Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

21 avril 2019 7 21 /04 /avril /2019 13:26
Entourloupe à un an (mais aujourd'hui trois ans).

Entourloupe à un an (mais aujourd'hui trois ans).

Hier, Entourloupe donnait naissance à une minuscule agnelle de 490 g (!!!). Jamais jeune à terme aussi léger n'avait vu le jour chez les Lutins. Une Miette de Lutins! Une Miette de Ouessantin!

Miette après séchage, se réchauffe sur bouillotte.

Miette après séchage, se réchauffe sur bouillotte.

Miette est de coloration Agouti blanc bronzé (comme maman), énormément tachetée, "comme une hyène".

Cette minuscule agnelle est toujours vivante en cet instant, à bientôt vingt-quatre heures, grâce au hasard de ma présence.

En effet, cette saison, c'est seulement la première naissance à laquelle j'ai eu chance d'assister.

Je prenais donc plaisir à observer ces moments magiques quand au bout d'une heure je compris que les choses n'allaient pas se passer aussi facilement que souhaité.

Je finis par voir apparaître un antérieur et un seul, ce qui n'est pas forcément un problème, voyant ensuite le museau pointer dans le prolongement.

Devant une situation bien trop statique, comme c'était une première naissance pour Entourloupe, je décidai de l'aider, équipé de gants et de gel pour l'opération.

Je m'aperçus que la brebis était très peu dilatée et qu'il y avait peu de chance que la suite s'enchaîne rapidement naturellement. Je finis par réussir à sortir la tête et c'est alors que dans le même temps, d'un coup d'un seul, tout l'agneau tombait au sol … Et pour cause, un minuscule "chat écorché" et trempé venait de naître.

J'eus du mal à comprendre comment si petit pouvait poser tant de soucis à la mère, mais se confirmait de fait ma première impression de brebis très peu dilatée imposant un passage trop étroit.

Je laissai la mère lécher sa petite car il n'y a rien de mieux pour le plus gros du séchage. Au stade deux, je compris que l'agnelle était trop faible pour entrer dans la vie normalement. Impossibilité de se dresser, voix rare et faible. D'ailleurs je notai début de refroidissement le soir venant d'une journée pourtant bien printanière.

Si petit volume se refroidit vite. Aussi le sèche-cheveux (une fois encore) fit des miracles. Ensuite repos sur bouillotte en caisson de réchauffement… et au bout de deux heures, une Miette pleurnicharde, comme il se doit, se mettait sur ses pattes. Le moment était venu, face à plus de vitalité, de lui faire absorber un peu de colostrum reconstitué, déjà pour lui donner plus d'énergie, puis songer à amorcer son système immunitaire.

Voyant que cette agnelle avait surtout, et seulement, besoin d'un bon coup de pouce au seuil de sa vie et d'un peu de temps pour se remettre de tout cela, j'ai pu envisager la placer avec sa mère en local, sous lampe, pour la nuit.

Le duo restera enfermé quelques jours, le temps que Miette soit plus solide car de par sa fragilité et sa taille minuscule, elle serait bien vulnérable tant les dangers peuvent être nombreux. Chat qui prendrait "ça" pour un rat, bousculade, piétinement au milieu de la troupe ...

Miette sous lampe chauffante apparaissant orangée.

Miette sous lampe chauffante apparaissant orangée.

Face à de tels cas, on parle souvent d'agneau prématuré. A tort à mon avis car un véritable prématuré ne peut marcher ni survivre sans interventions lourdes.

Je pense que Miette est tout simplement une agnelle très petite, légère et chétive pour des raisons x ou y. Pour argumenter ma vérité (sur laquelle j'ai déjà consacré un article par le passé), je préciserai que j'ai noté accouplement de sa mère le 19/11 dernier, ce qui correspond parfaitement avec la date de naissance. Si de plus la fécondation réelle n'avait eu lieu qu'aux chaleurs suivantes d'Entourloupe, c'est à dire presque trois semaines après, l'agnelle serait véritablement prématurée … et non viable sans grosses interventions, comme a déjà pu me le confirmer un vétérinaire avec lequel j'ai pu échangé sur ces sujets par le passé et qui approuvait mon point de vue.

Ce qui est d'autant plus étonnant, c'est qu'Entourloupe, brebis extérieure à mon troupeau, avec ses 44 cm à deux ans, un volume et une masse en correspondance, ait pu donner ce genre de naissance (et avec autant de difficultés), même si le bélier qui lui fut offert en noces (Hobbit) fait partie des plus petits mâles de ce type ovin Ouessant de forme ancienne.

Je croise tout de même les doigts pour ces premiers jours, puis ces premières semaines de ma Miette s'il y a, même si tout semble aller, la tétée, l'attention de la mère, ...

Finalement Miette n'aura vécu (survécu) qu'une quarantaine d'heures. Ce n'est pas une réelle surprise mais pendant une journée j'y ai cru.

Outre le fait qu'elle était sans doute vouée à mourir, j'ai noté que sa taille ne lui permettait pas de téter facilement. Les biberons n'auront pas suffi en complément du fait qu'elle perdait appétit et ingurgitait peu. Peut-être aurais-je dû la garder près de moi, mais dans ces moments on fait les choix qui semblent les meilleurs. Mais avec des si … ! L'essentiel est d'avoir essayé de l'accompagner face à sa problématique.

Partager cet article
Repost0
21 avril 2019 7 21 /04 /avril /2019 12:59

Les dernières naissances s'équilibraient dernièrement dans la guerre des sexes.

Mais voilà que les mâles semblent vouloir prendre le dessus, en nombre.

Que de mâles en pis!

D'abord avec le cadeau d'Anicroche ce 18 avril.

Que de mâles en pis!

Un Hängel de coloration Agouti blanc bronzé.

Que de mâles en pis!

Le lendemain, le 19 avril, Pastille donnait également un agneau.

Que de mâles en pis!

Blop, de coloration Agouti blanc bronzé, avec petite marque noire en front, ce qui s'avère sans aucune importance pour l'animal, ni pour son avenir ni celui de sa population ovine, ni pour le berger, mais qui au contraire montre les possibilités d'expressions non morbides du vivant (mais qui contrarie parfois les personnes s'amusant autour du Ouessant qui voient en cela un drame). Bon nombre de marques noires sur les animaux dits communément "blancs" disparaissant ou s'estompant au fil de la croissance et l'avancement en âge de l'animal.

Que de mâles en pis!

Toujours ce 19 avril, Ribambelle (avec sa superbe canitie autrefois argentée brunissant à présent à la veille de sa retraite) offrait pour dernière naissance de sa carrière, un mâle encore.

Que de mâles en pis!

Wizz, de coloration Non agouti en base noire.

Cette année, je me vois contraint, face à un nombre déjà important de jeunes nouveaux mâles, d'envisager de me séparer de certains qui, je sais déjà, ne présentent pas d'utilité pour moi dans le sens de mes travaux d'élevage futurs. L'arrivée de l'été m'amènera à faire bilan sur ces nombreux gars.

Partager cet article
Repost0
17 avril 2019 3 17 /04 /avril /2019 16:31
La suite du moment

Aux dernières heures de ce 14 avril, Anaphore donnait un agneau.

La suite du moment

Rollon, de coloration Non agouti en base noire.

La suite du moment

Cette nuit vers deux heures, Ecume donnait une agnelle.

La suite du moment

Oriole, de coloration Non agouti en base noire.

La suite du moment

Puis, toujours cette nuit passée, vers quatre heures, c'est Cochlée qui donnait naissance à une agnelle, sa première.

La suite du moment

Fantoche, de coloration Non agouti en base noire.

Tout ce petit monde a pu profiter ce jour d'une météo plus que printanière.

Enfin des conditions agréables pour naître ...

Partager cet article
Repost0
14 avril 2019 7 14 /04 /avril /2019 17:00

Temps sec, excellent pour les agneaux.

Nuits froides, inquiétant pour les naissances.

La météo de ces dernières semaines avec vent du nord et froid nocturne crée bien des tracas et impose des périodes de sommeil limitées à deux heures entre les rondes régulières du berger.

Cette nuit passée, moins deux degrés encore. Les risques d'hypothermie chez les nouveaux nés planent au quotidien. 

Formidables agnelles, formidables brebis.

Pourtant cette nuit, entre quatre et cinq heures, Hailey donnait une agnelle en pleine forme.

Alors que l'herbe gelée de la prairie crissait sous la semelle de mes bottes et que les frissons parcouraient ma colonne, je découvris cette naissance sous le clair de lune, debout, presque sèche (par moins deux) … 

Formidables agnelles, formidables brebis.

Brome est de la coloration de maman, Agouti swiss markings en couleur de base noire. Dans son cas, le patron de cet allèle du locus Agouti est assez peu marqué. Comme pour les autres allèles de ce locus présents chez le Ouessantin (Agouti white tan, Agouti grey ou encore Agouti rusty midesides), il existe en effet une grande variabilité d'expressions des patrons concernés.

Formidables agnelles, formidables brebis.

Brome fut tout de même placée à l'abri avec sa mère pour sa fin de nuit afin de lui éviter tout souci.

Formidables agnelles, formidables brebis.

En matinée, malgré la fraîcheur du jour, le duo retrouvait liberté d'action.

Formidables agnelles, formidables brebis.

Peu avant le lever du jour, c'était au tour de Géotrupe de donner naissance.

La brebis Ouessant est habituellement silencieuse dans la douleur, mais aux pleurs manifestés depuis trop longtemps pendant ses contractions, j'imaginais vraiment gros souci. Le temps de revenir équipé pour l'aider, elle venait juste de mettre bas, s'occupant de suite de son jeune.

Fétuque (de coloration Non agouti en base noire… et "faded") et sa mère furent mises à l'abri, puis là encore, retrouvèrent liberté d'action en matinée.

Action, il y eut peu durant les premières heures. Brebis et agnelle étant ko, c'était bien une naissance difficile dont l'issue fut heureuse tout naturellement, sans aide.

Formidables agnelles, formidables brebis.

Aussi le photographe ne dérangea pas plus cette situation attendrissante. Droit au repos!

Toute mon admiration petites et grandes filles!

Partager cet article
Repost0
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 17:26

Petite série de naissances depuis deux jours.

Vague du moment

D'abord le 09/04 avec Linaigrette donnant un mâle.

Vague du moment

Encorne, de coloration Non agouti en base noire.

Vague du moment

Le 10/04 en début de nuit, c'est au tour de Parcimonie de donner naissance, d'un mâle encore.

Vague du moment

Gaillard, agneau Agouti blanc bronzé.

Vague du moment

Ce jour vers une heure du matin, Tallulah donne un mâle (et re …).

Vague du moment

Salem, Agouti grey en base noire. Cela aurait été un crime que de le réveiller, lui aussi, comme Gaillard!

Vague du moment

Vers quatre heures du matin, Eole donne une agnelle (pour changer enfin!)

Vague du moment

Bréjaude, Non agouti en couleur de base noire.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2019 5 05 /04 /avril /2019 18:38

 Avec trois degrés la nuit et six en journée, ce 3 avril dernier n'était pas vraiment un jour pour naître.

Nouveau trio

Pourtant, durant midi, Pistrelle donnait naissance à une agnelle.

Nouveau trio

Glagla, agnelle de coloration Non agouti en base noire.

Nouveau trio

Puis à 20 h, Ratousik donnait un agneau.

Nouveau trio

Flocon, de coloration Agouti blanc bronzé.

Nouveau trio

Enfin, vers minuit, Spirule donnait un agneau encore.

Nouveau trio

Frisquet, de coloration Non agouti en base noire.

Près de quarante huit heures après sur ces photos, tout le monde se porte bien, malgré hier encore une météo à l'image de celle du jour de naissance.

Partager cet article
Repost0
31 mars 2019 7 31 /03 /mars /2019 16:42

Hier matin, au lever du jour, par seulement trois degrés sous abri, je découvrais un Hyundai, agneau Non agouti en base noire (et homozygote faded), en pleine forme, suivant le troupeau avec sa mère.

Hauts et bas
Hauts et bas

Tucson, sa sauvageonne de mère, l'entraînant à distance du photographe, je n'aurai pas la possibilité, aujourd'hui, de mieux tirer le portrait de ce petit nouveau de plus de trente six heures alors. (Agneau disponible dans 3 mois au sevrage)

C'était côté "hauts".

Côté bas, je découvrais en fin de matinée une agnelle Agouti blanc bronzé (Agouti white tan) "morte", trempée et glacée.

Apercevant la mère plus loin commençant à évacuer le placenta, je conclus que sa fille devait avoir vu le jour dans les deux premiers heures après le lever du jour, après ma ronde d'inspection au lever. Elle n'avait pas trouvé mieux que de suivre le troupeau, pour finalement mettre bas à plus de cinq cents mètres du dortoir habituel d'un hectare où je contiens les Ouessant pour la nuit en cette période d'agnelage …. pour justement repérer facilement toute naissance et limiter ainsi les complications éventuelles.

Je compris de suite que Mercotte, la mère, ne s'était pas occupée de son agnelle. Elle n'avait pas été léchée, séchée, nettoyée. Etre mère, et une bonne mère surtout, n'est pas forcément inné chez une primipare. Mercotte fera mieux pour son second jeune certainement

Au moment de ramasser le petit cadavre, je m'aperçus avec stupeur qu'il ventilait encore légèrement à un rythme d'une lenteur déconcertante. En fait plutôt l'agonie au stade ultime.

Moment d'hésitation j'avoue pour l'aider à prendre le sens vers lequel elle s'était engagée, ou bien ... et puis l'esprit glissa rapidement sur le principe du "quand il y a de la vie, il y a de l'espoir" ...

Branle bas de combat alors dans l'urgence, comme en tout cas classique d'hypothermie. Sécher, réchauffer au plus vite.Merci à l'inventeur du sèche-cheveu! Tout de même trois heures de ce travail pour la sortir de sa situation critique, qu'elle ventile normalement et que sa température remonte.

La réssucitée, Vitale, enfin façon de parler.

La réssucitée, Vitale, enfin façon de parler.

Série de piqûres de glucose. Prise de colostrum reconstitué quand le réflexe de déglutir, même faible, est revenu.

Vitale retrouvera-t-elle sa vitalité et une vie normale possible?

Vitale retrouvera-t-elle sa vitalité et une vie normale possible?

Entre les soins à présent, repos et sommeil sur sa bouillotte.

En l'instant elle a cherché à se mettre sur ses pattes, mais les problèmes moteurs sont lourds. L'œil aussi en dit long sur les séquelles sans doute.

Mais bon, on verra. Le berger aura fait ce qu'il a pu, pour elle et pas pour lui (la corvée de trois mois de biberons s'en suivrait si vie normale lui était possible). Demain sera un autre jour….

(Pas de surprise. Trop de séquelles comme à ma première impression. Finalement Vitale est repartie sur le chemin vers lequel elle glissait au moment de ma trouvaille …) 

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 19:35

Les lots de reproduction ayant été réalisés fin octobre dernier pour être tous opérationnels au 1er novembre, les naissances étaient possibles ces derniers jours.

Rihanna ouvre le bal

C'est donc Rihanna la première à mettre bas cet après-midi, en donnant Symphorine, agnelle Non agouti en base noire.

Rihanna ouvre le bal

Symphorine a profité d'une paire d'heures avant la nuit pour commencer à sécher sous le soleil et grâce au sèche-toison naturel soufflant du nord depuis plusieurs jours.

 

Dans le même temps, l'anticyclone provoque encore des nuits avec gel. J'espère rapidement le redoux annoncé si les naissances devaient s'enchaîner.

Partager cet article
Repost0