Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

5 avril 2018 4 05 /04 /avril /2018 21:09

Aujourd'hui, c'est une série au masculin qui vit le jour.

Pim, Pam, Poum

D'abord il y eut Pim né de Anicroche durant la nuit.

Pim, Pam, Poum

Malheureusement pour la photo, cet agneau avait choisi nid douillet en bordure de haie, de l'autre côté de la clôture, pour dormir profondément au soleil. Dormir et téter, les seules occupations du nouveau né, durant les premières vingt quatre heures.

Pim, Pam, Poum

Puis vers midi, Florilège donna Pam.

Pim, Pam, Poum

Pam, né à la meilleure heure, récupère bien réchauffé par le soleil.

Pim, Pam, Poum

Vers 15 h sans doute, Poum est arrivé à son tour, livré par Molène.

Pim, Pam, Poum

Né à l'ombre, cet agneau était encore un peu humide en soirée. Mais être agneau est tout un métier et le jeune sut se caler pour la nuit entre les racines d'un chêne centenaire, bien plaqué au tronc, sa mère venant ensuite contre lui en couverture le protéger de l'air plus frais de la nuit approchant.

Peut-être un nouveau cadeau à découvrir demain par le berger chez les Lutins...

Partager cet article
Repost0
5 avril 2018 4 05 /04 /avril /2018 21:00
Pirolle

Ce mercredi au lever, je découvris Pirolle, sèche et bien démarrée, née de Phaeo.

Pirolle

Ici à trente six heures, cette agnelle noire un peu maculée de boue sèche suite aux conditions de sa naissance, s'intéresse aux mille et une choses qui font la strate prairiale.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 16:30

Absent en journée, je découvris, samedi dernier en fin d'après-midi, que Fauve était en contractions. Mais à son attitude je devinai qu'il y avait souci.

Impossible d'attraper pour autant cette brebis encore vive.

 

 

Avec les heures, il devint évident que c' était une naissance à problèmes.

Si la femelle avait bien perdu les "eaux", il s'avérait que rien ne progressait... L'agneau devait être  coincé... Et malgré tout, toujours pas un quelconque signe de grosse fatigue permettant la capture de l'animal.

A minuit encore, la brebis, bien qu'en grande souffrance, n' était pas capturable.

Je dus me résoudre à considérer que je la retrouverai morte au lever.

Un pépin

Mais non, en fin de nuit, je retrouvai Fauve bien vivante. Moribonde, elle se laissa approcher et lors de nouvelles contractions, il me fut possible de la saisir.

L'analyse de la situation montra effectivement que ni sabots ni museau ne se présentaient.

Direction vétérinaire. Cette dernière, de par la morphologie de sa main, réussit à fouiller la mère, remettre en place le jeune et le sortir.

Forcément, la petite (c'était une agnelle) était morte, écrasée, étouffée par plus de quinze heures de tentative d'expulsion.

Mais la brebis était vivante.

De là, elle passa deux jours à ne pouvoir qu'à peine se lever et se déplacer tant toute tentative était douloureuse pour elle.

Néanmoins elle savait trouver meilleure position, meilleur endroit pour brouter couchée comme sur cette photo.

Un pépin

Je ne l'ai pas isolée des autres, ni enfermée. Il était important qu'elle puisse se reposer ou tenter de s'activer à sa guise, en s'alimentant correctement et en pouvant vivre la proximité rassurante du troupeau.

Aujourd'hui elle gambade et vit à un rythme tout à fait normal.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2018 2 03 /04 /avril /2018 18:35
Placo

Au matin de ce dimanche 1er  avril, ce fut au tour de Ronnie de donner vie à un petit Placo.

Placo

Bien que né dans une présentation correcte, cet agneau était ko à la naissance, incapable dans les minutes qui suivirent de se mettre sur ses pattes, n'en manifestant d'ailleurs aucune intention.

Incapable de téter rapidement comme il le faut, j'ai donc placé ce jeune sous la lampe, accompagné de sa mère, afin qu'il sèche, se réchauffe et reprenne ses esprits. 

Sans m'en inquiéter plus, je constatais dans les heures suivantes que tout était rentré dans l'ordre.

Par précaution, le duo fut gardé enfermé, jusqu'au lendemain matin où je lui redonnai la liberté. 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 11:55
Sobriquet

Sobriquet est né de Annielle, hier 29 mars dans l'après-midi.

Sobriquet

Cet agneau est le plus chanceux de tous en étant né sous les meilleures conditions météo depuis le début de l'agnelage...qui plus est aux meilleures heures.

Bien sec, bien allaité, bien démarré, il était apte à vivre en vrai Ouessantin sa première nuit au clair de lune avec sa mère et le troupeau, puisqu'il était annoncé cinq degrés de minima.... (il fit quatre chez moi).

Malgré une météo toujours tourmentée et un printemps en retard à présent, le berger est enfin plus rassuré depuis quelques jours, après la vague de froid exceptionnelle et tardive de la semaine dernière.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 11:39
Chouchen

Chouchen est né de Cochlée ce 29 mars.

C'est exactement le type de naissance inattendue dans l'immédiat si je me réfère à la physionomie observée chez la mère la veille encore.

Chouchen

Pas question de déranger ce jeune venu se placer aux premiers rayons au pied d'un poirier, afin de sécher, se réchauffer et aussi se reposer.

Découvert à l'aube par deux degrés seulement, il m'était évident que la météo annoncée dans les heures suivantes, et comme elle se présentait, lui permettrait d'entrer dans la vie sans soucis, d'autant que j'étais présent pour m'inquiéter de toute évolution incertaine.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 11:32
Océanite

Océanite est née de Mirlaine, hier 29 mars.

Océanite

Noire du bout des onglons au bout du museau.

Cette agnelle, après une naissance nocturne en prairie par seulement deux degrés, a su choisir un bon lit douillet à l'abri du vent pour finir de sécher aux premiers rayons du soleil.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 11:10
Suie

Suie est née le 28 mars de Eole. Un accouplement de cette brebis avait été observé le 26 octobre dernier.

Suie

Entièrement noire, sans même quelques poils blancs frontaux, comme beaucoup de jeunes Lutins cette année pour l'instant, Suie ne put être photographiée que durant son sommeil.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 08:51
Incognito

Incognito est né de Pollen ce 26 mars. Un accouplement de cette brebis fut observé le 30 octobre dernier.

Incognito

Cela surprend toujours le novice qu'une brebis blanche puisse donner un agneau noir.

Il faut comprendre que pour que cela soit possible, il est nécessaire d'abord que la mère soit blanche hétérozygote pour ce gène de coloration. C'est à dire qu'elle soit blanche uniquement de par le patrimoine d'un seul de ses propres parents.

Dans le cas où la brebis serait blanche de par l'héritage génétique pour cette coloration de chacun de ses propres parents, elle serait dite alors homozygote pour ce "blanc" et ne pourrait donner à vie que des jeunes exprimant la coloration blanche.

Ensuite pour qu'une brebis blanche hétérozygote puisse donner un jeune noir, il importe que le mâle partenaire ne soit pas blanc homozygote lui-même, mais noir ou encore blanc hétérozygote.

Voilà pour faire au plus simple, mais la richesse en diversité de colorations du Ouessant de type ancien peut compliquer un peu plus les choses.

On en restera au cadre des deux colorations blanche et noire ...

Partager cet article
Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 08:35
Ocelle

Ocelle est née ce 26 mars de Calliope. Un accouplement de cette brebis avait été observé le 30 octobre dernier.

Ocelle

Ocelle est une agnelle noire exprimant comme maman le gène Agouti grey.

L'occasion de rappeler que contrairement à ce que l'on peut lire ou entendre parfois (et qui se colportant se transforme en sorte d'idée reçue), ce gène ne provient pas de la race Romanov, même si ponctuellement cette influence demeure toujours possible.

Non, cet allèle (Agouti gris), comme l'autre type Agouti le plus répandu, l'Agouti blanc bronzé, dit simplement "blanc", résulte de diverses (pour ne pas dire multiples) autres influences ovines ayant émaillé l'histoire tout autant insulaire que continentale de la population ovine dite Ouessant.

Partager cet article
Repost0