles assurent ses futures heures d'existence et même grande partie de sa vie, la prise du colostrum, premier lait, étant de la plus haute importance pour construire un agneau puis un mouton solides.

C'est fait!

Après son avortement de février dernier, la belle Phaeo s'est donc trouvée fécondable vers mi-avril. Cette naissance non calculée, de père inconnu, mais bien Lutin, est bien tardive mais rien ne saurait contrarier la croissance d'automne du jeune Ygrec.

Partager cet article
Repost0