Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mouton d'Ouessant Elevage des Lutins
  • : Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite....... Merci de venir visiter mon blog qui a pour but de vous faire découvrir le mouton d'Ouessant et de partager au moins un instant ma passion pour cet animal singulier et ce qui l'entoure.
  • Contact

Recherche

27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 22:01

Depuis ses aires de repos, le mouton gagne ses points de pâture en employant des petits sentiers qu'il crée par son passage  répété. Tous les membres du troupeau les utilisent et leurs tracés deviennent  vite "officiels".
 D'ailleurs les ovins appréciant les zones dégagées et rases ainsi qu'un sol sec quand c'est possible préfèreront les utiliser à la queue leu leu plutôt que s'engager dans l'herbe.
Le mouton d'Ouessant n'échappe pas à ce comportement
Partager cet article
Repost0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 22:01

Dans la magie du soir des belles journées, les Lutins nouveaux 2009 aiment se rassembler en des aires privilégiées pour chahuter, se mesurer et simplement exprimer leur joie de vivre . Ici, une partie de bande avec des individus de tous âges.
Les zones dégagées avec quelques reliefs(comme ici la base d'un sapin que certains tentent d'escalader) sont particulièrement appréciées.

Difficile en cette période de ne pas avoir un regard particuilier sur la vie des agneaux...
Partager cet article
Repost0
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 22:01
Une de mes chiennes Border collie est une véritable passionnée des "bébés" animaux . Bien que naturellement intéressée par ses moutons d'Ouessant quand je le lui demande, elle voue un véritable culte à ce qui est petit: agneau, poussin, caneton....plus encore qu'à leurs parents qu'elle ne manoeuvre que sur ordre. Une souris, un rat, peuvent la laisser dans une contemplation sans fin sans qu'elle leur fasse le moindre mal.

Au delà de ce comportement que ne possède pas d'ailleurs mon autre chienne Border qui, elle, ne s'intéresse tout au contraire qu'aux adultes, cette réaction me permet parfois de savoir qu'un agneau est né avant que je ne le découvre moi-même. Elle ne s'y trompe pas et sait déceler tout petit nouveau dans son paysage ovin, sachant voir, entendre ou même sans doute sentir l'évènement de la naissance. Ensuite dans la bande des agneaux ce sera toujours le dernier rejeton qui aura sa faveur quand je lui donne la possibilité de la visite et du contact. Elle cherche alors à s'approprier le petit en repoussant la brebis...
Un service de plus qu'elle me rend donc, sans le savoir. Une chienne spécial agnelage...
 Côté pile, Tintin des Lutins du M., un petit dernier ce jour-là, sous haute surveillance.

Côté face...c'est vraiment passionnant.
Partager cet article
Repost0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 22:01
Simplement se reposer,...

..et dormir sont deux activités qui occupent une grande part de la journée de l'agneau. Et plus il est jeune plus ce repos est important.

En particulier après la naissance et les premières tétées pour se remettre de ces épreuves.


Tête sur l'épaule...

... ou façon "député à l'hémicycle" (chez une future grise)...

Quand le sommeil vous envahit, on ne gère plus sa fierté.
Partager cet article
Repost0
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 22:01

 

A divers moments de la journée, parfois au grand désespoir de leurs mères s'égosillant, les agneaux aiment retrouver les copains et copines, autant pour la sièste que pour le jeu. Le soir demeure un moment privilégié durant lequel cette dernière activité prend toute son ampleur. Comme pour évacuer un trop plein d'énergie après une journée de bonheur, les jeunes se retrouvent pour des explorations et bousculades.

La curiosité et la découverte sont des instants qui se partagent. C'est ce que font ces jeunes Lutins autour de cet objet bien insolite qui se retrouve sur leur domaine. (On ne les entend pas mais les commentaires entre eux doivent être nombreux). 

 

 

Ou encore, une simple souche de pêcher crée l'effervescence chez cette première fournée de Lutins 2009 en bas âge.

Les courses folles (avec saute-mouton) quant à elles ne peuvent se savourer que par une petite vidéo que j'essaierai de tourner.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 22:01
La brebis qui a un jeune vient en aide à son petit en arc-boutant son dos pour qu'il tète mieux.

Ceci surtout dans les premiers jours et si la femelle est d'assez petite taille. Mais le jeune est capable de se baisser et s'appuyer sur ses poignets, et le fera d'ailleurs de plus en plus puisqu'il ne fait que grandir.

Désirée des Lutins du M. nourrissant Chti son agneau.
Partager cet article
Repost0
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 22:01
Ne pouvant boire un verre entre eux au bistrot du coin, les béliers expriment leur bonheur à être ensemble par des petits regroupements pour contact fusionnel durant lesquels ils ne bougent que peu pour plusieurs minutes...
..mais faire la sièste dans la même immobilité un quart d'heure et plus tout en utilisant son vieux père comme oreiller, c'est sympa aussi.
Partager cet article
Repost0
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 22:01
Dans ses escapades loin des jupons maternels, l'agneau comme l'agnelle pris d'un petit creux n'hésite pas parfois à essayer de trouver sa ration de lait aupès de la première mamelle qui se présente.

Brunella, une antenaise qui n'a pas de petit se trouve sollicitée...

Oh! Pardon! Il y a erreur...
Ouranos, bélier adulte, est sollicité peu de temps après....

Dans ces deux cas, les "victimes" ont fait preuve d'une impassibilité remarquable. En d'autres occasions, cela se termine par le fameux coup de tête "pousse-toi de là".
Partager cet article
Repost0
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 22:01

 

 

Dans les jeux des agneaux, bien sûr également ceux qui préparent à leur vie d'adulte. Mais ici n'est pas le noir celui que l'on supposerait.
Il faut comprendre la noire et le blanc, et non pas le noir et la blanche...

Partager cet article
Repost0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 22:01

Si les jeunes aiment grimper (Escalade ), les adultes ne s'en privent pas non plus car il ne faut pas oublier que l'ancêtre du mouton (et donc du Mouton d'Ouessant) est un mouflon, et que ce dernier , bien que moins moins coutumier des parois abruptes que la chèvre ou le bouquetin, est un habitué des éboulis et pentes rocheuses dans ses habitats d'origine.
Cela reste en vous, et...

que ce soit sur le moindre relief, entre filles,

ou en garçon solitaire (Troll des Lutins du Montana),
le Ouessant aime escalader par simple plaisir.

Partager cet article
Repost0