Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

5 juillet 2018 4 05 /07 /juillet /2018 13:39
Ca vous gratouille ou ça vous chatouille?
Ca vous gratouille ou ça vous chatouille?
Ca vous gratouille ou ça vous chatouille?
Ca vous gratouille ou ça vous chatouille?
Ca vous gratouille ou ça vous chatouille?

ça me gratouillait, dit Muse… mais je crois bien que ça me chatouillait un peu aussi!

Partager cet article
Repost0
23 mars 2018 5 23 /03 /mars /2018 20:28
Tout confort

Pas folle Proxima.

Quand on n'a que six jours et que l'on vit en plein air, voilà encore le meilleur endroit pour dormir si on a une mère patiente!

Sèche, chaude et douillette, une couche tout confort.

Partager cet article
Repost0
2 mars 2018 5 02 /03 /mars /2018 11:51

Heureusement, pas à un croisement avec stop ... !

C'est donc sans gravité.

Au mauvais endroit au mauvais moment

Depuis quelques jours, Mélodie se voit décorée d'un large collier blanc.

La raison? Elle s'est apparemment trouvée juste sous la trajectoire d'une vidange aérienne de cloaque de la part d'une buse en journée ou d'une chouette durant la nuit.

Stationner sous les arbres, dans une vie de Lutin, peut présenter des risques auxquels on ne songe pas forcément.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2018 5 05 /01 /janvier /2018 11:47

Beaucoup de vent chez les Lutins ces derniers jours, parfois violent.

Au point de faillir décorner les béliers.

A gauche toute (ou à droite toute, selon sa position à lui)

A gauche toute (ou à droite toute, selon sa position à lui)

Celui-ci (Noé) s'en sort plutôt bien, mais est condamné à conserver les séquelles de cet épisode venteux, ses deux cornes irrémédiablement orientées dans le sens du vent lors d'une rafale plus intense que les autres.

Comme quoi cela a soufflé!!

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2018 4 04 /01 /janvier /2018 12:19
On n'est pas des moutons

On n'est pas des moutons.

Sortir des sentiers battus.

Savoir se démarquer, dire non, échapper au sens commun et au mimétisme culturel, se marginaliser quand cela nous semble juste ou nécessaire..... quitte à aller à contre courant.

Que de belles résolutions pour entamer une nouvelle année!

Si cela semble possible pour ce bélier, cela doit pouvoir l'être pour chacun d'entre nous quand notre réflexion nous y entraîne ...

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2017 7 24 /12 /décembre /2017 12:46

Ou Alain Delon, ou Brad Pitt ou autre ... selon ses goûts et sa génération.

Pas pour les cornes! Simplement pour dans l'ensemble sa gueule de jeune premier.

Permafrost, un bélier qui a du "chien".

Permafrost, un bélier qui a du "chien".

Sans doute Mister Lutins, dans mes souvenirs, tous Lutins confondus, sur vingt et un ans d'élevage.

Portrait photogénique (bien qu'image manquant de netteté) pour ce jeune mâle antenais (21 mois à présent). Cornage équilibré, bien dessiné et puissant sans excès, belle construction du crâne, jolie fière allure, distingué avec sa collerette... un peu canaille avec ses boucles portées dans un certain anticonformisme.

Si j'étais brebis, je tomberais amoureuse de lui s'il se présentait ainsi au détour d'une haie sur mes prairies ... ou sur un site de rencontres ovines.

Simplement berger, j'ai tout de même un faible pour le facies de ce bélier. (Mais pour le facies seulement ... ce mâle n'étant pas globalement le plus intéressant pour mon élevage.)

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2017 5 08 /12 /décembre /2017 18:36

Contraste de tailles entre les deux extrêmes du moment chez les béliers "Agouti blanc bronzé" des Lutins.

On est potes

A droite bélier adulte dit "de château" (type Ouessant ancien continental du 20ième siècle sans travail de sélection).

A gauche bélier du printemps, il est vrai particulièrement petit et encore jeune (en composante 1/4 souche "de château" et 3/4 souche Lutins....  résultat de travail appréciable, en seulement deux générations, quant au morphotype tout en ayant enrichi le génotype par une souche extérieure au troupeau).

Partager cet article
Repost0
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 11:05

Le mouton, comme l'ensemble des animaux d'élevage qui ont la chance de vivre en plein air, érode, par son piétinement, par ses passages répétés en divers secteurs fortement exploités.

En certaines régions et certains pays, associé au surpâturage, ce phénomène d'érosion peut avoir des conséquences graves sur les sols et mener vers la désertification.

Chez les Lutins nous n'en sommes pas là, mais il n'empêche que le Lutin érode.

Lutin archéologue

Comme ici en passant et repassant près d'un pilier d'angle du coin bergerie. Le niveau du sol a bien baissé par rapport à ce qu'il a pu être. Il suffit de se repérer à la ligne basse de la maçonnerie lissée pour en prendre conscience.

Lutin archéologue

Le Lutin érode et par l'érosion qu'il provoque, il devient archéologue malgré lui en mettant au jour divers vestiges du passé.

Comme ici, carrément les montants d'un lit qui, chaque année, apparaissent toujours plus. Sans doute le lit de la Belle au Bois Dormant!....

Lutin archéologue

Ou encore ici le couvercle du chaudron d'Obélix....

Lutin archéologue

Plus insolite, cette pointe de chaussure femme....

Peut-être qu'en creusant un peu, je pourrais découvrir la petite dame qui se trouve au bout et, avec un peu de chance,... son sac à main...!!

Partager cet article
Repost0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 09:22

Il est un incontournable dans la panoplie du berger. Les bottes!

Bien dans ses b...

Indispensables du 1er janvier au 31 décembre.

En toutes les saisons, pour parcourir les prés, accompagner les moutons, marcher dans la m..., faire face à la rosée, la pluie, la neige, la boue ... se protéger des ronces, orties et surtout des tiques comme des aoûtats, voilà un équipement incontournable.

Elles ne me quittent jamais au quotidien ou plutôt je ne les quitte jamais ... ou presque, car il est vrai que sous la douche ce n'est pas pratique, bien que cela permette de les laver.

Du matin au soir, la botte me chausse. Et la nuit en période d'agnelage, je dors avec*, il est plus pratique d'être déjà chaussé que de sauter dedans à toute alerte.

La botte! que voilà une belle invention!

(* humour)

Partager cet article
Repost0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 14:52
Economies de papier toilette

Néoténie, née au printemps, était bien petite pour son âge à l'entrée dans l'automne. Depuis, elle semble avoir grandi un peu, un peu.

Economies de papier toilette

Un peu! Car elle demeure encore à ce jour bien petite comparée à une agnelle "normale" de 38/39 cm vers six mois.

Je l'ai manipulée bien des fois et l'ai auscultée régulièrement en ces endroits précis qui me permettraient éventuellement de vérifier à l'occasion si elle ne présenterait pas des traces de ténia du mouton.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, c'est seulement dernièrement, en lui coupant quelques brindilles emmêlées dans la croupe que je fis LA découverte....

Néoténie n'a pas d'anus!

Cela vous en bouche un coin? Moi aussi quand je fis ce constat...

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple? C'est ce que semble s'être dit Dame Nature quand elle dut fabriquer cette petite Néoténie...

La vulve, d'aspect tout à fait normal extérieurement, sert également d'anus, sans doute sorte de cloaque à l'image de celui des oiseaux. Le tout fonctionne correctement jusque là, au point que cette anomalie m'était passée totalement inaperçue, n'ayant jamais songé un seul instant, bien évidemment, à vérifier si elle avait été livrée avec l'option anus.

Il est légitime de supposer que le souci global de croissance de cette agnelle est parallèle à ce défaut néonatal de fabrication.

Economies de papier toilette

Pour autant, Néoténie, cette agnelle trouduc non moins ravissante, vit tout à fait normalement et est en bonne forme.

Sa taille amenait déjà interrogations quant à une future vie de reproductrice, mais cette découverte raye d'un coup toute perspective en ce sens. Bien que tout fonctionne bien peut-être par ailleurs, je ne pense pas tenter le diable. Le mystère de sa réelle construction interne émerge à présent.

"Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple?"

Partager cet article
Repost0