Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

29 avril 2018 7 29 /04 /avril /2018 12:12

Depuis plus de deux mois je me suis mis en tête de trouver quelques chèvres miniatures pour intégrer au troupeau Ouessant de type ancien des Lutins. Ceci afin d'exercer une pression sur le végétal complémentaire à celle des moutons, les caprins consommant certaines plantes que les ovins délaissent et ayant un impact plus important sur les ligneux.

Vraiment très difficile de trouver des animaux entrant dans mon cadre d'exigences, dont la première celle de la taille pour qu'elle corresponde à la tendance en ma troupe Ouessant.

Une puis deux pour commencer

Petit miracle tout de même avec Minie accueillie depuis un mois déjà. Un an et demi, 38 cm au garrot pour l'instant. Au-delà de mes espérances!

Taille, morphologie et coloration me conviennent bien.

Animal identifié, bien qu'en ce domaine je constate que comme pour les Ouessant, les amateurs (comme aussi bon nombre de commerciaux) ne posent pas les boucles auriculaires face aux divers problèmes que cela provoque (avec parfois des administrations compréhensives qui ferment les yeux face à ces animaux d'agrément).

Une puis deux pour commencer

Si Minie devait se contenter des Ouessant pour toute compagnie jusque là, il me fallait lui trouver une compagne de son espèce.

Une puis deux pour commencer

C'est chose faite depuis quelques jours avec Danette.

Si à 43 cm à 3 ans, cette chèvre me convient bien en rapport à ce que je conçois côté taille, son morphotype n'est pas ce que je recherche. Ainsi je ne prévois pas de la faire reproduire par la suite, d'autant que l'éleveuse me l'ayant cédée n'en est pas la naisseuse et que je connais son élevage d'origine. Ce dernier fut le premier que j'ai pu visiter et je n'y ai rien vu de séduisant, toute la troupe fort consanguine ayant sculpté et fixé une allure particulière. Mais, "faute de grive on mange du merle...", il me fallait trouver une adulte (et c'est si difficile!) pour tenir compagnie à la première et aussi une meneuse rassurante pour les quelques chevreaux que je dois encore accueillir.

Une puis deux pour commencer

Danette est très proche et s'avère très sympa, me faisant oublier ce que je peux lui reprocher par ailleurs.

Sa barbiche à la Florent Pagny 2018 n'est pas mon truc, surtout lorsqu' elle se retrouve à baigner dans la soupe herbeuse à la rosée du petit matin (nous sommes loin des régions méditerranéennes arides d'origine de ses ancêtres du début de la domestication).  Mais heureusement, comme je le recherche, tout comme Minie, elle possède un minimum de cornes et n'a pas de pendeloques (pampilles).

Ces derniers mois de recherches m'ont confirmé tout le flou, le marché du mensonge autour de la chèvre miniature et la difficulté non seulement à trouver caprins dans le cadre que je me suis fixé mais aussi animaux correspondant à ce qui peut être annoncé. Ne serait-ce que pour la taille, les éleveurs ne mesurent pas leurs animaux et quand ils le font c'est rarement dans de bonnes conditions, ni avec le bon matériel ... sans parler des annonces avec taille sur simple impression du regard... ou encore avançant une taille de l'animal correspondant à un âge antérieur non adulte, taille alors plus valable lorsque l'animal est en vente (et ce chez les particuliers comme pour des commerciaux gravitant autour de cette forme caprine...)

Bref, il y a un sacré ménage à faire.

J'ai hâte de posséder et voir évoluer les chevreaux que je dois encore accueillir dans les semaines qui viennent, afin de savoir si mes choix furent judicieux pour la suite... Ce que je ne manquerai pas de commenter pour en remettre une petite "couche" sur l'univers impitoyable de la chèvre miniature qui me rappelle étrangement celui du Ouessantin....

Partager cet article
Repost0
24 mars 2018 6 24 /03 /mars /2018 10:48

A tout hasard, si le bouche à oreille pouvait fonctionner et m'être bénéfique, je recherche une ou deux chèvres miniatures.

 

 

A titre indicatif, cliché libre d'accès trouvé sur le net (Elevage de la Ferme des Tourelles) http://www.domaine-des-tourelles.com/fr

A titre indicatif, cliché libre d'accès trouvé sur le net (Elevage de la Ferme des Tourelles) http://www.domaine-des-tourelles.com/fr

Femelles morphologiquement en accord avec ma troupe de Ouessant, 42/43 cm maxi au garrot pour des adultes de trois ans et plus. Non mottes, sans pampilles (pendeloques), avec informations sur au moins les parents voire au-delà. Identifiées et issues d'un détenteur déclaré.

Donc à tout hasard, on ne sait jamais, si vous aviez ou si vous avez une connaissance qui peut satisfaire ma quête jusque là infructueuse, merci de m'en informer.

 

Comme pour le Ouessant, je découvre dans cet univers caprin qu'il n'existe que très peu de personnes ayant souci d'un minimum de rigueur (que d'annonces mensongères!), de méthodologie, de suivi en élevage, pouvant répondre à certaines attentes ... et souci d'identification. Or cette dernière m'est indispensable pour une introduction parmi mes moutons.

Un vrai parcours du combattant qui risque de me faire tourner chèvre!

Partager cet article
Repost0